Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 février 2011

Qour'an obscur ?

d3e9d37a06cdfbf0807730f152703376.jpgExtrait des discussions avec le collectif : [Combattre le monothéïsme] sur Yahoo Groupes.
[Photo : qour'an d'Andalousie]

Post de Jean : Bonjour,
Et donc pour étoffer le dossier, un avis autorisé, de l'érudit musulman
(enfin il le disait, mais peut-être par précaution) iranien Ali Dashti :

Le Coran contient des phrases qui sont incomplètes et incompréhensibles sans l'aide de gloses [= commmentaires et argumentation NDLR]. On y trouve des mots étrangers, des mots arabes peu courants, des mots utilisés avec des significations autres que leur sens normal, des adjectifs et des verbes associés sans respect de la concordance du genre et du nombre, des pronoms utilisés illogiquement ou de façon agrammaticale et qui n'ont quelquefois pas de référent, des prédicats qui, dans les passages en vers, sont souvent éloignés de leur sujet...
(cité par Ibn Warraq dns son ouvrage : Pourquoi je ne suis pas musulman).

Réponse de chayR : Bonjour à Jean et à tous,

> Effectivement "le Coran contient des phrases qui sont incomplètes" parce que le qour'an se désigne lui-même comme le Rappel (a°z Zikr) de ce qui a déjà été dit dans la Thorah et l'Evangile (preuve en §S.9/111). Il évoque ou rectifie des faits connus dont le récit original se trouve dans les Ecritures Saintes précédentes et donc inutiles de rappeler. Contrairement aux islamistes, Le Dieu n'encourage pas l'homme dans l'imitation du perroquet.

> "incompréhensibles sans l'aide de gloses".
- Pour ce qui est principal,
à savoir le culte du Dieu : tout y est simple et clair.
- Pour ce qui est subalterne :
les détails de temps, de lieux... il faut en effet avoir des notions d'histoire, de géographie, de sciences ... que, n'étant pas une encyclopédie, le qour'an ne développe pas ; ne serait-ce que pour pouvoir être appris par coeur : le livre comme nous le trouvons dans nos librairies ou bibliothèques n'existait pas dans la civilisation préislamique où des techniques de mémorisation sophistiquées permettaient d'obtenir un résultat aussi fiable que nos enregistrements écrits.

> Il est aussi vrai que "l'on y trouve des mots étrangers,"
a°l ka'aba (le cube) est un mot perse, comme de nombreux autres. Il faut se rappeller qu'à l'époque du Prophète, l'empire perse était à son déclin, mais sa culture avait très fortement imprégné le monde arabo-musulman, comme la "culture" américaine le fait de nos jours au niveau mondial.

> Et aussi "des mots arabes peu courants," qui à l'instar des 34.000 mots du français courant, permettent de préciser certain concepts plus "trancendentaux" que la culture de la tomate ou l'élevage du chameau.

> Et encore "des mots utilisés avec des significations autres que leur sens normal,"
comme le verbe daraba qui, ainsi qu'en langue française, a une signification plus large que celle de "battre" (... sa femme comme des "traducteurs" peu scrupuleux le font dire au verset §S.4/34).
Est-ce que lorsqu'on dit "battre la campagne", on imagine un homme en train de frapper le sol avec un baton ?
Non bien-sûr, on évoque un individu en train d'aller et venir en tous sens dans la nature.
daraba signifie aussi : "se refuser à" ; dans le fameux verset §S.4/34, il faut traduire :
"Et quand à celles dont vous craigniez la désobéïssance, exhortez-les, éloignez vous d'elles dans leurs lits et refusez vous à elles".
Car si vos femmes sont éloignées de vous, comment pourriez vous les battre ? Avec un bâton téléscopique ?
Tandis que [refuser de cohabiter] est bien la suite logique de [s'éloigner du corps de son épouse].

> Et enfin des mots d'origine araméenne, hébraïque, syriaque, voire des abréviations juives comme b. ismi-l lah (et non bi ismi-l lah), soit : Barouk (bénédiction) sur le nom du Dieu.

> On rencontre aussi la difficulté "des adjectifs et des verbes associés sans respect de la concordance du genre et du nombre, des pronoms utilisés illogiquement ou de façon agrammaticale et qui n'ont quelquefois pas de référent, des prédicats qui, dans les passages en vers, sont souvent éloignés de leur sujet..."
parce que le qour'an est fait d'agrégats de phrases, de citations qui ne sont pas reliés entre elles. Il n'y a jamais eu de volonté de construire un roman littéraire, mais de citer une suite de Rappels, de donner une liste de rectifications et des instructions comme dans un livret de musique (pour ceux qui aiment le romantisme) ou militaire (pour ceux qui se plaisent à évoquer le caractère guerrier du qour'an).
De plus, le qour'an, faut-il le rappeler, a été révélé sur une période de 23 ans à une seule personne, alors que la Bible l'a été sur plus de 2.300 ans à plus de 40 personnalités.

Quand à Ibn Warraq (auteur du livre : Pourquoi je ne suis pas musulman), son nom qui signifie fils de Warraqa. Par une curieuse "coïncidence" il porte le même nom que celui du cousin chrétien de Radija (Khadija), 1° épouse du Prophète, alors monogame, qui l'avait rencontré au tout début de la Révélation des premiers versets de la Parole du Dieu.
Warraqa avait alors encouragé Mouhammad à perservérer dans sa mission de prophète "débutant". Sa descendence a bien changé : et on voudrait que ce soir [un descendant du prophète qui dirige l'islam] ? Non merci.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : warraq, traduction, al koran, koran, coran, quran, qouran | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 08 février 2011

Le fils de Dieu ?

6f5c61d54c373713f2911e2fccb43729.jpgQuestion sur Yahoo Q/R (01.02.08)
[Photo : La Vierge à l'enfant,
église de Velaux 13 - France]

[Le Créateur des cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n'a pas de compagne ? Que pensez-vous de ce verset :

Le Coran, Sourate 6 AL-ANAM , verset 101:
Créateur de cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n'a pas de compagne? C'est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient.]


Réponse de chayR : Salut !

A cette excellente question, il y a un nombre incalculables de réponses qui vont dans le sens de l'ineptie d'associer un enfant au Dieu, Créateur des cieux et de la terre ; c'est à dire concevoir un dieu qui aurait les mêmes caractéristiques qu'un humain, celui de géniteur (quelque que soit la méthode qu'il aurait employé).

a°l lahou Samad : Le Dieu [est] au delà de tout (transcendant pour les philosophes). Cela signifie :

- qu'Il n'est pas un être humain :
donc Il n'est pas soumis au besoin de procréer,

qu'Il est Immense :
donc une enveloppe humaine ne peut le contenir

qu'Il est Eternel :
donc n'a aucun besoin de postérité qui s'Il la procréait
ou même la créait, ne pourrait hériter de RIEN !
En effet, comment hériter d'un "Père"
Qui ne se déciderait pas à mourir :)

La liste est longue des absurdités engendrées par l'association d'un fils, d'un seul grain de sable ou même d'un fragment d'atome au Dieu Unique.

Alors comme le dit clairement le qour'an :
§S.4/17
wa la° taqoûloû çala°çatoun
et ne dites pas trois !"

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : association, héritage, père, fils de dieu, procréer, postérité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 07 février 2011

Ostentation

bf2f398374ff8f876a5bc2ac4d49f16c.jpgArabe :
a°l oû°bbaht, l'ostentation, l'apparat, le faste,
la pompe, le clinquant, le bling bling [voir photo].
Cf. zaka°t/discrétion.
Idem § S.4 - v.38 § S.4 - v.142 § S.8 - v.47 § S.107 - v.6

Agrément # Tout don (prière, offrande) fait avec ostentation n'a aucune valeur et aucune chance d'être agréé par le Dieu le Très Haut. Le Soumis [au Dieu] est avant tout appelé à l'humilité et la discrétion.
Bible Mat.23/5 "[Jésus dit] Ils [Juifs] font toutes leurs actions pour être vus des hommes..." Idem 6/1...5

¤ hadiç, selon a°l bouRa°ri, le Prophète a dit :
"Qui fait part à autrui des bonnes actions qu'il a accomplies, afin de susciter ses louanges ou en parle en public pour être acclamé, sera dénoncé par le Dieu."

Aumônes § S.2 - v 264

"ya°-a°yyou-Ha°-l lazîna a°manou°
Ô vous qui êtes de ceux qui croyez !

la° toubTiloû° Sadaqa°ti-koum bi-l manni
N'annulez pas vos aumônes par un rappel [de vos actions],

wa a°zâ ka° lazî younfiqou ma°la-hou
ou par un tort comme celui qui dépense son bien

ria°a-n nasi
par ostentation devant les gens,

wa la° yoû minou bi-l lahi wa-l yawmi-l a°Riri
et ne croit pas au Dieu et au Jour dernier."

Rétribution (de l'...) § S.4 - v.37/8

"wa a°’tad-na° li-l ka°firîna ‘aza°ba°m mouHîna°n /
...Et Nous avons préparé aux mécroyants un châtiment avilissant /

wa-l lazîna younfiqoûna a°mwa°la-Houm
et (pour) ceux qui dépensent leurs biens

ria°a-n nasi
avec ostentation devant les gens..."

[photo crédit X, d'un jeune branleur, devenu vieux bling-bling, professionel de l'ostentatoire et du suppositoire. Le plus étrange, c'est qu'après avoir été longtemps un cancre à l'école, il est devenu le meilleur de sa classe (politique).]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : ostentation, orgueil, prétention, vanité, publicité, mise en avant, m'as tu vu | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

dimanche, 06 février 2011

N D M ?

ToraBibleCoran.jpgN D M ? HAINE DES MUSULMANS ?

Question de Yahoo Q/R n° 90203

La question est dans son "jus" :
Pourquoi n'aimez vous pas les musulmans ?

Comment jugez-vous ce qui se passe dans les pays musulmans ?
- Ce sont leurs pays et vous n'avez pas votre mot à dire ! -
Vous ne voulez pas qu'il y ait des immigrés en France, vous ne voulez pas de mosquée, vous n'êtes pas d'accord avec l'Islam. Mais ne jugez pas de ce qu'il y a dans nos pays, le monde ne vous appartient pas ! Et au lieu de donner des arguments, genre "le Coran est un torchon" ou "Muhammed un faux prophète" ; nous n'avons jamais dit que Jésus a menti, nous !

Réponse : Salut, السلام , שלום !

Quoi ? Il serait déjà bien de dissocier les personnes qui se disent musulmanes et celles qui pratiquent l'islam. Car nous trouvons d'un côté des personnes, souvent de bonne foi et de l'autre une idéologie concoctée sur les ruines du Coran.

Qui a t-il d'illégal à ne pas aimer l'islam ?
Le critiquer, le réfuter, le combattre,
serait même une oeuvre de ... Salut Public !

Quant à parler de ce qui se passe dans leur pays d'origine, c'est parler d'un monde dangereux à vivre, à cause de ce que leurs dirigeants font de mal et le pire mal serait de ne pas en parler et de laisser la parole à des Bac-6 (1), Moudubas (2), Boute-flic (3) ou des M6 (4) et tous ces autres qui exploitent, volent et prévariquent.

Non à la LOI du silence, à l'omerta des musulmans qui ont déjà fermé la bouche de leurs esclaves, de leurs hommes libres, de leurs intellectuels et de leurs femmes.

Ces personnes comptent sur nous pour parler à leur place, eux qui vivent dans des pays où ils n'ont qu'un seul droit : celui de se taire et de subir la dure loi des patriarches islamiques.

Les musulmans au courant (sans jeux de mots) sont des pervers qui essayent de nous fourguer :

- leur sounnah qu'ils prétendent attribuer au Prophète
- leur hadiç frelatés, pondus 200 ans après la mort de Mouhammad
- leur charia criminelle et en contradiction avec les droits de l'homme.

Certes, je défend le qour'an comme étant la Parole du Dieu. Mais j'invite à l'effort (jiHad) de :
- de le lire en arabe
- de le comprendre avec le meilleur des traducteurs : Muhammad Hamidullah
- d'en lire une traduction en français moderne et accessible
- de le réciter à partir d'une version translittérée (1 lettre arabe = 1 lettre latine)

de façon à mettre en évidence :
- l'ignorance d'arabisants comme Faawzi Chaban
- le pédantisme d'Hamza Boubakeur (le parent du recteur)
- la perversité d'Albin de Biberstein, dit Kazimirski.

Des ignorants, des prétentieux et des falsificateurs qui essayent de
- nous berner et préparer leur invasion territoriale
- semer chez nous le désordre, la corruption et la désolation
- dupliquer les résultats lamentables obtenus dans leurs pays d'origine.

Ce qui me fait dire :
- Merci mon Dieu qui m'a fait connaître le qour'an, avant d'avoir rencontré ceux qui s'en réclament : les musulmans.

La non-violence et la légalité républicaine n'interdisent pas la CRITIQUE virulente. Au contraire, elles l'encadre et la protège comme un bien national, héritage des peuples démocratiques.

(1) Bac-6 = Ben ali, exilé depuis la 1° parution de cet article
(2) Mou-du-bas = Moubarak, l'arapède egyptienne qui sent son trône branler
(2) Bouteflica dont les valises et les villas sont prêtes pour son exil.
(4) Mouhammad VI, fils d'Hassa(ssi)n II, alias le roi des pauvres (sic) qui compte sur sa "garde d'esclaves noirs" pour mater ses sujets en cas d'insurrection.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : haine, musulman, islam, immigré | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 05 février 2011

Dialogue Bible/Coran

BibleCoran1.jpgQuestion d'@nonymous sur Yahoo Q/R

Quels sont les sujets autour desquels les chrétiens et musulmans peuvent mener un dialogue constructif ?

Réponse - Choisie par les votants

Salut !

Ceux qui étudient régulièrement la Bible et le qour'an
peuvent confirmer que plus de 80% des affirmations
des 2 livres sont I D E N T I Q U E S.

la Bible = Ancien Testament (dont la Torah : 5 premiers livres)
+ L'Evangile (les 4 évangiles synoptiques et les lettres)

Le qour'an (Coran, Koran) = 114 sourates
révélées au prophète mouhammad (pbsl).

Malgré les interprétations abusives et falsificatrices
de "certains" religieux juifs, chrétiens et musulmans,
les croyants sincères conviendront :

- que c'est (le) Dieu Qui a créé
le Ciel et la Terre et ce qui est entre les 2.
En tous cas, la Bible et le qour'an l'affirment.

- que le commandement n°1 du Dieu est de L'adorer.
En tous cas, la Bible et le qour'an l'affirment.

- que le croyant doit adopter une bonne attitude :
protéger la veuve, l'orphelin, l'indigent, le voyageur et le prisonnier.
En tous cas, la Bible et le qour'an l'affirment.

Non, la Bible et Jésus ne sont pas le monople des catholiques
Non, le qour'an et mouhammad
n'appartiennent ni aux musulmans ou autres islamistes.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dialogue, buble, coran, korane, corano, cuorane, chrétien | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

vendredi, 04 février 2011

Amis, il y a urgence !

250foetus.jpgLorsque nous aurons compris les Lois Universelles, il nous sera impossible d'user de violence envers nos frères et soeurs.

De même qu'il y a plusieurs chemins qui nous font descendre et qui nous éloignent du vrai progrès, il y en a beaucoup qui y font monter.

Un homme va choisir une voie, et un autre en choisira une différente, mais cela ne nécessite pas qu'ils ne soient plus frères.

La voie du bonheur est une réalité car le progrès est bonheur et il se situe dans les voies montantes, depuis le commencement. Et le bonheur rend tolérant envers les autres hommes, même s'ils sont différents par nature.

Il n'y a rien de mal sur notre Terre, ni dans ses habitants ; sauf que, par notre manque de compréhension, nous sommes encore des enfants dans la Vie Universelle de l'Être Suprême Unique. Nous sommes appelés à vivre les lois du Créateur, tandis que sur la Terre, on en parle seulement ; sinon, on ne se massacrerait pas les uns les autres.

Les humains seraient étonnés de voir avec quelle rapidité les changements surviendraient si nous utilisions nos moyens de communication (parole, journaux, livre, radio, télévision, internet...) pour lancer des messages d'amour et de tolérance pour tout, au lieu de paroles de suspicion et de censure.

Ces messages trouveraient des cœurs réceptifs, car la majeure partie de la population est lasse des luttes et des malheurs. Elle aspire à un mode de vie qui l'en délivrerait. 

L'homme vit dans la peur et la confusion parce qu'il a subi deux grandes guerres mondiales qui n'ont servi à autre chose qu'à semer les graines d'une troisième.

Il y a des cœurs et des esprits réceptifs partout sur terre, il n'est donc pas trop tard.
Mais, amis, il y a urgence !

chayR.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : terre, bonheur, dieu, coran, corane, courane, koran, korane, entité nationale, kourane, marseillaise, qour'an | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 03 février 2011

Mouhammad

522afa02e2e3bdecabdb4fe820c4cefc.jpgQuestion de Boanerges

Qui a commencé à définir et à établir que le terme "Mouhammad" est un nom propre ?

Est-ce que le terme Mouhammad est un nom propre dans le Qour'an ?

Ce mot comme tout les mots essentiels du Qour'an (Coran) n'ont-ils pas été manipulés délibérément ?

Par exemple :
- dîn (= Loi) => transformé en religion
- jiHad (= Effort) => transformé en guerre sainte
- hijab (= séparation, écran...) => transformé en port du voile
..... etc... la liste est longue....
Merci d'avance pour vos réponses constructives.

Eléments de réponse :

1° Question :
Qui a commencé à définir et à établir que le terme "Mouhammad" est un nom propre ?

# mou (celui qui [est]) hammad (loué, du verbe hamada).
En toutes lettres (arabes) m-ou-h-a-mm-a-d {Celui qui est digne de louange} semble bien être un qualificatif dont j'ignore qui est celui qui en est l'initiateur. Selon la tradition musulmane et celle des bédouins de l'Arabie préislamique, il semblerait que ce soit sont grand père qui aurait choisi son nom. La tradition rapporte que celà pouvait avoir lieu jusqu'à plusieurs mois après la naissance. Cette pratique a encore cours chez certains peuples vivant actuellement (ex. Cameroun).

On rapporte que le père du futur prophète s'appelait :
'abdalla°h i°bn 'abd a°l mouTa°lib
Soit : Serviteur du Dieu,
fils du serviteur de Celui qui [est] sollicité/demandé (?)

Il est à remarquer que son père est gratifié d'un prénom monothéïste ('abdalla°h, serviteur du Dieu) ou attaché à un seul Dieu.

Le nom de son grand père semble évoquer le titulaire d'une charge auprès d'un "dirigeant (très) sollicité".
Les récits de la naissance de mouhammad étant entouré d'un "halo de merveilleux",
il est impossible de savoir si le Prophète a été appelé mouhammad avant de devenir un enfant sage ou s'il fut ainsi appelé, dès sa naissance, dans l'espoir qu'il le fut.
Civilement le Prophète s'appellait donc :
mouhammad i°bn 'abdalla°h (le loué, fils du serviteur du Dieu).

2° Question : Est-ce que le terme Mouhammad est un nom propre dans le Qour'an ?

Le nom du prophète mouhammad est cité dans le qour'an :

1 fois comme titre d'une Sourate (n°47)
4 fois dans les versets suivants :

§S.3/144 wa ma° mouhammadoun i°lla° rasoûloun
Et Mouhammad n’est qu’un messager;
qad Ralat min qabli-hi-r rousoulou
certes sont passés avant lui, des messagers.

§S.33/40 ma° ka°na mouhammadoun
Et Mouhammad n’est pas
a°ba° a°hadim mir rija°li-koum
(le) père de l’un de vos hommes ;
wa la°kir rasoûla-l lahi
et/mais certainement le Messager du Dieu
wa Ratama-n nabiyyna
[est] il scelle [la liste] des prophètes.
wa ka°na-l lahou bi-koulli chayin ‘alîma°n
Et le Dieu est en toute chose, Savant.

§S.47/2 wa-l lazîna a°manoû° wa 'amiloû°-s Sa°liha°ti
Et ceux qui ont cru (et) oeuvré en bien
wa a°manoû° bi-ma° nouzila 'alâ mouhammadin
et ont cru en ce qui a été descendu sur Mouhammad
wa Houwa-l haqqou mir rabbi-Him
- et c'[est] la Vérité de la part de leur Seigneur -
kaffara 'an-Houm sayyia°ti-Him wa a°Slaha ba°la-Houm
Il leur efface leurs méfaits et améliore leur condition.

§S.48/29 mouhammadou-r rasoûlou-l lahi
Mouhammad [est] le messager du Dieu ;
wa-l lazîna ma’a-hou a°chidda°ou‘alâ-l kouffa°ri
et ceux qui [sont] à ses côtés [sont] durs avec les mécroyants/négateurs,
rouhama°ou bayna-Houm
[mais] miséricordieux entre eux.

3° Question : Ce mot (Mouhammad)comme tout les mots essentiels du Qour'an (Coran) n'ont-ils pas été manipulés délibérément ?
par exemple : dîn (= loi) => transformé en religion
Jihad (= Effort) => transformé en guerre sainte
hijab (= séparation, écran...) => transformé en port du voile
..... etc...

Là, pour mouhammad, je n'en puis dire plus que j'en viens d'écrire.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : mouhammad, mahomet, muhammad, mohamad, mohammad, mohamed, mohammed | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 02 février 2011

Franc maçonnerie

monprojet-back.jpgQuest-ce que le Maçonnisme
ou la Franc-maçonnerie.

Plusieurs définitions au choix :

- Association de personnes qui prétendent détenir les secrets des bâtisseurs des temples égyptiens.

- Réunion de gens qui sous prétexte de servir la vérité, cherchent essentiellement la satisfaction du pouvoir personnel.

- Groupes de personnes, réunis en "loges", qui cherchent à manipuler les gouvernants (eux-mêmes Maçons) et donc les citoyens du monde, sans se rendre compte qu'ils sont eux-mêmes manipulés par plus "illuminés" qu'eux.

Le Dieu hait les francs-maçons qui sont en fait des adorateurs de Satan. Leur culte du secret et leur rites - hérités des pédérastes des.ordres des chevaliers du Temple (Templiers) qui disparaissent entre 1307 et 1314 lors du règne du roi de France Philippe le Bel - sont autant de preuves manifestes de leur amour de l'oc.cul.te et du Malin. 
 
L'Eglise Catholique a longtemps excommunié les "Frères Trois Points" (Les Françs-maçons ont des signes de reconnaissances comme des boyscouts attardés, comme la poignée de main du maçon ou les 3 points...etc) jusqu'au jour où elle a été elle même infiltrée par cette chienlit.
D'où; par exemple, la mort après 33 jours de pontificat de Jean-Paul 1er auquel a succédé l'éminent nazi et membre de la C.I.A., le germano-polonais Karol Woltija, alias Jean Paul II, alias Papavirus (Sida), béatificateur de la pouriture nazie et associationistissime adorateur de Marie la "mère de Dieu".

L'islam, à l'époque du "grand" mouphti de Jérusalem, ami personel d'Hitler et financier de la division musulmane SS bosniaque, s'est aussi largement compromis avec la Maçonnerie et les ordres de chevalerie dits "chrétiens", prouvant ainsi son mépris de la Parole du Dieu au profit d'un pacte satanique de domination des corps et des esprits.

A ceux qui trouveraient trop violent, ce modeste exposé de la Franc(he)-Ma.connerie - appréciez la valeur d'une petite cédille (ç) - je leur répondrai qu'il est un devoir, lorsqu'on a identifié un excrément de s'en éloigner au plus vite et d'en dénoncer la puanteur.

[Photo : le compas (dans l'oeil) et l'équerre (dans le cul),
symbole du maçonnisme satanique]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans S/la Lecture noble | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : franc-maçon, loge, temple, john, paul, second, coran, corane, courane, koran, korane, entité nationale, kourane | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 01 février 2011

Successeur ?

Mouhammad.jpgQuestion de chayR sur Yahoo/QR.
Pourquoi Mouhammad n'a-t-il pas nommé de successeur ?

Mouhammad est reconnu, même par ses détracteurs, comme un très grand chef religieux et politique.
Alors pourquoi n'a-t-il pas nommé de successeur ?
Il connaissait bien ses contemporains et savait pertinemment qu'après lui, la bataille pour sa succession allait faire rage.
Riait-il, pleurait-il ou était indifférent au devenir de sa communauté ?
Trouvait-il trop incompétents les candidats au poste :
- a°li (son gendre, futur 5° calife sunnite et 1° chiite),
- a°bou bakr (son oncle, futur 2° calife),
- 'ouçman (gendre, futur 3° calife) et
- 'oumar (gendre, futur 4° calife) ?
Ou a-t-il pensé comme le Général de Gaulle:
"Après moi, le déluge" ?

@un internaute répond :
Un successeur pour quoi faire ?

Début de réponse :

- quand on est le chef d'une communauté, on est responsable.
- quand on est responsable, on est prévoyant.
- quand on est prévoyant, on organise sa succession (il est inscrit dans le qour'an de laisser un testament).
- quand on veut laisser un successeur (khalif = calife = vicaire = successeur), on le sélectionne tôt.
- quand on a sélectionné un successeur, on le forme et on l'instruit des dangers dont il aura la gestion.
Un successeur (khalif, calife) n'est pas obligatoirement un prophète qui lui, est désigné par le Dieu.

Alors, la question reste posée et je demande aux 200 internautes qui viennnent régulièrement visiter ce site chaque jour, d'y chercher une réponse et de nous la communiquer (cliquez sur "commentaires", ci-dessous).

[Photo : mouhammad préchant à ses adeptes, miniature persanne]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : successeur, calife, khalifat, ali, osman, omar, abou | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 31 janvier 2011

L'homme, à l'image du Dieu ?

neurones.jpgQuestion Yahoo Q/R du 30/01/09
Comment Dieu a t'il pu créer l'homme à son image, puisqu'il n'est pas visible ?

Réponse : Salut, السلام , שלום !

Visible ? Ce qui est important, n'est visible ...
... que par le coeur ; fait dire l'écrivain ntoine de Saint Exupéry à son célèbre personnage, le Petit Prince.
Mais le vrai est aussi parfois bien visible ...
... car le Dieu a bien créé l'homme à Son image, à Sa ressemblance. Mais comment expliquer cela ?

- qu'est-ce qui caractérise le Dieu ?
Si nous ne connaissons pas le nom [1] du Dieu, nous connaisons Ses attributs, ce qui Le caractérise : notre Dieu est un Dieu Créateur, Celui Qui a créé le Ciel, la Terre et ce qui se trouve entre les deux : l'homme.

- qu'y a-t-il de commun entre le Dieu et l'homme ?

C'est ... l'acte de créer !
Créer consciemment, bien sûr.
Créer en conscience.

Comme le Dieu a créé l'Univers, l'homme est invité par Dieu à utiliser 100% de ses neurones, là où les scientifiques reconnaissent qu'il n'en utilise que 10%

L'homme est invité à être Son co-créateur du monde : en utilisant les forces de la nature et son pouvoir créateur (en évitant aussi de l'inverser en un pouvoir destructeur).

L'homme a pour mission de parachever l'oeuvre du Dieu sur le Terre, selon Ses instructions contenues dans les Ecritures et rappelées par les prophètes dont les plus connus sont
chronologiquement : Moïse, Jésus et Mouhammad.

L'homme a toute liberté de suivre Sa demande, comme de refuser cette mission.

Alors qui ira travailler dans les "vignes" du Seigneur ?

[1] nom(s) du Dieu, résumé d'un article sur ce blog :
- Le Dieu n'a pas de nom,
Il ne S'appelle pas {Monsieur Dieu}.
- Les 99 "noms" du Dieu, sont en fait Ses attributs, Ses qualités ... Le mot nom doit être compris dans le sens grammatical ; la table : "la" est un article (défini), "table" est un nom (commun).
- Le tétragramme YHWH parfois traduit comme : Celui Qui avance, n'est pas un nom, mais une description de Son activité, de la nature de Son existence.

[Photo : neurones humains]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : homme, image, nom de, dieu, écritures, coran, korane | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

dimanche, 30 janvier 2011

Sexualité

ChienChat.jpgExtrait du Dictionnaire Encyclopédique de la Lecture Noble

Arabe :
1. a°n nika°h, l'acte sexuel,
la copulation, le coït, le mariage.
2. nakaha, faire l'amour,
prendre femme, épouser.
Différent de : fornication.

Lecture (la...) § S.2 - v.223 :
"nisa°ou-koum harçoun la-koum
Vos épouses [sont] un champ pour vous;
fa-(a)°toû harça-koum a°nna° chi°toum
allez à votre champ comme vous le désirez,
wa qaddimoû li-a°nfousi-koum
et œuvrez/venez pour vous-même ;
wa taqoû-l lahi
et craignez le Dieu !
wa-'alamoû a°nna-koum moulaqoû-hou
Et sachez que vous Le rencontrerez !
wa bachhiri-l mou°minina
Et annonce [la bonne nouvelle] aux croyants."

Jeu # La Lecture Noble recommande l’acte d'amour :
à discrétion, de façon simple, naturelle,
pour une procréation dans le plaisir,
mais aussi dans la crainte du Dieu à Qui,
et en Son Heure, nous rendrons compte à ce sujet.

¤ hadiç (pour une fois en voila à un qui est pertinent)
selon i°bn hîcham, le Prophète (pbsl) a dit à ja°bir :
"...Pourquoi n'as-tu pas épousé une jeune femme ?
Tu aurais pu jouer avec elle, et elle avec toi ?"

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : sexualité, koran, coran, quran, qor'an, qour'an | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 29 janvier 2011

Eau - ma° - Wasser

6b61bde831b59bb921d85e5a0f261515.jpgQuestion (sur Yahoo Q/R)
Une Internaute a demandé :
"Comment peut-on éviter qu'une goutte d'eau ne sèche un jour ?"
Wie kann man es erweiden daB eines Tages ein Wassertropfen getrocknet wird ?

Réponse
Si un jour, je trouvais une goutte d'eau pure, je la contemplerais un temps, puis je la boirais afin qu'elle me désaltère. Est-il permis de refuser ce don du Ciel ?
Finde ich eines Tages ein Wassertropfen, also würde ich eine weile ihm betrachten dann werde ich es trinken um er mich den Durst löscht. Ist das möglich diesen Geschenk des Himmels nicht annehmen ?

Le qour'an ne dit-il pas ? :

§S.67 v.30 "...Que vous ne semble ? Si votre eau était absorbée au plus profond de la terre, qui donc vous apporterait de l'eau de source ?"
Was scheint es ihnen ? Wenn ihre Wasser aus tiefster Erde einsäugte, also Wer ihnen Quellewasser brächte ?

§S.50 v.9/11 "Et Nous avons fait descendre du ciel une eau bénie avec laquelle Nous avons fait pousser des jardins et le grain que l'on moissonne. Et par elle Nous avons redonné la vie à une contrée morte."

PP-p.76 "Moi, se dit le petit prince, si j'avais cinquante-trois minutes à dépenser, je marcherais tout doucement vers une fontaine..."
Ich, dachte der kleine Prinz, hätte ich drei und fünfzig Minuten zu spenden, verde ich sehr langsam nach eine Brunnen gehen...

St. Exupéry/PP-p.77 "L'eau peut aussi être bonne pour le coeur...
Auch kann Wasser für das Herz gut sein
...Ce qui embellit le désert, dit le petit prince, c'est qu'il cache un puits quelque part..."
Was den Wüste verschönet, sagte der keine Prinz, ist daB es irgendwo einen Brunnen versteckt.

P.S. Einen Kommentar können Sie schreiben und auch ist nicht verboten meinen Deutsch verbessen zu wollen ;-)

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Über Geistigkeit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eau, terre, coeur, désert, puits, cache, cacher | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 27 janvier 2011

Pourquoi obéïr au Dieu ?

AssembléeTJ.jpgQuestion sur Yahoo Q/R n° 90124
Posée par @Gn, témoin de Jéhovah.

[1°] Pourquoi ceux qui n'obéissent pas aux lois de Jéhovah ne peuvent entrer dans le paradis ?

[2°] Est ce parce que le respect de Ses Lois permet le bien être de tous pour construire un monde de paix ?

[3°] Chose que les hommes sont incapable de faire actuellement à cause de la rebellion et de la cupidité ?

Réponse : Hello, Hi, Grüß Gott, salut, السلام , שלום !

1° Q/ Ceux qui n'obéissent pas aux lois d'un pays ne peuvent pas y entrer ; s'ils y sont parvenus, ils sont sûr d'en sortir (quoique...).
Donc pour le paradis, c'est pareil. Il a été instauré par le Seul  Dieu : on ne peut donc y séjourner que si l'on obéït à Sa Loi.

2° Le respect des conseils du manuel d'un constructeur automobile, permet à son propriétaire de conserver son véhicule en parfait état de marche et de s'en servir dans les meilleures conditions.
De même, le respect de la Loi du Dieu est l'assurance de passer la meilleure vie possible : ici-bas et dans l'au-delà.

3° Parce que durant sa vie terrestre, l'homme sème la corruption sur la terre et se prétent un "réformateur", il perturbe le système harmonieux mis en place par le Dieu Unique et ne sera donc pas invité à vivre dans un paradis où tout ne sera "que douceur et volupté".

§S.2/11 la Lecture Noble / a°l qour'an a°l karim :

wa i°za° qîla la-Houm
Et quand il leur fut dit :

la° toufsidoû° fi-l a°rDi
Ne semez pas la corruption sur terre.

qa°loû° i°nna-ma° nahnou mouSlihoûna
Ils dirent : En vérité nous, nous [sommes] des réformateurs !

[Photo crédit X : assemblée de T.J.]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : dieu, loi, obéïr, paradis, corruption | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 26 janvier 2011

AmOuR et cORAn

F-roses-rouges.jpgQuestion sur Yahoo Q/R n° 90121
Le mot "amour" n'est pas écrit dans le Coran, il y est 110 fois dans le Nouveau Testament :
n'est-ce pas là une des principales divergences et cela ne reflète t-il pas un esprit totalement différent entre les 2 religions ?

Réponse : Salut !

Oui, tu as raison, mais ... en français seulement, car la Bible que nous possédons est à l'origine écrite en grec et en hébreu.

Alors que Jésus, lui, parlait l'araméen. La Bible a ensuite été traduite en hébreu, puis en grec, puis en latin, puis en ce qui nous concerne, en français.

Le qour'an, a été révélé en qouraïchite, dialecte des tribus mecquoise, soit celle du prophète Mouhammad. Ce dialecte est devenu l'arabe coranique, puis l'arabe classique : il n'est parlé que par une minorité souvent intellectuelle, alors que la majorité utilise les dialectes algériens, égyptiens, libanais, marocain, tunisien ... etc.

Alors pour en revenir à "Amour", ce n'est qu'un mot !
Et le mot n'est pas ... la chose.

En effet qu'y a-t-il de comparable entre les phrases suivantes :
- j'aime le Dieu
- j'aime ma femme
- j'aime mon chien
- j'aime les spaghettis ... etc ?

S'agit-il du même amour ? Non, bien sûr !

En arabe par exemple, le mot a°l wadoud (le chérissement), est très souvent employé dans le qour'an et il est supérieur au mot "amour" qui lui se dit a°l houbb, et lequel houbb n'est pas le summum des sentiments que nous devrions porter au Seul Dieu.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : amour, coran, koran, quran, qu'ran, qour'an, corane | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 25 janvier 2011

Littérature préislamique ?

arbiyah.gifANTAR, est un roman qui retrace minutieusement la vie et les aventures jusqu'à sa mort, d'un personnage qui ne semble pas être imaginaire. Il est connu dans tout l'Orient comme un guerrier très célèbre, et comme l'auteur d'un des sept poèmes (mouallaqat) suspendus à la Mecque dans la kaa'ba, bâtie (selon les musulmans), par Abraham et Ismaël son fils.

L'intrépidité et la vaillance de ce héros, dit l'historien Aboulféda, était le sujet favori des poètes anciens. Aucun de leurs chants n'a été écrit, cependant on pense qu'ils se sont conservés dans la mémoire des Arabes jusqu'à l'époque où Asmaï le grammairien, chargé de raconter des histoires au kalife Haroun-al-Rachid, eût l'idée de rassembler toutes ces traditions orales pour en faire un corps d'ouvrage en prose, mêlé de vers, sous le titre d’Antar...

... On aurait tort de penser qu'Asmaï ait eu l'intention de composer une histoire véritable des Arabes avant la venue de Mahomet. Tout son livre démontre au contraire qu'il s'est proposé simplement de rattacher à la fable d'un roman intéressant toutes les anecdotes, tous les faits isolés, toutes les peintures de mœurs et des habitudes de ces temps anciens, qui lui ont paru dignes, d'attention. Sous ce rapport, on peut regarder le livre d’Antar comme un des plus anciens et des plus précieux, monuments de la littérature arabe, puisqu'il transmet une foule de faits et d'opinions dont l'origine est antérieure à Mahomet (600 de J.-C.), et qu'il a été composé par Asmaï au second siècle de l'Hégire (800 de J.-C.), à l'époque où les sciences et les, arts, furent cultivés avec le plus de succès par les Arabes et protégés avec tant d'ardeur par les califes de Bagdad.
[Selon : Huart, Littérature arabe, 1902.]


Conclusion : Le qour'an semble bien être le premier écrit en (proto)arabe et il n'existe donc aucun texte en arabe préexistant. Ce qui signifie que l'on ne sait rien des Arabes préislamiques qui n'ai été écrit par autre qu'un écrivain musulman ou controlé par l'islam. Comme dit le proverbe : "A beau mentir qui vient de loin". C.Q.F.D. chayR.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans S/la Lecture noble | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coran, corane, courane, koran, kouraane, kourane, korane, entité nationale, marseillaise, qour'an, qouran | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 24 janvier 2011

Catholique ou Protestant ?

0bdb0dc016a289c27c1f6d580cea7b16.jpgQuestion de Dr..... sur Yahoo Q/R
Protestantisme et catholicisme,
quel est le pire ?

Réponse
Le protestantisme des Vaudois avec Zwingli*, du moine allemand Luther et du théologien français, puis suisse Calvin sont une réaction contre les aberrations du catholicisme de l'époque.

Mais au fil du temps, ils ont générés des croyances tout aussi arbitraires et intolérantes que celles de leurs précesseurs.

Est-ce à dire qu'ils n'étaient pas guidés par le Dieu Unique, mais par leur désir d'avoir raison à tout prix et de satisfaire leur ego ? ...

... Le Dieu Seul le sait, mais à lire la correspondance des deux derniers, on est effaré par l'égoïsme et l'esprit de supériorité qui s'en dégage. Par exemple Calvin n'a-t-il pas commandé de brûler les apostats de sa nouvelle religion ?
Tout cela est bien loin du pacifique:
"Laissez venir à moi les petits enfants" de Jésus.

Au niveau de la théologie, les protestants croient, pour la plus part à un Dieu Unique et sont plus proches des Soumis (mouslim) au Seul Dieu Unique qour'an que les catholiques.

Maintenant à choisir des deux, ne croyez vous pas que c'est le Dieu qu'il faut choisir plutôt que l'un ou l'autre de ses prétendus représentants (=khalif, Califes) sur terre ?

* Zwingli (Wikipédia) Très présent dans la société de son époque, il est un des principaux artisans des différentes tentatives de convertir, y compris militairement, la Suisse à la Réforme.
En 1523, il parvient à faire adopter la réforme au canton de Zürich, premier canton à adopter la nouvelle croyance. Depuis Zurich, il est à l'origine des Églises réformées de Suisse alémanique, tandis que Guillaume Farel et Jean Calvin sont les principaux réformateurs en Suisse romande. Il est aujourd'hui encore l'une des principales sources d'inspiration des Églises réformées, et notamment du protestantisme libéral. Voir l'article très complet s/Wikipédia.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : protestant, catholique, luther, calvin, zwingli, théologien, dieu | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

dimanche, 23 janvier 2011

Qui sont les Chrétiens ?

89eeedc8ef962b0156d45521f87117c3.gifAu départ, Jésus dit à son Apôtre Simon qui aurait eut le surnon de Pierre :
"Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise."
#Soucis : L'Hébreux ou l'Araméen ne permettent pas ce jeu de mot.
Admettons donc qu'il l'ait dit en langage des signes...

#Soucis n° 2 : Pierre, chef de la communauté des chrétiens d'Orient aurait fini ses jours à Babylone et non à Rome où le seul Paul y a préché durant les deux ans que dura l'attente dson procès au terme duquel il fut condamné à mort.
Admettons donc que Pierre ait eu le don d'ubiquité.

337 l'empereur romain Constantin, monothéïste d'une religion solaire, après avoir fait assassiner sa femme Fausta et son fils Crispus déclare sur son lit de mort la religion chrétienne, religion d'état.

Après de nombreux conciles où les monophysites se battent avec les arianistes qui contestent les ... etc.
Les catholiques romains (ceux du pape) se séparent en 1054 des orthodoxes (ceux du pope) soit :
les Eglises grecque, russe, balkanique, copte (puis américaine et japonaise).

1517 Nouveau schisme avec le protestantisme :

Luthériens (1517 - Luther)
.Calvinistes (1533 - Calvin)
..Gallicans (1534 - Henri VIII)
...Presbytériens (1530 - Knox )
....Anabaptistes (1531 - Münzer)
.....Mnémonites (1536 - Menno)
......Baptistes (1609 - Smith)
.......Quakers (1650 Fox)
........Méthodistes (1738 - Wesley)
.........Adventistes (1800 - Miller)
..........Mormons (1820 - Smith)
...........Témoins de Jéhovah (1831 - Russell)
.............Armée du Salut (1865 - Booth)
..............Scientistes (1879 - Baker)

Note : Si vous souhaitez compléter cette liste, veuillez nous laisser un commentaire. Par avance, merci de votre contribution.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dieu, chrétiens, catholique, orthodoxe, protestant, jésus, pierre | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 22 janvier 2011

Questions d'un lecteur

image.jpgQuestion d'Ali, lecteur régulier de ce blog

Salam à vous,
voilà je suis assez régulièrement votre blog, et j'aimerai savoir où et comment se procurer une version de votre traduction de La Noble Lecture. Et j'en profite pour vous poser une question assez simple concernant la traduction que vous [proposez] de certain passage.
1) Pourquoi l'ensemble des "musulmans" lisant l'arabe ne font pas de remarques/reproches concernant la traduction française [que] vous êtes le seul qui m'est soulevé le problème...
2) De même pour les traductions (par exemple pour le voile ou le Djihad): pourquoi les traductions de ces termes sont totalement différentes des vôtres ? Votre traduction me semble pertinente et fort probable, mais j'ai vraiment du mal à comprendre pourquoi les "musulmans" pour qui la langue maternelle est l'arabe ne vont pas dans le sens de vos traductions ?
Cordialement, Ali 

Réponse de chayR :

Merci de me poser ces questions qu'aussi, je me pose souvent et auxquelles je n'ai pas encore trouvé de réponses satisfaisantes.

Connaisance de l'arabe - Les personnes (arabes ou non arabe) sont à classer en 4 catégories :

1. Ceux qui ne savent pas parler l'arabe et doivent d'en remettre aux traductions dans lers langues respectives (français, anglais, allemand... chinois, etc.) 

2. Ceux qui parlent un des dialectes des pays du Maghreb (algérien, marocains, tunisiens...) ou du Maqresh (libanais...) et ne comprennent pas l'arabe et encore moins le qour'an écrit en qouraïchite. 

3. Ceux qui croient comprendre le dialecte qouraïchite de la tribu de Mouhammad relativement proche de l'arabe littéraire actuel parce qu'ils parlent l'arabe littéraire, celui de la presse écrite et des médias.

4. Ceux qui ont compris que le qouraïchite est la base, l'origine de l'arabe littéraire (le qour'an n'est-il pas le premier Livre écrit en arabe ?), comme le grec, le latin et le bas français sont à l'origine du français actuel. Rappelons que ce n'est qu'en 1500, sous le roi François 1er que le français devint la langue officielle de la France. C'est dire que lire et comprendre la célèbre "Chanson de Roland" en français médiéval (890 ?) relève d'un niveau supérieur d'érudition, car nombreux sont les mots qui ont disparus, se sont tranformés, se sont édulcorés, ont vu leur sens dévié dans notre français moderne.

Résumé : l'arabe dit qouraïchite du qour'an est chose trop complexe pour ne le laisser qu'aux seuls 'oulemas, fiqs, mouphtis ou imams et ignorer le travail des linguistes qui ont démontré, preuves à l'appui, que comme toute langue, l'arabe a des "entrées" syriaques, hébraïques, araméennes, ... etc, soit les langages de l'ensemble des peuples qui peuplaient l'arabie préislamique.

Attitude des lecteurs du qour'an - là encore, les personnes (arabes ou non arabe) sont à classer en 4 catégories :

1. Ignorants : Ceux qui ne savent rien, ce qui n'est pas une tare, mais persiste à vouloir faire "ceux qui savent". Cette attitude est déplorable, car elle induit en erreur le pseudo connaisseur tout comme le public auquel il s'adresse. Et plus la "renommée" de l'ignorant est grande, plus lees auditeurs sont subjugés, comme ceux de cette chanteuse qui pour s'être "convertie" à l'islam, nous livre ses "révélations".

2. Fainéants : Ceux qui savent un peu, mais par paresse ne juge pas digne de s'émouvoir des idioties qui circulent sur le compte du qour'an et de la Parole du Dieu. Ce Dernier saura s'en souvenir ...

3. Pervers : Ceux qui savent un peu plus, mais dont l'ojectif est d'imposer leur volonté sur des peuples asservis ou des intellectuels babas devant la "science coranique" des "sages de l'Orient". Leur discours pouraient se résumer à : "même si tu n'es pas d'accord ou ne comprend pas, répète ce que je dis et tais-toi !"

4. Perfectionnistes : Ceux qui ont lu dans a°l baqarah, que le mot mou-SaLaMat, signifie "parfait(e)" (adjectif concernant la vache du sacrifice demandé par le Dieu). C'est la seule occurence du qour'an où l'on a l'explication du sens des mots de la racine S.L.M. (SaLaM, mou-SLiM, iSLaM,...). Les soit disant mou-slim = "musulman", sont en fait des perfectionnistes, des personnes à qui le Dieu demande de se pefectionner, d'avoir une attitude saine et sainte, de devenir meilleur, car ach chayTan, le diable rôde et nous incite à devenir plus lâches, mous, indifférents aux maux de ce monde.  

 §S.2/71. qa°la i°nna-hou yaqoûlou i°nna-Ha° baqaratoun
[Le Dieu] dit : En vérité, elle [sera] une vache
la° zaloûloun touçîrou-l a°rDa wa la° tasqî-l harça
non asservie au labour de la terre, (et) ni à arroser le champ,
mou-sallamatou-l la° chiyata fî-Ha°
saine/parfaite, sans tache en elle.
qa°loû°-l a°na jita bi-l haqqi
Ils dirent : te [Moïse] voilà [enfin] avec la Vérité !
fa-zabahoû-Ha° wa ma° ka°doû° yaf'aloûna
Alors l'immolèrent-ils et peu s'en fallut qu'ils ne le fissent pas.

 

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : coran, corane, courane, koran, kouraane, korane, entité nationale, kourane, marseillaise, qour'an, qouran, quuran | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

vendredi, 21 janvier 2011

La preuve par 9

thumb_meriem2.jpgQuestions :
a) Y a-t-il des différences dans les
traductions des versets du Qour'an ?
b) Ces différences sont elles
importantes en nombre et en sens ?

A vous d'apprécier : sourate a°l baqara°h
La preuve par 9 (traductions).

1° ligne : verset arabe translittéré en lettres latines
A. traduction chayR abou riyaD (2006)
B. traduction feu roi fadh (1984)
C. traduction A. de Biberstein, dit "Kazimirsky" (1860)
D. traduction Claude Etienne Savary (1782)
E. traduction Régis Blachère (1956)
F. traduction Fawzi Chaaban (1998)
G. traduction cheikh si boubakeur hamza (1970)
H. traduction Muhammad Hamidullah (1946)
I. traduction dr. Sallah Ed-dine Kechrid (1979)

6. i°nna-l lazîna kafaroû°
A. En vérité, ceux qui mécroient,
B. [Mais] certes les infidèles ne croient pas,
C. Pour les infidèles,
D. Pour les infidèles,
E. Pour ceux qui sont impies
F. Quant aux infidèles,
G. Quant aux incrédules
H. Oui, ceux qui mécroient
I. Ceux qui ont mécru,

sawa°oun 'alay-Him a°nzarta-Houm
A. [c’est] égal pour eux [que] tu les avertisses.
B. cela leur est égal, que tu les avertisses ou non :
C. il leur est égal que tu les avertisses ou non
D. soit que tu leur prêches ou non l'islamisme
E. égal est que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses point.
F. c'est tout un que tu les avertissent ou non,
G. il leur est égal que tu les avertissent ou non :
H. c'est égal pour eux, que tu les avertissent
I. le résultat pour eux est le même :
que tu les avertisses ou que tu ne les avertissent pas


a°m lam tounzir-Houm la° yoûminoûna
A. ou que jamais tu ne les avertisses : ils ne croiront pas !
B. ils ne croiront jamais.
C. ils ne croiront pas
D. ils persisteront dans leur aveuglement.
E. ils ne croiront pas
F. car ils ne croiront jamais.
G. ils ne croiront pas
H. ou que tu ne les avertissent pas : ils ne croiront pas.
I. ils ne croient point.

7. Ratama-l lahou 'alâ° qouloûbi-Him wa 'alâ° sam'i-Him
A. Le Dieu {place un sceau} sur leurs coeurs et sur leurs oreilles ;
B. Dieu a scellé leurs coeurs et leurs oreilles
C. Dieu a apposé un sceau sur leurs coeurs et sur leurs oreilles
D. Dieu a imprimé son sceau sur leur coeurs et leurs oreilles,
E. Allah a scellé leur coeur et leur ouïe ;
F. Dieu a fermé leur coeurs et leur ouïe avec un seau (sic)
G. Dieu a scellé leur coeur et leur ouïe
H. Dieu a scellé leurs coeurs et leurs oreilles.
I. Dieu a placé un sceau sur leurs coeurs, sur leur ouie

wa 'alâ a°bSa°ri-Him Richa°watoun
A. et sur leur regard [est] un bandeau
B. et un voile épais leur couvre la vue ;
C. leurs yeux sont couverts d'un bandeau
D. leurs yeux sont couverts d'un voile,
E. sur leurs yeux est un bandeau.
F. sur leurs yeux Il a mis un voile
G. leurs yeux sont voilés d'un bandeau.
H. Et sur leurs yeux, un bandeau ;
I. et sur leurs yeux est un écran obscur.

wa la-Houm 'aza°boun 'aZîmoun
A. et pour eux [sera] un châtiment énorme.
B. et pour eux il y aura un grand châtiment.
C. et le châtiment cruel les attend.
D. et ils sont destinés à la rigueur des supplices.
E. Ils auront un tourment immense.
F. et Il leur éserve un châtiment cruel.
G. un immense châtiment leur est réservé.
H. et pour eux, un grand châtiment.
I. D'énormes tourments les attendent.

8. wa mina-n nasi man yaqoûlou
A. Et parmi les gens, [sont] ceux qui disent :
B. parmi les gens, il y a ceux qui disent :
C. Il est des hommes qui disent :
D. Il est des hommes qui disent :
E. Parmi les Hommes, il en est qui disent :
F. Il y a des hommes qui disent :
G. Il est des hommes qui disent :
H. Parmi les gens, il y a ceux qui disent :
I. Parmi les Humains, il en est qui disent :

a°manna° bi-l lahi wa bi-l yawmi-l a°Riri
A. Nous croyons au Dieu et au Jour dernier !
B. "Nous croyons en Allah et au Jour Dernier !"
C. Nous croyons en Dieu et au jour dernier,
D. Nous croyons en Dieu et au jour dernier ;
E. "Nous croyons en Allah et au Dernier Jour",
F. "Nous croyons en Dieu et au jour dernier"
G. "Nous croyons en Dieu et au Jour Dernier";
H. "Nous croyons en Dieu et au jour dernier !"
I. "Nous aons cru en Dieu et au Jour dernier",

wa ma° Houm bi-moûminîna
A. Et [en fait] ils ne [sont] pas (parmi les) croyants.
B. tandis qu'en fait, ils n'y croient pas.
C. et cependant ils ne sont pas du nombre des croyants.
D. et ils n'ont point la foi.
E. alors qu'ils n'[y] croient point.
F. et qui pourtant ne sont pas des croyants.
G. alors qu'ils ne sont pas croyants.
H. Tandis qu'ils ne sont pas croyants.
I. alors qu'ils ne sont pas croyants.

9. youRa°di'oûna-l laha wa-l lazîna a°manoû°
A. Ils {cherchent à tromper} le Dieu et ceux qui croient ;
B. Ils cherchent à tromper Allah et les croyants
C. Ils cherchent à tromper Dieu et ceux qui croient,
D. Ils en imposent à Dieu et aux croyants ;
E. Ils tendent à tromper Allah et ceux qui croient,
F. De tels hommes cherchent à tromper Dieu et les véritables croyants
G. Ils cherchent à tromper Dieu et ceux qui croient.
H. Ils cherchent à tromper Dieu et ceux qui ont cru ;
I. Ils cherchent à tromper Dieu et ceux qui ont cru

wa ma° yaRda'oûna i°lla° a°nfousa-Houm
A. et (ils) ne trompent qu'eux-mêmes
B. mais ils ne trompent qu'eux-mêmes
C. mais ils ne tromperons qu'eux-mêmes
D. mais ils ne tromprent qu'eux-mêmes,
E. alors qu'ils ne trompen qu'eux-mêmes,
F. mais ils ne trompent qu'eux-même,
G. Mais ils ne trompent qu'eux-mêmes
H. mais ils ne trompent qu'eux-mêmes,
I. et ne trompent qu'eux-mêmes

wa ma° yach'ouroûna
A. et (ils) n'[en] sont pas conscients.
B. et ils ne s'en rendent pas compte.
C. et ils ne le comprennent pas.
D. et ils ne le comprennent pas.
E. sans [le] pressentir.
F. à leur insu.
G. sans se rendre compte
H. et ils sont inconscients.
I. inconsciemment.

10. fi qouloûbi-Him maraDoun
A. Dans leur coeur [est] une maladie ;
B. Il y a dans leurs coeurs une maladie (de doute et d'hypocrisie),
C. Une infirmité siège dans leurs coeurs
D. Leur coeur est gangréné.
E. En leur coeur est un mal
F. C'est l'indice qu'ils ont un coeur malade.
G. Leur coeur recèle une maladie ;
H. Il y a dans leurs coeurs une maladie:
I. En leur coeur est un mal

fa-za°da-Houmou-l lahou maraDa°n
A. aussi le Dieu leur accroît cette/une maladie
B. et Dieu laisse croître leur maladie.
C. et Dieu ne fera que l'accroître ;
D. Dieu en a augmenté la plaie ;
E. et Dieu aggrave ce mal.
F. Leur mal, Dieu l'aggravera encore
G. Dieu en a augmenté la gravité.
H. dieu donc les fait croître en maladie.
I. et Dieu leur a donné mal sur mal.

wa la-Houm 'aza°boun a°lîmoun
A. et pour eux [sera] un châtiment douloureux
B. Ils auront un châtiment douloureux
C. un châtiment douloureux leur sera réservé,
D. une peine déchirante sera le prix
E. A eux châtiment cruel en prix
F. et Il leur infligera un châtiment douloureux
G. Un cruel châtiment leur est réservé.
H. A eux, donc, un châtiment douloureux,
I. Is auront des tourments douloureux

bi-ma° ka°noû° yakziboûna
A. parce qu'ils avaient été menteurs.
B. pour avoir menti.
C. parce qu'ils ont traité les prophètes de menteur.
D. de leur mensonge.
E. d'avoir menti.
F. pour les punir de leur hypocrisie.
G. comme prix de leur dénégations.
H. pour avoir menti !
I. à cause de leurs mensonges.

11. wa i°za° qîla la-Houm
A. Et quand il leur fut dit :
B. Et quand on leur dit :
C. Lorsqu'on leur dit :
D. Lorsqu'on leur dit :
E. Quand on leur dit :
F. Si on leur dit :
G. Lorsqu'on leur dit :
H. Et quand on leur dit :
I. Quand on leur dit :

la° toufsidoû° fi-l a°rDi
A. Ne {semez pas la corruption} sur la terre !
B. "Ne semez pas la corruption sur la terre",
C. Ne commettez point de désordre sur terre,
D. Ne vous corrompez pas sur la terre ;
E. "Ne semez pas le scandale sur terre !",
F. "Ne faites pas de mal sur la terre"
G. "Ne répandez pas l'immoralité sur la terre",
H. "Ne commettez pas de désordre sur terre",
I. "Ne semez pas la corruption sur la terre !,

qa°loû° i°nna-ma° nahnou mouSlihoûna
A. Ils dirent : En vérité, nous ne [sommes] que des réformateurs !
B. ils disent : "Au contraire nous ne sommes que des réformateurs !"
C. ils répondent : Loin de là, nous y faisons fleurir l'ordre.
D. ils répondent : Notre vie est exemplaire.
E. ils répondent : "Nous sommes seulement des Réformateurs."
F. ils répondent : "Au contraire, nous faisons le bien".
G. ils répondent : "Nous sommes plutôt des réformateurs !"
H. ils disent : "Nous ne sommes que des réformateurs".
I. ils disent : "Nous ne sommes que des réformateurs".

12. a°-la° i°nna-Houm Houmou-l moufsidoûna
A. Ne [sont-]ce pas eux en vérité, les corrupteurs ?
B. Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs,
C. Ils commettent des désordres,
D. Ils sont des corrupteurs,
E. Eh quoi ! ne sont-ils pas en vérité les Semeurs de scandale
F. Qu'y faire ? ils sont les malfaisants
G. Or çà, ne sont-ils pas en vérité eux-mêmes des [êtres] malfaisants
H. Ce sont eux, n'est-ce pas les fauteurs de désordre,
I. Ce sont plutôt eux les corrupteurs

wa la°kin la° yach'ouroûna
A. Et certainement ne s'[en] rendent-ils pas compte !
B. mais ils ne s'en rendent pas compte.
C. mais ils ne le comprennent pas.
D. et ils ne le sentent pas.
C. mais ils ne le comprennent pas.
E. alors qu'ils ne [le] pressentent point.
F. et ils ne le savent pas.
G. sans en avoir conscience.
H. mais ils sont inconscients !
I. mais ils ne se doûtent de rien.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : traduire, qour'an, al koran, el koran, korane, qu'ran, quran | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 20 janvier 2011

Mouhammad illettré ?

DasKeyboard-Ultimate,U-6-150126-3.pngIl semble n'y avoir que 3 occurences du mots illettré dans le Qour'an

- dans la sourate 62 le Vendredi, c'est clair :
Le Dieu envoie un prophète (mouhammad) issu des illettrés.

§S.62/2
Houwa-lazî ba’aça fî-l ou°mmiyyina
C’[est] Lui Qui envoie aux illettrés/sans Écritures,
rasoûla°m min-Houm yatloû° ‘alay-Him a°ya°ti-hi
un Messager [issu] d’eux, leur récitant Ses versets
wa youzakkî-Him wa you’allimou-Houmou
et les purifiant et leur enseignant/apprenant
(a)°l kita°ba wa-l hikmata
les Écritures et la Sagesse…

- mouhammad ne semble pas être le seul illettré :

§S.2/78
wa min-Houm ou°mmiyyoûna la° ya'lamoûna-l kita°ba
Et parmi eux [y a-t-il] des illettrés qui ne savent des Écritures,
i°lla a°ma°niyya wa i°n-Houm i°lla° yaZounnoûna
que de qu’ils désirent ; et ils ne [font] que conjecturer.

- enfin le Dieu donne conseil à Son Prophète de ne pas jouer au savant, mais de rappeler qu'il ne fait qu'obéïr à son Créateur :

§S.3/20
fa-i°n ha°jjoûka fa-qoul
Alors s'ils te contredisent, aussi dis [leur] :
a°slamtou wajHi-ya li-lahi wa mina
Je suis soumis à la face du Dieu
wa mina (a)°ttaba'ana
et [le sont aussi] ceux qui m'ont suivis.
wa qoul li-l lazîna oûtoû°-l kita°ba
Et dis à ceux à qui on a donné les Écritures
wa-l ou°mmiyyina
et aux sans Écritures/illettrés :
a°-a°slamtoum
Êtes-vous soumis [au Dieu] ?

La Sira du Prophète confirme qu'il ne savait ni lire, ni écrire. Ses ennemis n'ont jamais contesté ce fait pour 2 raisons :
1° ils savaient pertinemment que c'était vrai.
2° Ils étaient tout aussi illettrés que lui et ne tenaient pas à donner le bâton pour se faire battre.

C'est pourquoi, lorsque l'ange Gabriel a dit : i°qra (lis !) ;
il faut se rappeler que le verbe qara'a signifie aussi réciter, ou plus exactement : {restituer une parole}.

C'est peut-être la raison qui fait que mouhammad aurait répondu : mais je ne sais pas lire/restituer aucune parole...

...tout simplement parce qu'il ne les connaisait pas et ne les avait jamais lues/récitées et donc pas mémorisées :
il ne savait pas ce que (d)jibril voulait lui faire dire.

L'ange Gabriel aurait alors par trois fois fortement (op)pressé sa poitrine. C'est à dire qu'il voulut lui faire {restituer les paroles} de Dieu depuis le fond de son coeur, le fond de sa conscience, le fond du Moi de mouhammad, lui qui en surface disait ne rien savoir de tout cela.
Et alors le Prophète reconnu à l'instant, pour vraies, les paroles de l'Ange ; paroles qui correspondaient à ce qu'il pressentait déjà sur l'unicité du Dieu...

~~~~~~~~~~~
INFO relevée dans la presse :
20 millions de jeunes illettrés dans le Maghreb,
selon un rapport de la ligue arabe

L’Algérie parmi les mauvais élèves

Un rapport de l’Alesco, une organisation de la Ligue arabe,
vient de rendre public un rapport alarmant sur l’illettrisme
des jeunes (15-45 ans) au Maghreb.

Présenté à Tunis (Tunisie), le 7 janvier, ce rapport classe l’Algérie parmi les mauvais élèves de la région aux côtés du Maroc et de la Mauritanie. « Le nombre d’analphabètes dans la région du Maghreb est de 20 millions de personnes, ce qui est un chiffre alarmant, même si la situation varie d’un Etat à un autre », note ce document qui distribue au passage de bonnes notes aux voisins tunisiens et libyens.

« La Tunisie et la Libye obtiennent de bons résultats grâce à leurs efforts de scolarisation. L’Algérie, le Maroc et la Mauritanie continuent en revanche de souffrir de l’illettrisme pour un certain nombre de raisons », explique l’Alesco. « Le taux d’analphabétisme est lié d’une part aux crises que traverse la région arabe et d’autre part aux problèmes économiques et à la pauvreté », souligne le même document, sans donner plus de détails sur le nombre d’analphabètes par pays.

Le ministre de l’Education nationale, Boubekeur Benbouzid, a avancé, lundi dernier, le chiffre « de 6,4 millions d’analphabètes recensés en Algérie ». Selon lui, la stratégie nationale d’alphabétisation, adoptée en 2007, « vise à réduire de moitié le nombre d’analphabètes d’ici à 2012, soit 3,2 millions ». Une projection difficile à réaliser quand on sait que l’Algérie comptait, en 2007, 6,5 millions d’analphabètes et qu’en deux ans, ce nombre n’a été réduit que de 100 000. Est-il réellement possible d’éradiquer, comme il l’a souligné, « ce phénomène en 2016 en application de la deuxième partie de sa stratégie ? »

En tout cas, en rendant public ce rapport, l’Alesco souligne que ce degré d’analphabétisation « constitue une menace pour le développement social des nations arabes ». Cette organisation précise encore que les catégories jeunes (15 à 45 ans) sont les plus touchées par ce phénomène.

[photo : clavier pour illettré recemment inventé par une sté allemande :
http://www.presence-pc.com/image/DasKeyboard-Ultimate,0101-150126-0----jpg-.html]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : prophète, illettré, islam, musulman, gabriel, lectur, récitation | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Cheikh Bassam ?

Bassam.jpgUn imam français, Ayachi Bassam, 
est emprisonné en Italie.
son procès aura lieu le 20.01.2010.

Ne connaissant pas le dossier, nous ne nous permettrons aucun commentaire sur le fond de cette affaire.

Par contre nous conseillons à notre ressortissant d'arrêter de proclamer : 

- "Je suis le seul imam français connu en Belgique et en Europe."

- "Je vous* ai auparavant écrit une lettre et cette lettre est devenue célèbre"

- "Je vous* demande, Monsieur le Président, en tant que chef des chevaliers d'honneur** et par la valeur de ceux-ci, d'appliquer la justice d'honneur sur moi, Ayachi Bassam, l'Imam français, quarantième descendant du Prophète de l'Islam, Mohammed (sur Lui la prière et le salut)."

Seul Imam connu, rédacteur d'une lettre célèbre
et descendant du Prophète ... ?

Comme disait ma grand-mère : 
"Eh bé, en voila un qui pète plus haut que son cul !"


* Sarkosy
** Qui sont ces chevaliers dont le Président Nicolas Sarkosy serait le chef et quel serait leur code d'honneur ?

[Photo (crédit X) de monsieur Ayachi Bassam.]

00:00 Écrit par Bonnes Nouvelles dans F o r u m | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ayachi, bassam, italie, sarkosy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 19 janvier 2011

Royauté

couronne.jpgQuestion de Yahoo Q/R 91701
Quels sont les versets du Coran où il y a le mot royauté ? Ou qui parlent de la royauté qui s'applique à Dieu ou à ses créatures.

Réponse : Salut, السلام , שלום , hi !

Dans le qour'an : a°l moulk, désigne aussi bien :
- le pouvoir, la puissance d'une entité (le Dieu)
ou d'une personne physique : le roi, a°l malik).
- la royauté (pouvoir exercé par un puissant)
- le royaume (lieu ou est exercé le pouvoir)
C'est le contexte qui permet de traduire par le terme français correspondant.

Rien que dans la sourate n° 2 a°l baqarah (la Vache),
il y a de nombreux exemples :

§S.2/102 wa (a)°ttaba'oû° ma° tatloû°-l chaya°Tînou
Et ils suivirent ce que récitent les diables

'alâ moulka soulayma°na
sur le royaume de Salomon

§S.2/107
a°-lam ta'lam a°nna-l laha la-hou
Ne sais-tu pas qu’au Dieu [appartient/est] à Lui

moulkou-s sama°wa°ti wa-l a°rDi
la royauté des cieux et de la terre ;

wa-l lahou yoûtî moulka-hou man yacha°ou
Et le Dieu alloue Son pouvoir à qui Il veut.
wa-l lahou wa°si'oun 'alîmoun
Et le Dieu [est] Immense [et] Savant.

§S.2/248
wa qa°la la-Houm nabiyyou-Houm i°nna a°yata moulki-hi
Et leur dit leur prophète : En vérité, le signe de Sa royauté
a°n ya°tiya-koumou-l ta°noûtou
[sera] que vous reviendra le coffre (Arche)

Et un très bel exemple aussi, en la sourate n° 3 a°l i°mran :

§S.3/26
qoul (a)°l lahoumma ma°lika-l moulki
Dis : Ô Dieu ! Maître de l'autorité !

toûtî-l moulka man tacha°ou
Tu donnes l'autorité à qui Tu veux

wa tanzi'ou-l moulka mim-man tacha°ou
et Tu arraches l'autorité de qui Tu veux

wa tou'izzou man tacha°ou
(et) Tu {rends puissant} qui Tu veux

wa touzillou man tacha°ou
et Tu humilies qui Tu veux.

bi-yadi-ka-l Rayrou
Dans Ta main [est] le bien.

i°nna-ka 'alâ koulli chayin qadîroun
En vérité, Tu [es] en toute chose, Capable.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : autorité, pouvoir, royauté, dieu, roi, homme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 18 janvier 2011

Lecture ou récitation ?

Mouhammad.jpgQuestion de @Boanaerges
(que nous remercions pour ses nombreuses participations.)

Pourquoi vous avez choisi d'intituler le Coran par Lecture Noble ? ou par "qour'an al karim" ?

J'en conclu que vous avez plutôt choisi de traduire "qara'a" par lire, lecture etc...

Or, j'ai remarqué qu'il y avait une différence dans la définition du mot arabe "qara'a" chez les érudits, pourquoi certains le traduisent par LIRE et d'autres par RECITER ? Quelle serait le mot exact arabe pour RECITER ? Je vous remercie de votre réponse.

~~~~~~~~~~

Tout d'abord, permettez moi de rappeler que je n'ai pas inventé l'expression arabe :
a°l qour'an a°l karim (la Lecture/Récitation Noble) qui est inscrite sur la page de garde de la quasi totalité des qour'an (Corans) en langue arabe.

Dans la mesure où j'ai décidé de ne m'adresser qu'aux seuls francophones, il m'incombait de trouver la meilleure traduction possible.

Les érudits semblent en effet d'accords pour dire que le mot qour'an est dérivé du verbe qara'a qui signifie lire mais aussi réciter.

A/ l'arabe coranique a pour origine le Qouraïchite, dialecte parlé par certaines tribus de la Mecque et qui était celle du Prophète.

Le qour'an est le premier livre écrit en arabe qouraïchite, donc en arabe coranique ancêtre de l'arabe classique actuellemnt parlé par les intellectuels arabes par opposition aux dialectes (algérien, égyptien, libanais, marocain, tunisien ... etc.)

B/ parce que les illettrés étaient légion à l'époque de mouhammad, les personnes ne lisaient que rarement et souvent récitaient "par coeur" les poésies arabes, puis plus tard, les versets du qour'an.

Donc peut-être qu'à l'origine, le verbe arabe qara'a signifiait : "restituer un texte par la parole".
- soit par la lecture pour ceux qui en étaient capables,
- soit par la récitation pour la grande masse des autres.
Il faut rappeler que les techniques de mémorisation de l'époque, étaient très fiables et que des pans entiers de la littérature pré-islamique nous sont parvenus par ce moyen.

C/ Le qour'an lui même utilise d'autres verbes : pour "réciter"

§S.2/121 a°l lazîna a°tayna°-Houmou-l kita°ba
Ceux à qui Nous avons donné les Écritures
yatloûna-hou haqqa tila°wati-hi oû°lai°ka yoûminoûna bi-hi
[et qui] les récitent {comme on doit} les réciter, ceux-là y croient.

§S.10/61 wa ma° takoûnou fî chayin
Et tu ne te trouveras/seras dans [aucune] situation/chose
wa ma° tatloû° min-hou min qoura°nin
et tu n’en réciteras (rien), de la Lecture

§S.25/32 wa qa°la-l lazîna kafaroû°
Et ceux qui mécroient disent :
law la° nouzzila ‘alay-hi
Pourquoi n’a-t-on pas fait descendre sur lui
a°l qoura°nou joumlata°n wa°hidata°n
la Lecture [en] un ensemble unique ?
kaza°lika li-nouçabbita bi-hi fouwa°da-ka
Ainsi l’avons-Nous révélé pour te raffermir
wa rattal-na°-hou tartîla°n
et Nous lui avons fait réciter avec soin (en récitant)

D/ Venait donc l'heure du choix, et ce fut Lecture.
Par ce que :

1° Pour nous, francophones, avant de pouvoir réciter,
faut-il encore lire le texte en français,
puis en arabe translittéré et enfin en lettres arabes.

2° avant de prier (ou se décider à) avec le texte arabe, faut-il étudier son contenu et donc lire des avis à son sujet.

3° dans notre civilisation moderne, la lecture est plus valorisée que la récitation qui fait penser à la pratique peu glorieuse du perroquet.

4° Le mot Coran (précédemment nommé : Alkoran, Koran) sont des néologismes. Alors j'ai voulu, là encore, françiser à 100% la Parole du Dieu Unique, qui fut certes révélée aussi en arabe, mais se doit d'être communiquée au monde entier dans la langue comprise par l'auditeur. Comment, avec un discours en chinois, toucher le coeur d'un esquimeau ? 

5° Enfin le respect de la tradition coranique : al qour'an a°l karim, devait se traduire par l'adjonction de l'adjectif "noble" qui caractérise la Parole du Dieu. En effet quelle lecture est plus noble que celle de Sa parole ?
Cette parole qui explicite Sa promesse exprimée dans la sourate n° 9 a°t tawba :

§S.9/111 wa'da°n 'alay-hi haqqa°n
une promesse véridique de Sa part

fî-t tawra°ti wa-l i°jî°li wa-l qour'a°ni
dans la Torah, l'Evangile et le qour'an

E/ Enfin, il ne faut pas oublier le sens de qara'a, réciter.
sourat a°l 'alaq - n° 96 - l’Adhérence - Pré hég. n° 1

Au nom du Dieu, le Clément, le Miséricordieux !

1. i°qra° bi-(i)°smi rabbi-ka-l lazî Ralaqa
Lis ! Au nom de ton Seigneur Qui a créé !

Quand l'ange Gabriel révèla de la part du Dieu le premier mot qui était aussi un commandemant :
i°qra, lis (impératif du verbe lire),
Mouhammad a répondu :
Comment puis-je lire, moi qui ne sais pas lire".
Il pouvait aussi vouloir dire : Comment réciter, moi qui ne sait pas réciter (ce que je ne connais pas, car à ce jour, je ne l'ai jamais entendu).

00:07 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : lire, réciter, qour'an, koran, korane, coran | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 17 janvier 2011

islam / perfection

f75129ca28477abaacb90871d1ca82e8.gifLes mots français "islam" et "musulman" sont des néologismes [1] que des traducteurs, moines chrétiens, ont forgés sur la base du mot arabe "mou-slim".

C'est ce que l'on appelle en linguistique : des "faux amis".
Ex. le mot français "lunette" se dit "spectacle" en anglais.
alors que mot français "spectacle" est traduit par "show".
le spectacle (fr.) et spectacle (angl.) sont de "faux amis".

Le français est une langue au moins aussi riche que la langue l'arabe, pour ne pas dire plus, et ce afin de ne pas blesser la fierté légitime de nos amis arabophones.

En français, le mot : perfection, rend parfaitement le mot arabe : mouslim. Celui là même qui est employé par le qour'an, Parole du Dieu Unique. Sourate n°2, a°l baquarah : mou-SaLaMat, parfaite (c'est la vache ici qui doit être parfaite, sans tache, sans défauts, soit ce à quoi nous appelle le Dieu.

Donc point n'était besoin de créer un mot nouveau, si ce n'était pour semer le doute et la confusion dans l'esprit de gens.

Quand il est dit que :
"seul l'islam est la religion agréée par le Dieu",
Seuls, les musulmans peuvent agréer cette affirmation.

Si l'on restitue la traduction véritable : "perfection" ; alors :
"seule la perfection est agrée par le Dieu."
Tous les juifs, chrétiens et musulmans, tous les monothéïstes,
tous les croyants sincères au Dieu Unique seront d'accords.

Désormais, nous l'affirmons haut et fort :
Non à la monopolisation et à la falsification du qour'an
par les musulmans et autres islamistes francophones.
La Parole du Dieu Unique appartient à l'humanité
et non aux adeptes d'une secte malfaisante.

[1] Néologisme (article fondé sur Wikipédia)
Le néologisme ...
- du grec νέος néos « nouveau »
- et λόγος lógos « parole »
... est un nouveau terme (lemme)
Le néologisme peut
- avoir un auteur,
- être un mot hérité
(ex. d'une langue étrangère)
Actuellement dans la langue française
beaucoup de néologismes sont issus de l'anglais.

Il est à noter cette affirmation dans l'article de Wikipédia :
"Une langue est dite pure lorsque qu'elle ne possède ni doublon,
ni mot ou phrasé inutile ou contre productif.
La purification de la langue est nécessaire
à l'efficacité optimale de la communication."

Et nous affirmons que les mots :
"musulman" et "islam" sont des mots impurs (haram)
dans la mesure où les mots "adepte de la perfection" et "perfection" existent déjà
en français et remplissement parfaitement leur office, qui est de
retranscrire la nature de la Loi du Dieu Unique.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : islam, soumission, al koran, al karim, el koran, el kerime | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

dimanche, 16 janvier 2011

Les 3 points ...

Earth-apollo17_m.jpgQuestion de Yahoo Q/R du 08/01
Appel à adorer Dieu seul ?
Amis musulmans et juifs, nous disons adorer Dieu seul, mais parfois, ne mettons nous pas sur un pied d'égalité Dieu, le texte saint, la religion, le peuple qui est le nôtre, le territoire qui appartient à ce peuple, ...etc. (Tous ne doivent pas être défendus avec la même exigence, sous peine de grave confusion !)

Réponse : Salut, السلام , שלום !

Oui, il faut adorer le Seul Dieu.
le Créateur du Ciel et de la Terre
et de ce qui est entre les deux (dont l'homme).
C'est :
- le 1° point fondamental de la Loi du Dieu confiée à Moïse.

- le 2° point a été amené par Jésus...
...."Rivalisez entre vous, (oui mais) en bonnes oeuvres".

- le 3° point est dans le qour'an de Mouhammad :
A la fin des temps, le Dieu viendra pour vous départager
sur ce en quoi vous divergiez §S.2/113

wa qa°lat a°l yaHoûdou laysati (a)°n naSa°râ 'alâ chayi°n
Et disent les Juifs : [Ils] ne tiennent, les Chrétiens, sur rien !

wa qa°lati-l naSa°râ laysati (a)°l yaHoûdou 'alâ chayi°n
Et disent les Chrétiens : [Ils] ne tiennent les Juifs, sur rien

wa Houm yatloûna-l kita°ba
{tandis qu’}ils récitent les Écritures !

kaza°lika qa°la-l lazîna la° ya'lamoûna
Ainsi disent ceux qui ne savent rien,

miçla qawli-Him
de semblables paroles aux leurs.

fa-l lahou yahkoumou bayna-Houm yawma-l qiya°mati
Aussi le Dieu jugera entre-eux au Jour de la résurrection,

fî-ma° ka°noû° fî-hi yaRtalifoûna
sur ce, en quoi avaient-ils divergé.

Résumé pour tous : adorez, oeuvrez, patientez.
Pour les jardiniers : admirez la nature, cultivez la, patientez.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : adorer, oeuvrer, patienter, moïse, jésus, mouhammad | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les Gens du Livre

a0cbcf9b7aa420a1a810a33c69cc12b9.jpgQuestion :

Qui sont les gens du Livre ?

Réponse :

a°l a°Hl a°l kitabi
, les Gens des Écritures
ou Gens du Livre sont chronologiquement :
- les hébreux qui se sont transformés en juifs,
- les adeptes de iesous, Isa, devenus chrétiens,
- les mou-SLiM* (chercheurs de la perfection du Dieu) du qour'an.
* §S.2 a°l baqarah > mou-SaLaMat, parfait

Jérusalem devrait être cette ville où les gens devraient tous se saluer fraternellement avec des : chalom, salut ou salam !

a°l kitab veut dire "écrit, Ecritures" avant de signifier "livre",
le verve arabe kataba signifie prescrire, édicter.
Ce que le Dieu Unique a prescrit pour les humains.

Les kitab sont donc les prescriptions du Dieu à Son peuple.
Les a°Hl a° kitabi sont donc ceux à qui le Dieu Unique avait déjà prescrit Ses ordonnances, Ses commandements.

Le livre papier, tel que nous le connaissons, est postérieur au qour'an qui n'était pas encore transcrit sur du papier, mais dans les premiers temps est resté oral, puis couché sur des parchemins, des os de chameaux ou des tessons d'argiles (selon ce qu'en rapporte la tradition).

Les Gens du Livre sont, plus largement :
les juifs, les chrétiens, les sabéens, les zoroastriens qui vivaient avec un livre à l'époque du Prophète, mais aussi, les bouddhistes et toutes les humains des religions qui détiennent un Livre comme les hindouistes avec la Bagavad Gita par exemple.

Le Dieu Unique rappelle que leurs mérites seront reconnus :
§S.3/115 "Et quelque bien qu'ils fassent, il ne leur sera pas dénié."

Mais aussi le Seul Dieu leur fait les reproches d'avoir :
§S.5/14 "...oublié une partie de ce qui leur avait été apporté."
§S.5/15 "...caché les Écritures..."
§S.5/18 dit : "nous sommes les fils de Dieu";
§S.5/18 dit : "il ne nous est venu ni annonciateur, ni avertisseur".

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dieu, gens du livre, sabéen, zoroastrien, bouddhiste, chrétien, juif | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 15 janvier 2011

Tchao Pantin !

bouffon.gifFLASH SPECIAL !

zine al abidine ben ali,
Bouffon Bac-6 s'est barré
Ainsi, le peuple de Tunisie 
vient de perdre un illéttré !

00:10 Écrit par Bonnes Nouvelles dans F o r u m | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : président, tunisie, bac, -, 6, bouffon, illéttré, tchao | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Qui est le Diable ?

DiableDogon.jpgArabe : i°blîs, le diable
Etymologie :
du verbe (arabe) a°blasa, être désespéré.
Bélzébuth, Ba'al Ziboul, dieu philistin
du grec diabolos, qui désunit.
diabolus (latin), le diable.
Synonymes :
chayTan, démon, Lucifer, Satan,

Autres noms :
le Lapidé, le Banni a°r rajîm,
le Rebelle a°t TaRout,
le Réprouvé, le Séducteur
Le Trompeur, a°l Raroûr.

Cf. divinités, jinn (i°blîs est un jinn § S.18 - v.50).

Adoration (du...) S.19 - v.44 "...n'adore pas le diable, car le diable désobéit au Tout Miséricordieux."

Allié (du...) § S.19 - v.45 "Ô mon père (a°znar) ! ...
Je [Abraham] crains que tu ne deviennes un allié du diable."

Ennemi § S.12 - v.5 "...Le diable est certainement pour l'homme un ennemi déclaré."
§ S.35 - v.6 "Le diable est pour vous un ennemi ('adoûwwoun). Prenez-le donc pour ennemi…"
# Le penseur a°bou ha°mid a°l Raza°lî a dit :
"la lutte de l'être humain contre le diable dure jusqu'à la mort."

Frères (des...) § S.17 - v.26/7 "... Et ne gaspille pas indûment,
/ car les gaspilleurs sont les frères des diables."

Identité § S.16 - v.98 le Banni - le Lapidé
- le Réprouvé § S.57 - v.14 le Séducteur.

Maudit § S.4 - v.118/9 "Le Dieu l'a maudit et celui-ci a dit : certainement, je saisirai parmi Tes serviteurs une partie déterminée / certes, je ne manquerai pas de les égarer, je leur donnerai de faux espoirs..."

Menteur § S.59 - v.16 "Ils sont semblables au diable quand il dit à l'homme : sois incrédule. Puis, quand il a mécru, il dit : je te désavoue car je redoute le Dieu, le Seigneur de l'Univers."

Diable$.jpgParti (du diable) § S.58 - v.19 "...c'est ceux qui ont pris le parti du diable qui sont assurément les perdants."

Pouvoir (du...) § S.7 - v.14/5 # Le Dieu accorde un délai à Satan - v.16/8 ...pour qu'il puisse tenter les hommes.
§ S.14 - v.22 "...Je [i°blis] n'avais aucune autorité sur vous si ce n'est que je vous ai appelés, et que vous m'avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches, mais faites en à vous-même."
§ S.16 -v.99 "Il n'a aucun pouvoir sur ceux qui croient et placent leur confiance en leur Seigneur."
§ S.17 - v.65 "Quant à Mes serviteurs, tu [i°blis] n'as aucun pouvoir [réel] sur eux..."

Prosternation (refus de la) § S.7 -v.11"Ils (Anges) se prosternèrent sauf Iblis qui ne fut point des prosternés."
§ S.17 - v.61 "...me prosternerais-je devant quelqu'un que Tu as créé d'argile ?"

Rébellion (cause de la) § S.17 - v.62 "...Celui [Adam] que Tu as honoré au-dessus de moi [i°blis]…"

Refuge (contre le...) § S.7 - v.200 " Et si jamais le diable t'incite à faire le mal, cherche refuge auprès du Dieu car Il entend (tout), et Il sait (tout)."

Ruse (du...) § S.4 - v.76 "Eh ! bien, combattez les alliés du diable, car la ruse du diable est certes faible."

Séducteur § S.38 - v.82/3 "J'en jure par Ta gloire, répond i°blîs, je les séduirais tous, sauf Tes serviteurs fidèles."

Tentations (du...) § S.17 - v.62 "...j'éprouverai certes sa [Adam] descendance, excepté un petit nombre..."

Cf. § S.5 - v.91 § S.17 -v.64 § S.18 -v.50 § S.19 - v.83
§ S.38- v.74/85 § S.41 - v.25 § S.43 - v.36 § S.59 - v.15/6

Photos :
[1] Masque de diable (Dogon).
[2] Caricature d'un homme d'affaire véreux.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : diable, démon, chaytan, ibliss, lucifer, trompeur | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

vendredi, 14 janvier 2011

J'ai un ami malade

lithopital.jpgQuestion de Yahoo Q/R

J'ai un ami malade, [que faire] ?
il ne croit pas en Dieu, mais moi qui suis conditionné par ma peur, je me sents comme de lui proposer une vague prière. Suis je un lâche ou un croyant ?

Réponse : Salut, السلام , שלום !

Le verset §S.37/8 du Qour'an explique que :

quand l'homme va mal, il se souvient du Dieu et l'implore.
mais quand l'homme est guéri, il devient vite oublieux de Ses bienfaits

Sourate "Les Groupes" n°37 - v. 8.

wa i°za° massa-l i°nsa°na Douroun
Et quand touche l’homme, un malheur :

da’a° rabba-hou mounîba°n i°lay-hi
il appelle son Seigneur en se tournant vers Lui.

çoumma i°za° Rawwa la-hou ni’mata°n min-hou
Ensuite, quand on lui accorde un bienfait de Sa part,

nasiya ma° ka°na yad’oû° i°lay-hi min qablou
il oublie ce qu’il appellait sur lui auparavent

wa ja’ala li-l lahi a°nda°da°l li-youDilla ‘an sabîli-hi
et il assigne au Dieu des égaux, pour être égaré de Sa voie.

qoul tamatta’ bi-koufri-ka qalîla°n
Dis : Jouis de ta mécréance un peu [de temps] !

i°nna-ka min a°Sha°bi-n na°ri
En vérité, tu fais partie des gens du feu !

Une excellente vidéo pour illustrer le fait
que nous avons des milliers d'amis malades :

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ami, dieu, malade, implore, invoque, souvenir | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 13 janvier 2011

Le même Dieu ?

cochonrose.jpgQuestion de Yahoo Q/R du 12/01/09

[A] Le dieu des juifs et le dieu chrétien
étaient ils le(s) même(s) ?
[B] La religion islamique
est elle postérieure aux autres ?
[C] Pour quelle raison l'islam interdit-il
de manger de la viande de porc ?

Réponse : Salut, السلام , שלום !

A/ Le Dieu des juifs et le Dieu chrétien est bien Le Même.
Sa Promesse est inscrite dans les 3 écritures :
§S.9/111
wa'da°n 'alay-hi haqqa°n
une promesse véridique de Sa part
fî-t tawra°ti wa-l i°njîli wa-l qour'a°ni
dans la Thora, l'Evangile et le Qour'an.

Il faut utiliser le verbe "être" au présent
car le Dieu est (éternel),
et employer le singulier : le Dieu,
car Il est Unique.
Pour ce qui est du dogme de la trinité, seuls les adeptes de la secte des catholiques de la sainte église romaine et apostolique y croient.
En attendant la Bible n'en fait pas mention et les autres groupements de chrétiens (exemple : les Protestants) réfutent cette association.

B/ La religion islamique est postérieure à :
1° la religion juive
2° la religion chrétienne
3° la ... révélation du qour'an.
En effet, mouhammad n'a pas été chargé de crééer une nouvelle religion, mais les musulmans, selon toute apparence, plus intelligents, l'ont fait ...

§S.2/128
rabba-na° wa (a)°j'alna° mouslim-ayni la-ka
(Notre) Seigneur ! (Et) fais de nous deux soumis à Toi !
wa min zourriyyatîna° ou°mmata°m mouslimta°n la-ka
Et de notre descendance : une communauté soumise à Toi !
wa a°rina° mana°sika-na° wa toub 'alay-na°
Et montre nous nos rites et {accepte le repentir} de notre part.
i°nna-ka a°nta-l tawwa°bou
En vérité, Tu [est] Toi l'{Accueillant au repentir},
a°r rahîmou
le Miséricordieux.

# Preuve du ridicule de traduire mouslim par musulman ?
mouslim-ayni la-ka :
deux (ayni) Soumis (mouslim) à (la) Toi (ka).
Et non : deux musulmans à Toi ???
Le Dieu attend de nous une bonne attitude : la (recherche de la) Perfection et non pas de porter une étiquette : musulman, chrétien, juif...etc.

C/ Ce n'est pas l'islam qui interdit de manger de la viande de porc, mais un verset du qour'an (voir ci-dessous §S.2/173).

La raison de cette {interdiction} (harama, rendre illicite) est simple. C'est une manière pour le Dieu de vérifier si le croyant est prêt à se Soumettre et à se priver pour prouver son réel respect à son Créateur.

Cette interdiction n'est pas absolue ; l'exception est celle de qui en mange, car il ne peut faire autrement : le qour'an confirme qu'il serait immoral (cela déplairait au Dieu) de se laisser mourir dans un désert, devant un roti de porc et une bouteille de whisky. Mais, dans la mesure où les autres bonnes nourritures et boissons sont à sa disposition, le croyant, pour plaire et faire le Rappel de sa fidélité au commandements du Dieu, doit impérativement s'en abstenir.

Si votre époux(se) chéri(e) vous demandait de vous abstenir de fumer et de manger des piments qui vous laissent une haleine trop forte, ne le feriez vous pas, par amour ?

Il est à remarquer que la Bible (Ancien Testament) comme le qour'an interdisent la consommation de viande de porc.

Le prétexte de l'hygiène est complètement éronné : ne serait-ce que parce que les anciens savaient parfaitement conserver la viande et particulièrement les arabes qui ne manquaient pas de ... sel.

§S.2/173 i°nna-ma° harrama 'alay-koumou-l maytata
En vérité Il a rendu illicite pour vous la [chair] morte
wa-d dama wa lahma-l jinzîri
(et) le sang (et) la viande du porc
wa ma° ou°Hilla bi-hi li-Rayri-l lahi
et ce sur quoi on a consacré à autre que le Dieu.
fa-mani (a)°Dtourra Rayra ba°Rin
Aussi celui qui est contraint sans [être] un rebelle,
wa la° 'a°din fa-la° i°çma 'alay-hi
(et) ni un transgresseur ; alors n’[a ]pas de péché sur lui.
i°nna-l laha Rafoûroun rahîmoun
En vérité le Dieu [est] Pardonneur, Miséricordieux.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : même, dieu, chrétien, musulman | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook