Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 12 janvier 2011

La bonne religion ?

8259ef7dde582d3a142cf702156c915d.jpgUn de nos correspondants nous disait être déçu de la religion catholique, il voulait étudier l'islam pour y adhérer. S'est alors posé la question :

Quelle est la bonne religion ? Celle dans la quelle je suis né ? Ou celle à laquelle, après étude, je souhaite adhérer ? Mais qu'est-ce une religion ? C'est un mot qui viendrait du latin religare (relier à). Oui mais à quoi ? A la divinité Qui a créé l'Univers et l'humain ?

Alors, le problème n'est-il pas de savoir Qui est ce Dieu Unique ? N'a-t-Il pas laissé des instructions avec son produit manufacturé ? Une sorte de notice technique qui expliquerait ce qui est bon pour que notre machine physique et spirituelle fonctionne au mieux : comment elle pourrait atteindre la plus grande longévité et fonctionner le plus harmonieusement possible ?

Si ce Dieu Unique a bien laissé un tel jeu d'instructions, Il n'a pas du les écrire sur du sable ou sur un support périsssable. Les constructeurs mondiaux de machines outils de l'industrie lourde, gravent sur des plaques métalliques les instructions nécessaires au bon fonctionnement de leurs machines et utilisent même des symboles pour indiquer les conditions de fonctionnement optimum.

Aussi ne pensez vous pas que la Torah, l'Evangile et le qour'an en affichant au compteur plus de 3.500, 2.000, et 1.400 ans d'existence, n'ont pas fait la preuve de leur résistance à l'usure du temps ?

Ne vous semble-t-il pas que voila bien la source de la connaissance du Seul Dieu et non pas les religions qui ont écrit maints traités et compilations des Saintes Ecritures.

Elles se présentent ainsi comme l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours ?
Merci de vos commentaires. chayR abou riyaD.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : dieu, religion, catholique, islam, musulman, religare, relier | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 11 janvier 2011

Hassan II du Maroc et l'intégration


 









 












Intégration en France ? Le roi a dit : 

"Ce [les ressortissants marocains]
seront de mauvais français !"

Cliquez sur la Photo
pour voir cette vidéo du 16.05.1993

Le Roi Hassan II du Maroc
et l’intégration


Ecoutez le Roi c’est bref et concluant ! Il connaissait bien son peuple…
dixit @Sissi Chan





 

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans F o r u m | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 10 janvier 2011

Le nouveau jardinier

jiho_islam2.jpgL'archevêché doit engager un nouveau jardinier.
Le bedeau aimerait bien donner la place à son copain Ahmed, qui est au chômage, mais il sait que l'archevêque est très strict sur un point : tout le personnel doit être catholique.

Alors le bedeau a une idée.
- Ahmed, on va dire que tu t'es converti il y a plusieurs années à la religion catholique.

- Ti gentil, mais ci pas possible ! Moi, j'i connais rien à ta religion catholique...
- Ne t'inquiète pas, Ahmed. Pour vérifier qu'un employé est un bon chrétien, Monseigneur pose toujours les mêmes questions. Il va te demander qui était la mère de Jésus, tu répondras : Marie. Qui était le père de Jésus, tu répondras : Joseph. Comment est mort Jésus, tu répondras : sur la croix.

- Arrête, ji m'rapellerai jamais tout ça !
- Je te le répète, ne t'inquiète pas, j'ai pensé à tout. Je marquerai les réponses sur ta tondeuse à gazon, tu n'auras qu'à les lire.

Ahmed est engagé. Et le premier jour, alors qu'il tond la pelouse, l'archevêché s'approche de lui :
- Ah ! Vous êtes le nouveau jardinier. Comment vous appelez-vous ?
- Ahmed, m'sieur Monseigneur.
- Mais...vous n'êtes pas catholique ?
- Si, m'sieur Monseigneur. J'i m'suis converti.
 - Comme c'est beau ! Voyons si vous êtes un bon chrétien. Savez-vous comment s'appelait la mère de Jésus ?

Ahmed se penche sur sa tondeuse.
- Marie.

- Et le père de Jésus ?
Ahmed se penche à nouveau sur sa tondeuse.
- Joseph.

- Très bien. Et comment Jésus est-il mort ?
Nouveau coup d'oeil sur l'engin.
- Sur la croix.
- Parfait !

L'archevêque s'éloigne, satisfait. Et puis, pour être vraiment certain que ce musulman est devenu un bon chrétien, il revient sur ses pas.
- Pourriez-vous également me dire les noms des deux larrons qui étaient de chaque côté de Jésus sur la croix ?

Ahmed se penche sur sa tondeuse et relève la tête avec un grand sourire.
- Black et Decker !

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coran, corane, courane, koran, korane, entité nationale, kourane, marseillaise, qour'an, qouran, quuran, qu'ran | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

dimanche, 09 janvier 2011

Quelle France léguer ?

idiotheureux.jpgLa France et le renouveau de l’islam.
Par René Servoise, ancien ambassadeur de France en Indonésie.

Une mutation de notre nation est en cours, elle va se développant, profonde, mais incontrôlée. Vraisemblablement, insoupçonnée de l’immense majorité des Français.

Des centaines de milliers de familles musulmanes, originaires du Maghreb, du Proche Orient et de l’Afrique noire - dont la religion, les aspirations et les mœurs sont radicalement différents des nôtres - vivent désormais sur notre sol.

Le taux de fécondité est supérieur à celui des familles européennes. Conséquence ? D’ici un tiers de siècle, la population de culture islamiste pourrait être majoritaire chez les moins de quarante ans. “En France, nous aurons entre 6 et 8 millions d’Arabes dans les années 2005 - 2010, annonce Edgar Pisani, Président honoraire de l’Institut du monde arabe. Nous voici prévenus : il s’agit bien d’une transformation radicale (politique, économique, culturelle et sociale) de notre société.

Cette mutation est en cours au moment même, où, pour reprendre l’expression de [Arnold] Toynbee “un prolétariat extérieur” se constitue sur les rives méridionales et orientales de la Mer Méditerranée. Cette armée de réserve s’explique par le taux de fécondité de ces peuples par l’absence d’un développement économique susceptible de leur assurer une vie décente dans leur patrie. Or, en face, il y a la France, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne, terres de mirage, hautement développées, assurant des emplois, la gratuité de la protection sociale et de l’éducation. Qui pourrait résister à l’appel de cette “terre promise” ?

La renaissance de l’Islam

Au même moment, dans le monde entier, soulevé par d’immenses espoirs, l’Islam connaît un renouveau sans précédent. Il se réveille après une longue nuit, et a retrouvé vigueur, pugnacité et ambitions.

Du Maroc à l’Indonésie, des Etats musulmans de l’Asie Centrale à l’Afrique noire, plus d’un milliard deux cents millions d’hommes -jeunes par rapport aux peuples vieillissant d’Europe- constituent une “communauté” (Uma). Elle est transnationale, animée d’aspirations spirituelles, revendications matérielles et ambitions politiques et, ici et là, financée par les revenus du pétrole. En France, jamais les vagues successives d’Italiens, Polonais, Juifs d’Europe centrale, Espagnols et Portugais n’avaient posé des problèmes d’intégration comparables.

Pourquoi ? Leur appartenance au rameau européen, leurs traditions religieuses et leurs ambitions à plus de libertés individuelles, facilitaient leur assimilation.

Enfin - et ceci n’est pas la moindre raison - ces immigrants exprimaient une volonté de partager le destin du peuple - français. De s’y fondre. Or, l’intégration ne se décrète pas. Pour se réaliser, deux volontés sont évidemment nécessaires, elles doivent converger. Aujourd’hui, la situation est différente. Radicalement différente. Une minorité active et déterminée parmi les Islamistes refuse l’intégration. Délibérément. En communion intime avec l’Islam (sa matrice), elle est réceptive aux mots d’ordre de l’étranger, conseils spirituels, idéologie, appuis financiers. Et bien davantage. Non seulement elle entend maintenir son identité, mais ré-islamiser les non pratiquants, sinon convertir à la vraie religion les indigènes du pays d’accueil.

L’Islam ne s’est jamais conçu comme minoritaire dans un Etat laïc, mais comme religion nécessairement majoritaire, comme le rappelle aujourd’hui Soheib Bencheik, mufti de Marseille (1).

Comme l’annonçait, dès 1970, le Président Alija Izetbegovic, dans sa “Déclaration Islamiste”, avant de transformer la Bosnie en “Iran des Balkans”. Exalté par son renouveau, propulsé et par sa démographie et par son absence de développement économique, s’insinuant partout où il ne rencontre pas de résistance, l’Islam avance comme une vague.

Au nombre de mosquées se multipliant sur leur territoire (parfois avec l’assistance des hiérarchies catholique et laïques), mosquées animées par des imams à 96% de nationalités étrangères, les Français peuvent en mesurer la vitalité. Egalement à la perspective de voir - dans la seconde moitié du XXIème siècle - le catholicisme rétrograder en France au second rang, pour abandonner à l’Islam la première place. Ainsi, deux dynamiques vont se développant : l’une à l’intérieur de nos frontières (accroissement du nombre de Musulmans) ; l’autre à l’extérieur (renaissance de l’Islam). Concomitantes et convergentes, ces évolutions sont déterminantes pour l’Europe, et pour la nation française dont la stagnation démographique est alarmante.

Mane - Thecel - Phares
Chaque nation s’exprime par une subtile, délicate et secrète balance entre rêves, ambitions et forces parfois contraires, transcendés par une aspiration commune à vivre ensemble et à réaliser ensemble de grandes choses. Cette identité nationale, est pour les uns, son âme; pour les autres, son génie. Chaque nation est une plante aux racines nourries par un terroir et une Histoire, la fierté de son passé. “Immédiate au cœur de Dieu”, elle est unique et par là justifiée. Combien de siècles, de guerres, de concessions, de sacrifices et d’oublis furent nécessaires pour permettre - finalement - à la France, l’Angleterre, l’Espagne et l’Allemagne de surmonter leurs divisions internes afin de devenir ce qu’elles sont ! S’il convient - comme le recommande Montesquieu - de toucher d’une main tremblante aux institutions, que dire du respect à manifester à l’égard de l’harmonie en profondeur de notre nation ? De sa composition interne - gage de sa permanence et de ses performances. Aux leçons tirées de notre passé, le présent vient chaque jour multiplier les avertissements pour l’avenir. Comment se laisser aveugler au point de ne pas voir (les mêmes causes produisant les mêmes effets) la prolifération et l’exaspération des conflits ethniques et religieux tout autour de nous ?

En Asie : Sri Lanka ; en ex-Palestine (Juifs et Musulmans)
en Turquie (Arméniens, Kurdes) ;
au Cachemire ;
en Chine, (Sinkiang Tibet) ;
en Indonésie (Timor, Moluques, Bornéo, Irian Java).
En Afrique : Nigeria et Soudan (Musulmans et chrétiens) ; Rwanda.
En Europe : à nos portes, Chypre et ex-Yougoslavie (Bosnie, Kosovo, Macédoine).

Et nous, Français, après avoir dominé tant de frondes, insurrections et révolutions, liquidé nos querelles entre Catholiques, Protestants, Israélites et Libres penseurs ; entre nobles, bourgeois et prolétaires, nous laisserions se créer les conditions propres à des déchirements ? Attention. Faute pour les Français autochtones d’être les plus nombreux nous voyons nos jours comptés. Faute de limiter le nombre d’immigrés : nous serons jugés trop légers dans la balance de l’Histoire.

Faute d’affirmer une ambition nationale :
nous préparons l’éclatement de notre nation
.

Souvenez-vous. Un jour, à Babylone sur le mur de son palais, Balthazar vit s’inscrire, an lettres de feu, trois avertissements :
MANE - THECEL - PHARES.
Le prophète Daniel les traduisit :
“Dieu a compté tes jours“.
“Tu as été jugé trop léger dans la balance de l’Histoire“.
“Ton royaume est voué à l’éclatement“.

Pour nous, aujourd’hui, les avertissements viennent s’inscrire quotidiennement sur les écrans de nos télévisions. Mais, aucun prophète n’ose les traduire. Quelle France, lectrice, lecteur, entendez-vous léguer à vos enfants ?

René Servoise,
ancien ambassadeur de France en Indonésie

Article déjà publié sur :
http://unionroyalistebvm.over-blog.com/pages/la-france-et...
 

(1) Soheib Ben Cheikh, muphti (autoproclamé) de Marseille", SDRF (sans domicile religieux fixe) en cette ville, intermitant du spectacle sur la chaine A2, dans le rôle de monsieur Loyal, membre du CFCM (Clowns Français du Cirque Musulman. Photo crédit X.]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soheib, ben, cheikh, renouveau, islam | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 08 janvier 2011

Qui le Dieu vomit-il ?

Talwar_Hind%C3%BA_SXVII.jpgQuestion : de quelle tièdeur parle t'on ici ?
 "Ainsi, parce que tu es tiède,
et que tu n’es ni froid ni bouillant,
je te vomirai de ma bouche !"
Apocalypse 3:16

Réponse :

Salut, السلام , שלום !

Les tièdes sont comme des ventres mous :
Leur rentres-tu dedans ? Aucune réaction !

- le Dieu aime ceux qui s'investissent, ceux qui qui sont Ses chauds partisans,
ceux qui prient et agissent, ceux qui font oeuvres de bien.

- le Dieu aime aussi les froids, ceux qui Lui résistent,
ceux qui le refusent avec sincèrité, mais sont prêts à l'accepter
si une preuve convaincante les atteint.

- le Dieu vomit les tièdes, ceux qui sont ni pour, ni contre, les indifférents,
même avec une preuve évidente, ils continueront dans leur perversité.

ex. Saül était un juif ardent, combattant acharné des amis de Jésus :
n'est-il pas devenue saint Paul ?

Khalid ibn al walid [1] était un général mecquois qui haïssait le prophète et ses partisans, leur portant de très mauvais coups : n'est-il pas devenu "l'épée du Dieu", l'un des compagnons les plus appréciés de mouhammad ?

De nos jours, les commerciaux le savent bien :

- un client qui dit "oui" est chaud, il achète.
- un client qui dit "non" est froid, mais réagit,
certes négativement ; il est cependant argumentable.
- un client qui dit "peut-être que oui, peut-être que non, bof",
il n'y a rien à faire avec lui, il ne veut pas s'impliquer dans une discussion et l'on pert son temps à l'argumenter.

[1] Wikipédia dit : Khâlid ben al-Walîd (584 - 642) appelé également abou Soulayman ou abou walîd aydhâ est un qoraichite et le principal général du prophète de l'islam Mahomet après sa conversion. Il participe après la mort du prophète à la reconquête de la péninsule arabique et est le commandant des armées arabes lors des conquêtes de l'Irak et de l'empire byzantin (bataille de Yarmouk). Sur plus de cent batailles qu’il commande, il n’en perd aucune.
Phot : Cimeterre indien du XVII° siècle.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dieu, vomit, mou | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

vendredi, 07 janvier 2011

Il y a 56 ans ...

BenKheda.jpg... la Françe et le F.L.N. ont ils "baisé" les musulmans ?

" Le massacre des Harkis.

C’est en janvier 1955 que, pour les besoins de guerre d’Algérie, virent le jour les premières unités musulmanes, en l’occurrence 30 goums de 100 hommes : les Groupes mobiles de protection rurale (GMPR), qui deviendront ensuite Groupes Mobiles de Sécurité (GMS), comparables à nos Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS)

Le 5 septembre 1955, le gouverneur Jacques Soustelle créera les sections administratives spécialisées (SAS), chargées d’encadrer les zones rurales. Protégées par un maghzen de 25 à 50 moghaznis, 700 SAS seront créés et complétées par 30 sections urbaines (SAU). Elles contribueront à l’armement de 2.000 villages en autodéfense. Les moghaznis seront 20.000, en 1962.

Le 8 février 1956, les premières harkas destinées à participer aux combats, voient le jour. A partir de 1957, las de la tyrannie du FLN qui multiplie les sévices à l’encontre des populations autochtones du bled : enlèvements, rançons, égorgements, razzias sur les douars, sévices multiples et raffinés, les habitants vont se soulever et rejoindre en masse l’armée française. 114 GMS seront créés, soit 19.000 hommes, ainsi que 700 sections administratives spécialisées et urbaines (SAS et SAU).

En décembre 1958, à l’initiative du général Challe, le nombre des harkis passera de 28.000 à 60.000. Ils formeront d’efficaces groupes de combat œuvrant au plus près des soldats d’élite, paras et légionnaires et commandos. Par ailleurs, 2.000 douars représentant 55 000 hommes armés, seront placés en autodéfense, soit un total de 223.000 soldats autochtones qui combattront sous l’uniforme français avec une efficacité et une ardeur reconnues de tous…

S’étant engagés davantage pour la défense de leurs familles que pour la solde, les supplétifs étaient opposés à la conception totalitaire du parti unique du Front de Libération Nationale (FLN). Ils faisaient confiance à l’armée pour faire évoluer l’Algérie dans un sens démocratique et égalitaire et, surtout, pour faire obstacle à la terreur du FLN qui s’imposait, notamment de nuit, dans les villages. Le rappel du général Challe en mars 1960 ne permit pas de mener à bien son projet de Fédération des Unités Territoriales et des autodéfenses, qui aurait constitué un parti français opposé au FLN.

Fin 1958, la guerre est pratiquement terminée sur le terrain. Le FLN, exsangue, ne se maintient plus que par ses attentats sournois et barbares. R. MADAOUI, alors officier de l’Armée de Libération Nationale (ALN), rejoindra, comme sous-lieutenant, une unité régulière de l’armée française dans l’Ouarsenis puis, plus tard, les rangs de l’OAS. Il écrira : « L’espoir est si grand que la Wilaya IV (la plus puissante et la sienne) pavoise aux couleurs de la France, que les rebelles cessent les attentats et déposent leurs armes devant les mairies ». Ainsi, les fellaghas, eux-mêmes, sûrs de leur impuissance, brandissent des drapeaux français dans leurs repaires…

L’ex officier de l’ALN, Ali BOUZIANE, qui rejoindra les harkis du fameux « Commando Georges », unité crée par le Colonel BIGEARD, écrira sur ce point : « La population, qui était notre raison de combattre et notre soutien, nous abandonne. J’ai confiance en De Gaulle, et mes frères dans le maquis aussi. Nous avons été trompés, et l’Algérie heureuse, nous la ferons avec lui ».

De Gaulle, désormais installé à l’Elysée, reçoit le Bachaga BOUALAM qui lui dit : « Mon général, donnez-moi 500.000 harkis, et vous pouvez renvoyer tous les appelés chez eux ; je vous garde l’Algérie à la France. » De Gaulle ne répondra mot et, contre toute attente, se prononcera pour l’intégration, solution utopique que ni les Musulmans, ni les Européens, ni les militaires, ne croient.

Fin 1958, la victoire est donc acquise et reconnue de tous ; la paix désormais possible… mais elle ne se fera pas par la seule volonté d’un homme, miné par la rancune que lui inspire le peuple d’Algérie (Tous des Pétainistes! (sic)) et le pays retombera dans ses incertitudes et ses interrogations…

En janvier 1959, De Gaulle, élu Président de la République, gracie, à la surprise générale, 150 terroristes condamnés à mort pour crimes de sang et en libère 7.000 autres. Ces mesures (ressenties comme une marque de faiblesse par la population autochtone et les unités supplétives) jettent le trouble parmi elles, ce qui fit dire au chef d’une harka du 20ème BCP :  « Le général De Gaulle n’a rien compris aux fellouzes ».

En Septembre 1959, après le célèbre discours de De Gaulle sur l’autodétermination, le Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (GPRA) déclarera : « Ce discours est notre 1ère victoire politique ».

Le 10 juin 1960, le colonel de l’ALN, SI SALAH, chef de la wilaya IV (Algérois),  décide de faire un putsch contre le GPRA et, reçu avec ses adjoints, les commandants Si Mohamed et Lakhdar à l’Elysée par De Gaulle, ils lui annoncent la reddition dans un premier temps des trois quart des combattants de l’ALN. Mais De Gaulle, ne voulant déjà plus entendre parler de l’Algérie française, leur opposera une fin de non recevoir et ses services, par la voix d’Edmond Michelet, informeront le Ministre des Affaires extérieures du GPRA, Krim Belkacem de cette proposition de reddition. Commencera alors une purge sanglante « à la Amirouche » au sein de leurs partisans qui ne connaîtront aucune clémence de la part des « frères » installés en Tunisie. Le secret de cette entrevue avec le Maître de l’Elysée devant être rigoureusement gardé, tout sera mis en œuvre pour éliminer définitivement les derniers témoins et Si Salah et Si Mohamed seront tués par les troupes françaises dans des conditions plus que curieuses…

Ainsi, cette affaire qui se présentait comme une immense occasion pour apporter une paix française à la guerre d’Algérie, se terminera dans le sang et demeurera la grande énigme de ce conflit.

Après l’échec du putsch d’avril 1961, les harkis, soucieux, désemparés et amers, répèteront inlassablement à leurs chefs : « Il fallait déclarer la mobilisation générale en Algérie, faire une levée en masse de harkis, renvoyer tous les appelés chez eux, et on avait le monde entier avec nous. »

Mai 1961, nouvelle décision désastreuse du général président qui atterrera les Musulmans fidèles à la France : La trêve unilatérale accompagnée de la libération de 6000 fellaghas. Dès lors, l’ALN exsangue, forte de ces renforts successifs, va se reconstituer et reprendre de plus belle ses actions meurtrières sans réelle opposition des troupes françaises privées, par ailleurs, d’une partie de leurs unités d’élite dissoutes au lendemain de l’échec du putsch. A partir de ce moment, les supplétifs comprendront que, pour eux, c’est la fin… et les premières désertions verront le jour.

En janvier 1961, le général Crépin, successeur de Challe, avait promis que les harkis, considérés comme vainqueurs, auraient la première place dans l’Algérie future, et qu’ils resteraient groupés et armés pendant un an après le cessez-le-feu. Mais, dès l’été 1961, le gouvernement décida d’amorcer la réduction des effectifs des harkas et des autodéfenses et de « civiliser » les SAS, alors que Challe leur avait confié la responsabilité opérationnelle des Quartiers de Pacification. 

Les promesses de Challe (emprisonné) et de Crépin ne seront pas tenues et les négociateurs français d’Evian se préoccuperont très peu de l’avenir des musulmans fidèles à la France… Cependant, avec une inconscience révoltante, les déclarations officielles continuaient de pleuvoir. Dans une homélie fracassante, le général Gambiez s’était écrié à l’adresse des harkis : «Vous avez mené le bon combat. Soyez sans crainte, la France ne vous abandonnera pas ! » Et dans une déclaration aux cadres, Pierre Messmer, le ministre des armées, affirmait avec solennité : « Pour rassurer ceux qui combattent et se sont engagés à nos côtés, nous devons leur répéter la volonté de la France de n’abandonner aucun de ses enfants. »… Cela s’adressait aux Musulmans servant sous l’uniforme français.

Pourtant le dégagement militaire avait commencé depuis le mois de juin 1961 par le rapatriement de deux premières divisions et l’évacuation de 1.000 postes de protection de la population du bled. Mais afin de rassurer les consciences, on continuait d’assurer avec une apparente conviction qu’en aucun cas la population civile n’aurait à souffrir de ces mesures ou à voir sa sécurité diminuer…

Quel leurre ! Pauvres Musulmans ! Vous avez accepté de faire partie des groupes d’autodéfenses, encouragés en cela par le sous-préfet ou le commandant de secteur : Vous serez mutilés puis égorgés ! Vous vous êtes engagés dans les GMS ;  vous êtes devenus harkis ou moghaznis, c’est-à-dire soldats de la France : Vous serez tués à la hache ou écorchés vifs! Vous étiez des fellaghas repentant, ralliés à la France, et le colonel Bigeard –bientôt général !- vous avait désignés pour le fameux commando Georges :

Vous aurez les yeux crevés, les mains coupées, vous serez traînés dans les rues sous les huées d’une foule déchaînée et vous périrez après d’horribles tortures !

Ce fut un des grands mensonges de ce drame algérien qui en avait vu tant, mais d’autant plus odieux qu’il couvrait l’abandon et la mort d’innombrables Musulmans livrés à la vengeance du FLN.

Ces hommes étaient pourtant encore des Français, couverts et en principe protégés par les lois et par l’Etat français qui leur demandait  depuis des années de lui faire confiance.

La conscience la plus élémentaire eut semblé devoir au moins amener le Pouvoir à informer le pays des mesures décidées et de toutes ses conséquences. Et ce fut une bien piètre et honteuse satisfaction que de se dire qu’en lui dissimulant, on avait épargné sa responsabilité…

            Mais qui aurait pu penser, en Métropole, que depuis sept ans des soldats Musulmans pourchassaient sans répit les fellaghas, que depuis sept ans ils mouraient pour la France et l’Algérie française… et que depuis des mois on cherchait à faire oublier –comme jadis en Indochine- leur existence ? Pendant que le silence les recouvrait, les projecteurs étaient braqués sur les dirigeants du FLN, assassins en puissance qui se pavanaient désormais dans les salons français et qu’il fallait à tout prix transformer pour l’opinion en hommes d’Etat, déjà partenaires et bientôt alliés.

            Mais comment cacher qu’en nombre croissant, ces Musulmans fidèles rejoignaient les combattants de la cause française ?

Si les sphères dirigeantes ne savaient plus comment cacher cette nouvelle situation, le GPRA n’ignorait pas qu’il ne pourrait leur imposer son autorité que si auparavant, l’armée française les eût désarmés. Certains de ses membres reconnaissaient, qu’ils seraient, d’une manière sûre, trois millions à suivre activement et spontanément un mouvement que l’évolution de la situation provoquerait en faveur de la France. Ces hommes, ces Français, ces compatriotes, n’étaient pas un mythe. Ils étaient une réalité vivante.

Du coup, l’Elysée prit peur. Il fallait à tout prix désarmer ces hommes trop zélés qui s’imaginaient encore pouvoir rester français… Le 4 Mai 1962, lors du Conseil des Ministres, De Gaulle déclara : « Les harkis, ce magma dont il faut se débarrasser sans attendre  (sic, Alain Peyrefitte)».  Et ce fut, alors, l’ignoble campagne de désarmement, la conclusion du pacte tacite conclu entre le Pouvoir et le FLN…

            Après avoir évacué les postes militaires du bled et les avoir remis, intacts, aux ennemis d’hier, la troupe reçut l’ordre de désarmer les autodéfenses. Pour ces pauvres gens qui avaient eu confiance en la parole de la France et en ses officiers, la restitution des armes signifiait la mort à plus ou moins brève échéance. Sans doute, que les militaires avaient reçu des ordres stricts. Sans doute, ils se devaient d’obéir à ces ordres. Mais le serment de jadis de conserver l’Algérie à la France et de protéger cette population n’avait-il pas été prononcé ?

Le vieil honneur qui vous lie à une parole est-il une chaîne dont il est loisible de couper les anneaux ? La vie est bien longue à celui que trouble le remords…

            A tous ces hommes désormais voués à la vindicte du FLN, il fallait ajouter ceux qui s’étaient engagés politiquement sans pour autant revêtir l’uniforme. Qui publiera jamais le nombre de maires, délégués spéciaux, conseiller municipaux, élus de tous ordres et fonctionnaires qui avaient déjà payé et qui paieraient encore de leur gorge tranchée, leur loyalisme ?

            Ceux qui s’étaient engagés volontairement du côté de la France connaissaient que trop l’article peu répandu de la charte issue du congrès de la Soummam qui les vouait avec leurs familles à la liquidation physique, pour trahison. Et les milliers d’assassinés depuis 1954 étaient la triste preuve que les Melouza (où le FLN massacra plus de 300 personnes en une seule nuit) n’étaient pas le produit de l’imagination…

            Dès lors, désarmés, livrés sans défense à la vindicte du vainqueur, le génocide des harkis commençait… Dans le bled où le drapeau vert et blanc remplaçait désormais le tricolore, les Musulmans qui avaient toujours été fidèles à la France s’accrochaient désespérément aux camions militaires français et, à bout de force, tombaient en pleurant dans la poussière de la route. Ce sont des images que seuls ceux qui ont une conscience ne pourront de si tôt oublier…

            Désormais, maîtres du bled (et bientôt du pays), forts de leur immunité et de leur impunité, les fellaghas se ruaient à la curée… En dépit des informations alarmantes qui lui parvenaient quotidiennement, le gouvernement français demeura inerte. Pire ! Il participa indirectement à ce génocide en livrant, lui-même, ces pauvres gens à la hache et au couteau des égorgeurs après que Louis Joxe (père de l’ex Ministre de l’Intérieur socialiste, Pierre Joxe), rédigea par deux fois leur condamnation à mort.

« Télégramme n° 125/IGAA – 16 mai 1962 / Ultra Secret / Stric. Confidentiel.
Ministre Etat Louis Joxe demande à Haut Commissaire rappeler que toutes initiatives individuelles tendant à installation métropole Français Musulmans sont strictement interdites. En aviser urgence tous chefs S.A.S. et commandants d’unités. »
Signé : Louis Joxe.

Directive de Monsieur Louis Joxe, Ministre d’Etat :
« Je vous renvoie, au fur et à mesure, à la documentation que je reçois au sujet des supplétifs. Vous voudrez bien faire rechercher, tant dans l’armée que dans l’administration, les promoteurs et les complices de ces entreprises de rapatriement, et faire prendre les sanctions appropriées.

Les supplétifs débarqués en métropole, en dehors du plan général, seront renvoyés en Algérie, où ils devront rejoindre, avant qu’il ne soit statué sur leur destination définitive, le personnel déjà regroupé suivant les directives des 7 et 11 avril ».

 Et conscient du caractère odieux de cette décision, l’honorable ministre avait ajouté :
« Je n’ignore pas que ce renvoi peut-être interprété par les propagandistes de la sédition, comme un refus d’assurer l’avenir de ceux qui nous sont demeurés fidèles. Il conviendra donc d’éviter de donner la moindre publicité à cette mesure. »
15 Juillet 1962 - Signé : Louis Joxe

Dans le même temps, le colonel Buis, ancien commandant du Secteur de Bougie, devenu général, écrivain et stratège prisé des médias, donnait depuis Rocher Noir des instructions aux termes desquelles il fallait limiter au maximum le départ des harkis pour la France. Conjuguée avec celles de Joxe, ces directives condamnèrent systématiquement ces pauvres gens. Dès lors leur avenir était tout tracé. Le gouvernement de Ben Bella allait s’en charger d’une manière expéditive…

A Iri-Llabi, des hommes furent enterrés jusqu’aux épaules, et sur ces têtes posées au ras du sol, une meute de mégères fut invitée à jeter des pierres. Certaines victimes, le crâne fracassé du premier coup, cessèrent vite de souffrir. Mais d’autres mirent des jours à mourir dans de terribles plaintes allant jusqu’à effrayer les troupeaux de chacals qui rôdaient flairant le sang.

- Dans les Aurès, on coupa les mains et on creva les yeux des harkis et des tirailleurs abandonnés par les soldats français.

-  A Tiaret, on les attacha à des poteaux plantés sur les places publiques et on les fit écorcher lentement à coups de canif.

- A Orléansville, on jeta, vivants, ceux qui n’avaient pas pu fuir avec leur chef, le Bachaga Boualam, dans des cuvettes et des chaudrons d’eau bouillante.

- A Nemours, la harka de la demi-brigade de fusiliers marins fut exterminée dans des conditions effroyables. Tous furent émasculés puis ébouillantés.

- A Penthième (département de Bône), harkis et moghzanis furent décapités et leurs têtes exposées à l’entrée d’une cité. La consigne du FLN était de barbouiller de merde la tête de ces malheureux, consigne suivie par les enfants et surtout par les femmes.

- A Edgar-Quinet, village situé au pied de l’Aurès, les harkis du Commandant Guizien qui s’étaient ralliés au Putsch d’avril 1961, furent exterminés avec leurs familles dans des conditions effroyables.

Partout on fusilla après avoir torturé, on mura dans des bâtisses de pierres, on enterra vivants, on brûla sur des bûchers, on flagella, on égorgea, on roua de coups des victimes enfermées dans des sacs, membres liés.

- Dans le Nord-Constantinois, des femmes tuèrent même des captifs à coups de dents !…

Et dans toute l’Algérie ces mêmes scènes d’horreurs se renouvelèrent, ce qui fit dire au Commandant Pierre Granier : « On ne fusilla pas les moghzanis, on ne les pendit pas non plus. Simplement, des dizaines de fellagha les traînèrent par les pieds, par les mains, les frappant à coups de bâtons et de pierres. Ils moururent quarante-huit heures après dans d’indescriptibles souffrances… »

            Ni Jules Roy qui avait stigmatisé l’action des parachutistes français lors de la « bataille d’Alger », ni Mauriac, ni Sartre, ni Monseigneur Duval, ni les communistes, ni l’Eglise, ni les gaullistes, ni les « humanistes », ni les soldats du contingent qui avaient hurlé leur haine de l’Algérie, ni les officiers français qui avaient livré ces martyrs à la vindicte publique, ni les associations prétendument humanitaires, ni Hervé Bourges grand ordonnateur de « l’année de l’Algérie en France », conseiller et ami de Ben Bella, ne s’émurent le moins du monde. Aucune de ces hautes consciences qui font résonner le monde de leurs sermons et tiennent toujours prêtes des pétitions couvertes de signatures, ne vit dans ces massacres la moindre atteinte à la dignité des hommes et à leur liberté.

Et l’horreur de la situation devint telle que le Lieutenant de Vaisseau Cucherat rejoignit les rangs de l’OAS et résuma dans un cri d’indignation à l’adresse des officiers Français toute cette tragédie :

« Il n’y a pas en ce monde d’expiation qui puisse ressusciter les harkis ébouillantés, effacer les mutilations des suppliciés… réparer le suicide des pères désespérés, ou guérir les vieillards conduits à la folie par votre traîtrise et votre lâcheté. Il n’y a pas de drogue qui puisse endormir en vous cette honte et ce remords qui vous empêcheront de plus regarder jamais dans les yeux, à supposer qu’ils vivent encore, le chef de votre ancienne harka, ou le maire de votre regroupement, et tous ceux qui avaient cru en votre parole, s’étaient engagés derrière vous et à qui vous avez menti… »

                                                                                                                                                                                                                                           José José CASTANO

joseph.castano0508@orange.fr "
Arcicle déjà publié sur :
http://unionroyalistebvm.over-blog.com/pages/Le_massacre_des_Harkis-1776523.htm
[Nota : Musulman est souligné dans le texte par notre administrateur.]

[Photo crédit X, Originaire de Blida, le pharmacien Youcef Ben Khedda, négociateur des Accords d'Evian, premier Président en 1962 du Conseil Algérien, limogé 6 mois plus tard par Ben Bella. Ici pris en photo en X men (lunettes noires), tenant conjointement le drapeau algérien frappé de l'étoile rouge communiste avec le vietnamien Ho Chi Min.]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 06 janvier 2011

hadiç = shirk ?

coranOthman.jpgQuestion de yahoo Q/R du 06/01/09

Croire aux hadiths est-ce associer ?

En effet , les hadiths sont les propos rapportés par plusieurs personnes sur plusieurs générations et qui ont été rassemblés par certains auteurs comme al boukhari, ou mouslim pour ne citer que eux ....

Croire aux hadiths, c'est croire à leur travail de compilation de ce qu'il y avait au moment où ils ont essayés de rassembler ce qu'il y restait dans la mémoire des gens ....

mais si on doit se fier à la mémoire des gens, à ce moment , autant croire aux contes et légendes de l'époque de l'antiquité pendant qu'on y est ;

de plus chaque courant islamique a ses [propres] hadiths ....
le Coran n'avait il pas interdit d'associer quoi que ce soit ou qui que ce soit à la Parole divine ?
Dans le Coran, il est dit d'obéir au Prophète dans sa tâche .. qui est de transmettre la parole de Dieu ; il n'est pas dit d'obéir à la parole du Prophète que Dieu n'a pas voulu mettre dans le Coran, et qui a été rapportée par différentes personnes durant plus de 150 ans après la mort du Prophète ?
Finalement, croire aux hadiths, c'est croire à la parole d'hommes

Réponse :

Croire au hadiç (hadiths), c'est croire à ce que mouhammad aurait dit.
Voilà ce qui me différencie des musulmans qui boivent les hadiç comme du petit lait.

Non pas que tous les hadiçs soient mauvais en eux-mêmes,
mais il faut remarquer que :

1° Le Prophète a interdit de colporter ses paroles de son vivant.
- Aucun receuil de hadiç n'existait de son vivant.
- Cela a été respecté par a°bou bakr, 'oumar et 'ouçman.
- Pourquoi les autres califes se sont-ils crus authorisés à le faire ?

2° Le Dieu s'est engagé à protéger le Saint Qour'an.
- Qui s'est engagé à protéger les hadiç ?
- Qui est le garant de l'authenticité des hadiç ?
- Le Dieu a-t-il envoyé un autre prophète pour confirmer les hadiç ?
- Le Prophète a t-il apparu à un chayR pour lui confirmer ses dires ?

3° Comment un type comme boukhari qui est considéré comme le rapporteur le plus fidèle des "dits" du Prophètes, a-t-il pu retranscrire plus de 80.000 hadiç ?
- mouhammad était-il un moulin à parole ?
- Que vaut la mémoire de personnes qui vivaient en + 820 alors que le Prophète est mort en + 623 ?

4° Le qour'an se présente lui-même comme un Livre clair (bayan) explicite (moubin), sans tortuosité.
- Alors pourquoi étudier les hadiçs ? Le qour'an se tromperait-il lui-même sur ses capacités à guider le croyant ?
- Que penser de quelqu'un qui a l'original et se contente des commentaires
comme les juifs qui ont la Thora, mais préfèrent le Talmud
ou les Chrétiens qui ont la Bible, mais jusqu'à nos jours étudient leur cathéchisme ?

a°r riyaD a°s salihin : le recueil des meilleurs hadiç.
Rien que les "sérieux" de certain titres font frémir :

Riyad Salihin
Liste des hadiç (hadiths) selon bouRari (Boukhari)

001- La sincérité et la présence de l'intention dans tous les actes
002- Le retour à Dieu ou le repentir
003- La patience (ou l’endurance)
004- La sincérité (ou la véracité)
005- Le contrôle permanent de Dieu
006- La piété (ou la crainte de Dieu)
007- La foi convaincue et la pleine confiance en Dieu
008- La droiture
009- La méditation sur la grandeur de tout ce que Dieu le Très-Haut a crée...
010- Le désir d’être toujours le premier à faire les bonnes choses ...

011- La persévérance dans le combat
012- L’exhortation à augmenter le nombre de ses bonnes œuvres à la fin de sa vie
013- Le grand nombre des voies de bien
014- La modération dans les actes de dévotion
015- La persévérance dans les œuvres de bien
016- La sauvegarde de la tradition (sunna) du Prophète et de ses règles de...
017- L’obligation d’obéir aux commandements de Dieu. Ce que doit dire celui...
018- La proscription des innovations et de toutes les créations insolites
019- Celui qui institue une bonne ou une mauvaise coutume
020- Ceux qui montrent la voie de bien et ceux qui appellent au...

021- L’entraide mutuelle dans la bienséance et la piété
022- La loyauté dans les sentiments et le bon conseil
023- Le commandement du bien et la proscription du mal
024- Combien Dieu a aggravé le châtiment de celui qui commande le bien et interdit
025- Le devoir de restituer le dépôt à son ayant droit
026- L’interdiction de l’injustice et l’obligation de réparer ses injustices
027- La grande importance qu’on doit accorder aux limites sacrées des...
028- Le devoir de cacher les défauts de Musulmans et l’interdiction de les diffuser
029- Le devoir de pourvoir aux besoins des musulmans
030- L'intercesstion

031- La reconsiliation entre les gens
032- Le mérite des faibles, des pauvres et les gens effacer d'entre des musulmans
033- Le devoir de traiter en douceur l'orphelin, les filles ainsi que la plupart des faibles...
034- La recommandation en faveur des femmes
035- Le droit du mari sur sa femme
036- L'entretien de sa famille
037- Le devoir de dépenser de ce qu'on aime et ce qui est bon
038- Le devoir de commander l'obéissance à Dieu le Très-Haut à sa famille, à ses enfants...
039- Les droits du voisin et l'obligation de faire une bonne recommendation en sa faveur
040- La piété filiale et la gentillesse avec ses proches

041- L'interdiction d'être ingrat envers ses pères et mére et de rompre les liens de parenté
042- Le mérite qu'on a à étre gentille avec ces amis du pére, de la mère....
043- Le devoir d'honorer les membres de la famille du Messager de Dieu et de vanter leur mérite
044- Les égards dûs aux savants, aux personnes âgées et aux bienfaiteurs
045- Le devoir de rendre visite aux gens de biens, de prendre part à leurs réunions...
046- Le grand mérite de l'amour de Dieu et l'exhortation à cet amour...
047- Les signes de l'amour de Dieu pour Sa créature et l'exhortation à s'attacher à ces signes...
048- La mise en garde de ne pas faire de tort aux saints, aux faibles, et aux misereux
049- Le devoir de juger les gens selon leur apparances et de laisser à Dieu le soin de juger le...
050- La crainte de Dieu

051- L'espérance
052- Le mérite de l'esperence
053- L'association de la crainte à l'esperence
054- Le mérite de celui qui pleure par crainte de Dieu et par désir de Le renconter
055- Le mérite de renoncer aux biens de ce monde. L'exortation à ne pas les rechercher...
056- Le mérite de la fain et la vie austère. L'exhortation à se contenter de peu dans le manger
057- Le mérite de la frugalité et de la duite des biens
058- La permission de prendre ce qu'on vous donne sans que vous ne l'ayer demander...
059- L'exhortation à manger du produit du travail de ses mains et à éviter par fierté...
060- La générosité, la munificience et la dépense dans les oevres de bien, étant...

061- Le devoir de cacher les défauts de Musulmans et l’interdiction de les diffuser
062- L'altruisme et l'assistance
063- La concurence dans les oeuvres destinées à l'autres monde et le souci d'acquerir...
064- Le mérite du riche qui rend grace à Dieu. Il s'agit de celui qui à acquis ses richesse...
065- Le devoir de penser à la mort et de ne trop tabler sur l'avenir
066- La recommendation aux hommes de rendre visite aux tombes et ce que doit dire le visiteur
067- La désapprobation de celui qui souhaite la mort à cause d'un malheurs qui l'a frappé
068- La crainte scrupuleuse de Dieu et le renoncement à tot ce qui est douteux
069- Le devoir de préférer la solitude lorsque les gens et les temps se corompent ou par peur...
070- Le mérite de se mêmer aux gens, d'assister avec eux à la prière du Vendredi...

071- La modestie et l'attitude humble et bienveiiante avec les Croyants
072- Le L'interdiction de l'orgueil et de la vanité
073- La modalité et le bon caractère
074- La clémence, la patience et la douceur
075- Le pardon et le fait de ne pas faire cas des insensés
076- Le dmétite de supporter le tort des autresfuser
077- Le devoir de se facher quand les limites sacrées de la loi divine sont transgressés...
078- Le devoir des responsables est de traiter leur administrés avec douceur...
079- Le gouvernement équitable
080- Le devoir d'obéir à ceux qui détiennnt l'autorité dans tou ce qui n'est pas désobéissance...

081- L'interdiction de briguer le commandement et le devoir de fuir le poste de ...
082- Le devoir d'inciter de chef de l'Etat, le juge et autres détenteurs du pouvoir à se prendre...
083- L'interdiction de nommer aux postes de gouverneur, de juges et autres chefs d'administration...
084- La pudeur, son grand mérite et le devoir d'y exhorter les gens
085- Le devoir de garder le secret
086- Le respect de la parole donnée et l'exécution des promesses
087- Le devoir de cacher les défauts de Musulmans et l’interdiction de les diffuser
088- La recommandation de tenir des propos aimables et de rencontrer les autres avec un visage...
089- Où il est bien apprécié de s'exprimer d'une façon claire et compréhensible...
090- Le devoir de bien écouter les paroles de celui qui est assis avec toi, tant qu'il ne dit pas ...

091- Le devoir de prêcher la bonne parole sans en abuser
092- L'attitude digne et posée
093- Où il est recommandé d'aller d'un pas digne et posé à la prière, aux cours de sciences ...
094- Le devoir d'hospitalité
095- Où il est bon d'annoncer la bonne nouvelle et de féliciter ceux ui la reçoivent
096- L'obligation en cas de voyage ou autre de faire ses adieux à son compagnon...
097- Le devoir de prendre l'avis de Dieu par la prière dite de consultation, et le devoir de...
098- Où il est bon d'aller à la prière de l'Ide, ou la visite d'un malade, ou au pélerinage, ou...
099- Où il est recommandé de commencer par la droite dans tous les casoù il s'agit d'honorer ce qui...
100- Le devoir de dire au début "Bismillâh" (au nom de Dieu*) et à la fin : "al hamdoullillâh"
* (chayR précise : b. ismi-l lah > b : abéviation de barouk
= Bénédiction sur le nom du Dieu).

101- Le devoir de ne dire aucun mal du repas, tandis qu'il est recommandé de le louer
102- Ce que doit dire en présence du manger celui qui jeûne quand il ne rompt pas son jeûne
103- Ce que doit dire celui qui a été invité à un repas et qui y a été suivi par quelqu'un d'autre
104- Le devoir de manger de ce qui est devant soi et d'éduquer par la persuaion celui qui ...
105- L'interdiction de manger deux dattes ou deux bouchées à la fois quand on mange en groupe...
106- Ce que doit dire et faire celui qui mange mais reste quand même sur sa faim
107- Le devoir de manger des bord du plateau et l'interdiction de manger de son milieu
108- Où il est déconseillé de manger adossé à quelque chose ou étendu sur le côté
109- Où il est recommandé de manger avec trois doigts (le pouce, l'index et le majeur)...
110- La recommandation d'augmenter le nombre des mains qui participent au manger

111- Les règles de politesse du boire. Où il est bon de respirer trois fois en dehors du récipient...
112- Où il est recommandé de ne pas boire à même la bouche de l'outre ou de tout autre récipient...
113- Où il est déconseiller de souffler sur la boisson
114- Où il est permis de boire debout cependant qu'il est plus parfait et plus méritoire de boire assis...
115- Où il est recommandé à celui qui sert à boire de boire le dernier
116- La permission de boire dans tous les récipients purs autresd'autres que ceux d'or ou d'argent...
117- La préférence qu'on a pour les vêtements blancs, tout en admettant les autres : rouge, vert,...
118- La préférence qu'on doit donner à la tunique
119- Ce que doit être la longueur de la tunique et celle de ses manches. La longueur du manteau et...
120- Où il est fortement recommandé d'éviter par modestie toute idée de s'élever au dessus des...

121- Où il est préférable de s'en tenir au juste milieu dans la façon de se vêtir et cela ne concerne...
122- L'interdiction pour les hommes de se vêtir de soie ainsi que de se servie de tapis ou de ....
123- Où il est exceptionnellement permis à celui qui souffre de démangeaisons de porter de la soie
124- L'interdiction d'employer les peaux des fauves comme tapis ou selles
125- Ce que doit dire celui qui met un vêtement neuf, ou des chaussures neuves, ou autre chose...
126- La préférence de commencer par la droite quand on met un vêtement
127- Les règles de politesse à suivre dans le sommeil, dans la manière de s'étendre et de s'asseoir...
128- La permission de s'étendre sur le dos et de mettre une jambe sur l'autre quand il n'y a pas...
129- Les règles de politesse dans les réunions et vis-à-vis de celui qui est assis à ses côtés
130- Le rêve et ce qui s'y rapporte

131- Le mérite du salut et l'ordre de saluer les gens
132- La façon de saluer les autres
133- Les règles de politesse du salut
134- Où il est bon de saluer une deuxième fois ceux qu'on vient déjà de rencontrer, comme celui...
135- Le devoir de saluer quand on rentre chez soi
136- Le salut adressé aux enfants
137- La permission de saluer son épouse ou une femme qu'on n'a pas le droit d'épouser...
138- L'interdiction de saluer le premier un Mécréant et la manière de lui rendre son salut...
139- La recommandation de saluer quand on se lève d'un cercle ou lorsqu'on quitte celui ou ...
140- Le devoir de demander la permission avant dentrer et ses règles de politesse

141- Expliquer que la tradition du Prophète (Sunna) veut que, lorsqu'on dit à celui qui demande la ...
142- Où il est bon de dire à celui qui éternue: "Que Dieu soit miséricordieux avec toi!". Cependant ...
143- Où il est bon de se serrer la main quand on se rencontre ainsi que de montrer un visage ...
144- Le devoir de rendre visite au malade, de suivre le cortège funèbre du mort, de prier sur lui, ...
145- Les invocations qu'on doit faire en faveur du malade
146- Où il est bon de s'enquérir des nouvelles du malade auprès de sa famille
147- Ce que doit dire celui qui a désespéré de la vie
148- Où il es bon de recommander à la famille du malade et à ses serviteurs de le traiter avec bonté...
149- Où il est permis au malade de dire : "Je souffre", ou "Je souffre beaucoup", ou de dire...
150- Le devoir de faire dire au mourant la profession de foi : "Il n'est de dieu que Dieu"

151- Ce qu'on doit dire après avoir fermé les yeux du mort
152- Ce qu'on doit dire auprès du mort et ce que doit dire celui qui a perdu quelq'un
153- Où il est permis de pleurer le mort mais sans se griffer le visage et sans se lamenter à voix haute
154- Le devoir de ne pas parler des défauts physiques du mort
155- Le devoir de prier sur le mort, d'accompagner son cortège funèbre et d'assister à son ...
156- Où il est bon d'augmenter le nombre des prieurs sur le mort et de les aligner en trois rangées ...
157- Ce que l'on récite dans la prière des morts
158- Le devoir de hâter les funérailles
159- Le devoir de hâter le paiement des dettes du mort et de se presser de l'apprêter à ...
160- Le devoir de tirer une leçon des funérailles

161- Le devoir de faire des invocations pour le mort après son inhumation et de s'asseoir près ...
162- Le devoir de faire des aumônes pour le mort et d'invoquer Dieu pour lui
163- Quand les gens disent du bien d'un mort
164- Le mérite de celui qui a perdu un enfant en bas êge
165- Le devoir de pleurer et d'avoir peur en passant devant les tombes des Injustes, de...
166- Où il est bon de sortir le jeudi et de sortir en début de journée
167- Où il est bon de se chercher des compagnons de route qui doivent se déisgner un chef (Emir)...
168- Les règles de politesse de la marche, de la façon de camper, de passer la nuit et de...
169- Le devoir d'aider son compagnon de voyage
170- Ce que l'on doit dire en montant sur sa bête pour aller en voyage

171- Le devoir pour le voyageur de dire "Allâhou Akbar"(al lahou a°kbar, le Dieu est le plus grand) quand il monte...
172- Où il est bon d'invoquer Dieu dans le voyage
173- Quelle invocation doit faire le voyageur quand il craint des gens ou aure chose
174- Ce que dit le voyageur quand il bivouaque quelque part
175- Où il est bon de hâter le voyage et de rentrer parmi les siens une fois réaliser le but...
176- Où il est bon de se présenter de jour à sa famille et non de nuit, sauf en cas de nécessité
177- Ce que dit le voyageur à son retour et à la vue de sa cité
178- Où il est bon pour celui qui rentre de voyage de commencer par visiter la mosquée ...
179- L'interdiction pour la feme de voyager toute seule
180- Le mérite de la lecture du Coran

181- Le devoir d'ordonner au gens de réviser constamment le Coran et de les prévenir du danger...
182- Où il est bon d'embellir sa voix en lisant le Coran, de demander à celui qui à une belle voix...
183- Le devoir de recommandé la lecture de certains chapitres et versets particuliers
184- Où il est bon de se mettre en groupe pour lire le Coran
185- Le mérite des ablutions
186- Le mérite de l'appel à la prière
187- Le mérite des prières
188- Le mérite de la prière de l'aube et de celle de l'après-midi
189- Le mérite de la marche vers les mosquées
190- Le mérite d'attendre à la mosquée la prière suivante

191- Le mérite de la prière en commun
192- L'exhortation de faire en commun les prières de l'aube et du soir
193- L'obligation de faire assidûment les prières prescrites et l'interdiction formelle de cesser de ...
194- Le mérite du premier rang. L'ordre de compléter au fur et à mesure les rangs en ...
195- La valeur exceptionnelle des prières surérogatoires attachées aux prières obligatoires...
196- L'insistance sur l'obligation des deux unités de prière avant la prière de l'aube
197- La recommandation de ne pas trop prolonger les deux unités de prière surérogatoires de l'aube...
198- La recommandation de s'étendre sur le côté droit après les deux unités de prières ...
199- Prière surérogatoire liée à la prière de Midi (Dhohr - zouhr)
200- Prière surérogatoire du 'Asr ('asr)

201- Les prières surérogatoires avant et après le Maghreb (maghrib)
202- Les prières surérogatoires avant et après le 'Ichâ
203- La prière surérogatoire attachée à celle du Vendredi
204- Où il est recommandé de faire chez soi les prières surérogatoires aussi bien celles liées aux...
205- L'exhortation à faire l'unité de prière complétant le 'Ichâ. La démonstration que...
206- Le grand mérite de la prière de Doha. L'indication du nombre minimum de ses unités de...
207- La possibilité de faire la prière de Doha depuis l'élévation du soleil au dessus de l'horizon...
208- L'exhortation à faire deux unités de prière en rentrant à la mosquée en guise de salut...
209- Où il est bon de faire deux unités de prière après les ablutions
210- La grande valeur de la prière de Vendredi et l'obligation la faire. L'obligation de s'y apprêter en ...

211- Où il est bon de se prosterner à Dieu, en guise de remerciement , quand nous arrive un bienfait...
212- Grand mérite de veiller la nuit en prière
213- Où il est bon de veiller à prier au mois de Ramadhân: c'est ce qu'on appelle "les Tarawih"
214- Le grand mérite de celui qui veille à prier toute la nuit du "qadr" (la valeur) et l'indication...
215- Où il est bon de se frotter les dents (avant chaque prière) et l'indication des cinq actions...
216- Où il est bon de considérer la Zakât comme une obligation religieuse. L'indication de son...
217- Le devoir de jeûner le mois de Ramadhân. Le mérite du jeûne et l'exposé de tout ce qui ...
218- La générosité et la bienfaisance. Le devoir de multiplier les oeuvres de bien pendant le mois de ...
219- L'interdiction de faire précéder le jeûne de Ramadhân par le jeûne de certains jours de la ...
220- Ce que dit en voyant la nouvelle lune

221- Le mérite de prendre le dernier repas de la nuit (Sahour) et de le retarder dans la mesure où ...
222- Le mérite de hâter la rupture du jeûne. L'indication de ce que l'on doit y manger de ...
223- Le devoir d'ordonner au jeûneur de préserver sa langue et ses autres organes de tous ...
224- Quelques questions se rapportant au jeûne
225- Le mérite de jeûner le mois de Mouharram (premier mois de l'année lunaire), de Sah'bân...
226- Le mérite du jeûne et autres actions de bien dans les dix premiers jours du mois de Dhoulhijja...
227- Le mérite du jeûne du jour de 'Arafa (9ème jour de Dhoulhijja) ainsi que le jeûne du ...
228- Où il est bon de jeûner six jour de Shawal
229- Où il est bon de jeûner les lundis et les jeudis
230- Où il est bon de jeûner trois jours par mois

231- Le mérite de celui qui assure au jeûneur le repas de rupture du jeûne. Le mérite du jeûneur...
232- La retraite de contemplation (I'tikâf)
233- Le livre du pélerinage
234- Le mérite de la guerre sainte
235- La définition d'une catégorie inconnue de martyrs...
236- Le mérite de l'affranchissement des esclaves
237- Le mérite de celui qui fait du bien à son esclave
238- Le mérite de l'esclave qui remplit ses devoirs envers Dieu et envers son maître
239- Le mérite de l'adoration de Dieu en période de troubles et quand...
240- Le mérite de la facilité dans la vente et l'achat, dans l'action de prendre et de donner...

241- Le mérite de la science
242- Le livre de la louange de Dieu le Très-Haut et Son remerciement
243- Le livre de la bénédiction du Messager de Dieu (saws)
244- Le mérite de l'évocation de Dieu et l'exhortation à le faire
245- Le devoir d'évoquer Dieu debout, assis ou étendu sur le côté même si l'on est en état ...
246- Ce que doit dire en se couchant et en se réveillant
247- Le mérite de cercles où l'on évoque Dieu et l'exhortation à y prendre part...
248- L'évocation de Dieu le matin et le soir
249- Ce que doit dire avant de s'endormir
250- Le livre des invocations

251- La grande valeur des invocations qu'on fait en faveur de quelqu'un en son absence
252- Quelques questions concernant les invocations
253- Le miracle des saints et leur mérite
254- Le livre des choses interdites. L'interdiction de la médisance...
255- L'interdiction de prêter l'oreille à la médisance, l'exhortation à celui qui entend ...
256- Où est permise la médisance ?
257- L'interdiction de rapporter ce que disent les uns des autres pour semer entre eux la haine...
258- L'interdiction de rapporter aux responsables ce que disent les gens...
259- Le dénigrement de l'homme à double face
260- L'interdiction du mensonge

261- Quel est le mensonge permis ?
262- L'exhortation à être circonspect dans tout ce qui se dit et raconte
263- La démonstration de l'interdiction absolue de tout faux témoignage
264- L'interdiction de maudire une personne en particulier ou une bête
265- Où il est permis de maudire les auteurs d'actes de désobéissance à Dieu sans les nommer...
266- L'interdiction d'insulter injustement le Musulman
267- L'interdiction d'insulter les morts sans juste raison ou sans viser une utilité légitime
268- L'interdiction de faire du tort aux autres
269- L'interdiction de se détester les uns les autres, de rompre les liens d'amitié et de ...
270- L'interdiction de l'envie qui consiste à souhaiter la disparition d'un bien de l'autre...

271- L'interdiction de s'espionner ou d'être aux écoutes de celui qui n'aime pas qu'on l'écoute
272- L'interdiction de donner aux Musulmans le mauvais préjugé sans que ce soit nécessaire
273- L'interdiction de mépriser le Musulman
274- L'interdiction de montrer sa réjouissance des malheurs du Musulman
275- L'interdiction de faire douter de l'authenticité de la filiation de quelqu'un ...
276- L'interdiction de la tromperie et de la traîtrise
277- L'interdiction de la traîtrise
278- L'interdiction de rappeler à quelqu'un qu'on lui a donné quelque chose ou...
279- L'interdiction de la vantardise et de l'agression
280- L'interdiction aux Musulmans de se fuir plus de trois jours de suite sauf si ...

281- L'interdiction à deux personnes de se parler à voix basse en présence d'une troisième...
282- L'interdiction de faire souffir l'esclave, la bête, la femme et l'enfant sans une raison légitime...
283- L'interdiction de torturer par le feu n'importe quel animal, pas même un pou ou autre bestiole...
284- L'interdiction d'atermoyer avec le riche (créancier) quand il demande le remboursement...
285- Où il est mal vu de revenir sur la promesse d'un don fait à quelqu'un...
286- L'insistance sur l'interdiction de manger les biens de l'orphelin
287- L'insistance sur l'interdiction du prêt à intérêt
288- L'interdiction de l'ostentation
289- Ce qu'on prendrait par erreur pour de l'ostentation et qui ne l'est pourtant pas
290- L'interdiction de regarder toute femme qu'on pourrait légalement épouser ...

291- L'interdiction de rester en tête à tête avec une femme qu'on a froit d'épouser
292- L'interdiction aux hommes d'imiter les femmes et aux femmes d'imiter les hommes...
293- L'interdiction d'imiter le Diable et les Mécréants
294- L'interdiction à l'homme comme à la femme de se teindre les cheveux en noir
295- L'interdiction de se raser une partie des cheveux de la tête et d'en laisser ...
296- L'interdiction de porter la perruque, de se faire tatouer et de se limer les dents
297- L'interdiction d'arracher les poils blancs de la barbe, de la tête et d'ailleurs...
298- Où il est réprouvé de se laver les émonctoires avec la main droite et de toucher...
299- Où il est réprouvé de marcher sans excuse valable avec un seul pied chaussé...
300- L'interdiction de laisser le feu allumé à la maison que ce soit dans une lampe ou autre

301- L'interdiction de l'affectation qui consiste à se donner de la peine pour faire...
302- L'interdiction de se lamenter à voix haute sur le mort, de se frapper la joue...
303- L'interdiction de s'adresser aux astrologues, aux mages et à tous ceux qui ...
304- L'interdiction de croire à l'augure
305- L'interdiction de représenter un animal sur un tapis, une pierre,...
306- L'interdiction de posséder un chien sauf pour la chasse ou pour...
307- Où il est désapprouvé de faire porter des clochettes aux chameaux et autres bêtes...
308- Où il est désapprouvé de monter le chameau qui mange les immondices...
309- L'interdiction de cracher dans la mosquée. L'ordre d'en faire disparaître la trace..
310- Où il est désapprouvé de se disputer dans la mosquée, d'y élever la voix...

311- L'interdiction à celui qui a mangé de l'ail, de l'oignon, du poireau ou autre...
312- Où il est désapprouvé de s'asseoir en collant ses genoux à son ventre le vendredi ...
313- L'interdiction à celui qui se trouve dans les dix premiers jours du mois de Dhoul Hijja ...
314- L'interdiction de jurer par une créature tels le Prophète, la Ka'ab, les Anges...
315- L'interdiction absolue de jurer mensongèrement en connaissance de cause
316- Où il est bon pour celui qui a jurer de faire une chose puis en a vu une meilleure de...
317- Où il est permis de délier quelqu'un de tout serment irréfléchi sans lui imposer...
318- Où il est réprouvé de jurer dans les opérations de vente même si l'on dit la vérité
319- Où il est réprouvé de demander au nom du Visage de Dieu honoré...
320- L'interdiction de dire au chef de l'Etat "Shahinshâh" car cela veut dire "roi des rois"....

321- L'interdiction de dire "Monsieur" au dévergondé, à l'innovateur et autres individus pareils
322- Où il est réprouvé d'insulter la fièvre
323- L'interdiction d'insulter le vent et ce qu'on doit dire quand le vent souffle
324- Où il est réprouvé d'insulter le coq
325- L'interdiction de dire : "Nous avons reçu la pluie à la suite de la chute de telle étoile"
326- L'interdiction de traiter le Musulman de mécréant
327- L'interdiction de l'impudicité et des paroles grossières
328- La réprobation de l'emphase et de la préciosité dans le parler aisni que ...
329- La réprobation de dire : "Mon organisme est devenu mauvais"
330- La réprobation de nommer la vigne "Karm" (source de générosité)

331- L'interdiction de décrire à un homme la beauté de la femme sauf si cela est nécessaire...
332- La réprobation de dire : "Seigneur Dieu! Absous-moi si Tu veux...
333- La réprobation de dire : "C'est par la volonté de Dieu et celle d'untel"...
334- La réprobation de parler après la dernière prière de la nuit ('Ichâ)
335- L'interdiction à la femme de se refuser à son mari quand il l'appelle à son lit...
336- L'interdiction à la femme de jeûner volontairement en présence de son mari à moins qu'il...
337- L'interdiction à celui qui prie derrière un Imâm de relever la tête avant l'Imâm...
338- La réprobation de prier avec les mains sur les hanches
339- La réprobation de la prière quand le repas est servi et qu'on en a envie...
340- L'interdiction de lever les regards vers le ciel durant la prière

341- La réprobation de tourner la tête durant la prière sauf avec une excuse valable
342- L'interdiction de se diriger vers les tombes dans sa prière
343- L'interdiction de passer devant l'orant
344- La réprobation par rapport à celui qui prie derrière un Imâm de commencer ...
345- La réprobation de jeûner le Vendredi en particulier ou de réserver la veille du ...
346- L'interdiction de la continuité dans le jeûne, c'est à dire l'interdiction de jeûner ...
347- L'interdiction de s'asseaoir sur la tombe
348- L'interdiction de blanchir la tombe et d'élever sur elle une construction
349- L'interdiction formelle pour l'esclave de quitter son maître sans son autorisation
350- L'interdiction d'intercéder dans les châtiments concernant les limites de Dieu

351- L'interdiction de faire ses besoins dans la voie publique, ou dans l'ombre...
352- L'interdiction de déverser ses urines ou autres choses pareilles dans l'eau stagnante
353- La réprobation de faire des préférences à l'un de ses enfants par quelque donation
354- L'interdiction à la femme de porter le deuil d'un mort au delà de trois jours
355- L'interdiction au citadin de venre pour le campagnard et de sortir à la rencontre...
356- L'interdiction de perdre son argent ailleurs que dans les domaines permis par ...
357- L'interdiction de brandir son arme à la face du musulman que ce soit sérieusement ou ...
358- La réprobation de sortir de la mosquée après l'appel à la prière et sans avoir ...
359- La réprobation de refuser le parfum sans excuse valable
360- La réprobation de louer en sa présence celui pour qui on craint qu'il ne soit ...

361- La réprobation de sortir d'un pays touché par une épreuve (épidémie) pour...
362- L'interdiction absolue de pratiquer la sorcellerie
363- L'interdiction de prendre avec soi le Coran quand on voyage dans le pays des ...
364- L'interdiction d'employer la vaisselle d'or ou d'argent pour le boire, le manger...
365- L'interdiction à l'homme de porter des vêtements traités au safran
366- L'interdiction d'observer le silence toute la journée jusqu'au soir
367- L'interdiction de s'apparenter à autre que son propre père ou de se dire...
368- Un avertissement à ceux qui commettent ce qui a été interdit par Dieu...
369- Ce que doit dire et faire celui qui a commis un interdit
370- Morceaux choisis et anecdotes

371- La demande de l'absolution de Dieu
372- Ce que Dieu le Très-Haut a préparé au Paradis pour les Croyants

Source : http://www.mekkaoui.net/MaktabaIslamya/haditFR/riyad%20salihin/menu.htm

Conclusion : Un bon hadiç confirme le qour'an
Un mauvais hadiç infirme voire ridiculise le qour'an.

[Photo : original (?) du qour'an d'ouçman]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hadith, hadiç, association, shirk, boukhari, mouslim | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 05 janvier 2011

un article de TF1 News

 
Bonjour,  

Un ami vous recommande un article:
70% des Français et Allemands jugent le
s musulmans mal intégrés - France - TF1 News

http://lci.tf1.fr/france/societe/2011-01/70-des-francais-et-allemands-jugent-les-musulmans-mal-integres-6211027.html

Article à publier pour mercredi 05.01.11

Cordialement, la rédaction de TF1 News


Politique - France - Monde - Economie - Sciences - Sports - People - Culture
- High-Tech
Toute l'actualité sur TF1 news



00:10 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

France dans quel Etat ?

lafranceAnous.jpg70% des Français et Allemands jugent les musulmans mal intégrés

Par Alexandra Guillet , le 04 janvier 2011 à 16h20, mis à jour le 04 janvier 2011 à 16:26

Selon un sondage Ifop pour Le Monde, une grande majorité des opinions publiques française et allemande juge les musulmans pas intégrés dans leur société et pour 40% d'entre eux l'islam est considéré comme une menace. © TF1

L'islam et les musulmans ont-ils du mal à s'intégrer dans les sociétés française et allemande ?

Les opinions publiques dans ces deux pays en semblent en tout cas convaincues si on en croit un sondage Ifop* réalisé en décembre pour Le Monde et publié ce mardi par le quotidien. 

Ainsi 68% des Français et 75% des Allemands estiment que les musulmans ne sont pas bien intégrés dans leur société. Ils ne sont "pas du tout intégrés", pour 20% des Français et des Allemands, "plutôt pas intégrés" pour 48% des Français et 55% des Allemands. En revanche, 4% des Français et des Allemands répondent que les musulmans sont "tout à fait" intégrés, "plutôt intégrés" selon 28% des Français et 21% des Allemands, soit un total de "oui" de 32% en France et 25% en Allemagne.
 
Pour justifier cette absence d'intégration des musulmans, 61% des Français et 67% des Allemands mettent en avant "leur refus" de le faire puis "les trop fortes différences culturelles" (40% Français et 34% Allemands), avant le phénomène de ghettos ou les difficultés économiques. 
 
Par ailleurs, pour environ 40% des Français et des Allemands,  l'islam représente "plutôt une menace". En France, 42% des personnes interrogées considèrent les musulmans "plutôt comme une menace", elles sont 22% à les voir comme "un facteur d'enrichissement culturel" et pour 38%, ils ne sont "ni l'un ni l'autre". En Allemagne, 40% des sondés répondent que l'islam est une "menace", 24% que cette religion est un "enrichissement culturel". Elle n'est "ni l'un ni l'autre" pour 36% des personnes interrogées.
  
"Malgré une histoire coloniale différente, une immigration différente et des modes d'intégration différents, il est frappant de relever que le constat, dur et massif, est le même dans les deux pays, souligne dans Le Monde Jérôme Fourquet, de l'Ifop. On passe en outre d'un lien entre immigration et sécurité ou immigration et chômage au lien entre islam et menace identitaire". 
 
*Ce sondage a été réalisé via un questionnaire auto administré en ligne, du 7 au 9 décembre en France, du 3 au 8 décembre en Allemagne, auprès d'échantillons de 809 personnes en France et 801 en Allemagne, représentatifs de la population de 18 ans et plus.

[Photo crédit X, dessin d'une France aux couleurs de l'Algérie islamique : un must du bon goût.]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 04 janvier 2011

Secte = religion ?

57e14f21758349e1a5e40c50e3931aa1.jpgMIVILUDES :

Selon leurs experts,
secte = religion.

Pour avoir aussi parcouru le récent rapport de 234 pages de la Miviludes (1), j'ai remarqué que ses "experts" ont quelque mal à faire le distinguo entre une secte et une religion. Leurs seuls critères de dangerosité peuvent leur permettre de classer une mouvance dans telle ou telle catégorie.

Ce constat d'impuissance à départir une religion d'une secte à pour corollaire que toute religion est une secte et réciproquement, rejoignant ainsi la définition humoristique qui dit qu'une religion est une secte qui a réussi.

Étymologiquement, le mot secte, vient du latin "secare", couper et a donné des mots comme sécateur ou bissectrice. Une secte est donc un mouvement qui s'est coupé d'un tronc primordial et qui peut aussi se diviser à nouveau.

En fait, à l'étude, toutes les religions semblent bien avoir pour origine une Loi divine primordiale qui aurait été transmise à nos premiers ancêtres et dont les traces subsistent, plus ou moins visibles dans les divers mouvement religieux de la sphère spacio-temporelle de l'homme. Même les tribus les plus éloignées de la civilisation moderne portent les traces de cette Loi primitive qu'un Créateur de l'univers à forcément communiqué aux premiers hommes.

Que l'on prenne les récits bibliques, coraniques, brahmaniques ou tout autres, on remarque qu'à l'origine de l'humanité, l'Entité créatrice que les religions monothéistes nomment Dieu, a communiqué ses instruction aux premiers êtres humains. De cette loi primordiale, les hommes ont peu à peu façonnés leur propre conception, créant ainsi des sectes ou religions, en rameau à partir de données initiales.

C'est pourquoi il ne faut pas s'étonner de retrouver un paradis et un enfer chez les anciens égyptiens tout comme chez les protestants, même si ces concepts ne sont pas identiques dans ces deux religions ou ces deux sectes, puisqu'il nous est désormais loisible d'employer ces deux mots qui ne sont plus antagonistes :

Même si le mot religion (du latin "religare", relier) induit l'idée d'une liaison et le vocable de secte, celle d'une section, d'une séparation. Dans les faits, reste encore à prouver que les religions relient les hommes entres eux ainsi qu'au Dieu et ne font pas concurrence aux sectes dans leur agissements séparatifs des personnes de leurs familles et de leurs citées.

chayR abou riyaD

(1) Miviludes : Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : secte, religion, miviludes, jean pierre roullet, dieu, rapport | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 03 janvier 2011

Espérances 2011

Tree.jpgEn ce début d'année voici
une lecture multiple du verset
286 de la sourate n°2
a°l baqa°rah
1° ligne : arabe translittéré
2° : traduction chayR abou riyaD
3° : traduction d'André Chouraqui

la° youkalifou-l lahou nafsa°n
Le Dieu n'{impose pas de charge} [à] une âme
Allah ne charge tout être

i°lla° wous'a-Ha°
au-delà de sa capacité.
que de ce qu’il peut porter.

la-Ha° ma° kasabat
A elle, ce qu'elle aura fait/acquis,
À son actif, ce qu’il s’est acquis,

wa 'alay-Ha ma° (a)°ktasabat
et à elle ce qu’elle aura méfait/perdu.
à son passif, ce qu’il a perpétré.

rabba-na° la° touwa°jiz-na°
(Notre) Seigneur ! Ne nous châtie pas
Notre Rabb, ne nous reprends

i°n nasiy-na° a°w a°Rta°-na°
s'il nous [arrive d']oublier ou {de faire une erreur} !
que si nous oublions ou fautons.

rabba-na°
(Notre) Seigneur/Enseignant !
Ô notre Rabb,

wa la° tahmil ‘alay-na° i°Sra°n
(Et) ne nous charge pas d'un fardeau [lourd]
ne nous fais pas porter de fardeau

ka-ma° hamalta-hou 'alâ-l lazîna min qabli-na°
comme Tu (les) as chargé, ceux qui [étaient] avant nous.
comme tu en as fait porter à nos prédécesseurs.

rabba-na° wa la° touhammil-na°
(Notre) Seigneur ! (Et) ne nous impose/charge pas
Ô notre Rabb, ne nous fais porter

ma° la° Taa°qatala-na° bi-hi
ce que nous n’en pouvons supporter.
que ce que nous pouvons porter.

wa (a)°'fou 'anna° wa (a)°Rfir la-na°
Et efface nos fautes (et) pardonnes-nous
Fais envoler nos méfaits.

wa (a)°rham-na°
et fais-nous miséricorde !
Absous-nous. Matricie-nous,

a°nta mawla°-na°
Tu [es] notre Maître !
Toi, notre Maître.

fa-(a)°nSourna° 'alâ-l qawmi-l ka°firîna
Aussi {rends-nous victorieux} sur les peuples mécroyants.
Fais-nous vaincre le peuple des effaceurs.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : espérance, espérer, avenir, cahier, route | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

dimanche, 02 janvier 2011

En 2011, changeons !

TawfikHamid.jpgDr. Tawfik Hamid, écrivain et universitaire égyptien [a dit] :

"Je suis né de religion Musulmane, mais je suis Chrétien d'Esprit et Juif de Cœur. Je suis surtout un être humain, opposé au fondamentalisme de l'Islam.

Après les nombreuses attaques terroristes de certains de mes coreligionnaires à travers le monde, après de nombreux actes de violence perpétrés par des islamistes dans de nombreux pays, je me sens responsable comme être humain et comme Musulman de parler et de dire la vérité pour protéger mes concitoyens du monde d'une catastrophe à venir, une guerre de civilisations.

J'admets que l'enseignement actuel prodigué dans nos écoles et dans nos mosquées crée la violence et la haine contre les non-Musulmans. Nous autres Musulmans nous avons besoin de changer notre perception du monde. A ce jour, nous acceptons la polygamie, les raclées données aux femmes par les hommes et le meurtre de ceux qui quittent notre religion, par apostasie.

Nous n'avons jamais eu de principes affirmés et clairs contre l'esclavage ou les guerres, contre le prosélytisme et la conversion forcée à l'Islam des non croyants, contre la taxe obligatoire de ceux qui se soumettent à notre religion (jizia). Nous demandons sans cesse aux autres de respecter notre religion, alors qu'en permanence nous maudissons à haute voix les non Musulmans, lors de nos prières le vendredi à la mosquée.

Quel message transmettons-nous à nos enfants quand nous appelons les Juifs "descendants de porcs et de singes" ? Est-ce un message d'amour et de paix, ou un message de haine ?

Je suis allé dans des églises et dans des synagogues et là on prie pour les Musulmans. Alors que nous n'arrêtons pas de les maudire et que nous enseignons à nos futures générations de les appeler "des infidèles" et de les haïr.

Dans un réflexe de soumission, nous sautons sur toute occasion pour défendre le prophète Mohamed, quand quelqu'un l'accuse d'avoir été pédophile. Mais en même temps, nous sommes fiers de cette histoire racontée dans nos livres saints où il épouse Aïsha, une gamine de 7 ans, alors qu'il avait plus de 50 ans.

Je suis triste de dire que parmi nous, nombreux étaient ceux qui se sont réjouis après les attentats du 11/9, et après d'autres attaques terroristes. Les Musulmans dénoncent ces attaques devant les medias, mais ils les tolèrent, voire ils sympathisent avec la cause de la terreur. Jusqu'à ce jour, les hautes autorités religieuses de notre foi n'ont jamais émis un jugement religieux ou "fatwa" condamnant Ben Laden comme apostat. A l'opposé un écrivain comme Salman Roushdie a été déclaré apostat " qu'on doit tuer", selon la loi religieuse ou sharia'h, parce que dans un de ses livres il critiquait l'Islam.

Des Musulmans manifestent pour avoir plus de contraintes religieuses comme en France, lorsqu'ils se sont opposés à l'interdiction du hijab, alors qu'ils ne le font pas avec autant de passion et en aussi grands nombres, quand il s'agit de condamner la terreur. C'est notre silence absolu contre les terroristes qui leur donne tant d'énergie pour continuer.

Nous Musulmans, nous devons aussi cesser de blâmer les autres ou le conflit arabo-israélien pour nos problèmes. Il faut avouer en toute honnêteté qu'Israël est le seul phare de démocratie, de civilisation et de droits de l'homme dans tout le Moyen Orient.

Nous avons chassé nos Juifs (0,9 million) sans aucune compensation ou miséricorde de la plupart des pays arabes qui sont devenus "judenrein" (vides de Juifs), alors qu'Israël a accepté plus de 1,3 million d'Arabes comme citoyens Israéliens à part entière, ayant les droits de tout être humain. En Israël, la femme ne peut être légalement battue par un homme et toute personne peut changer de foi, sans crainte d'être tuée pour apostasie. Or ceci n'est pas le cas dans le monde islamique. Je reconnais que les Palestiniens souffrent, mais leurs souffrances sont dues à la corruption de leurs dirigeants et ne sont pas le fait d'Israël. D'ailleurs, on ne voit pas d'Arabes quitter Israël pour aller vivre dans un pays arabe, alors que des milliers de Palestiniens vont travailler avec bonheur chez l'"ennemi" israélien. S'ils étaient vraiment maltraités, continueraient-ils à aller travailler là-bas ?

Nous, Musulmans, nous devons reconnaître nos problèmes pour y faire face. C'est à cette condition là que nous pourrons commencer une nouvelle époque, en harmonie avec le monde entier. Nos dirigeants religieux doivent s'opposer clairement et fermement à la polygamie, la pédophilie, l'esclavage, le meurtre de ceux qui quittent l'Islam, ils doivent condamner les hommes qui frappent leur femme et les Musulmans qui déclarent des guerres contre les non Musulmans pour répandre l'Islam. Alors seulement, nous pourrons avoir le droit de demander aux autres de respecter notre religion.

Le temps est venu d'arrêter notre hypocrisie et de dire ouvertement :
"Nous Musulmans, nous devons changer"

Happy moments, PRAISE GOD.
Difficult moments, SEEK GOD.
Quiet moments, WORSHIP GOD.
Painful moments, TRUST GOD.
Every moment, THANK GOD!"

Tawfik Hamid http://www.tawfikhamid.com

Traduit par Albert Soued,
http://soued.chez.com/ pour www.nuitdorient.com

[Article déjà publié par : http://www.lepost.fr/article/2010/06/29/2133451_du-fonds-du-coeur-d-un-musulman-lire-ca-c-est-reprendre-confiance-en-l-humanite.html]

00:09 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : islam, paix, guerre, sainte, jihad, 11, septembre, mahomet, muhammad, mouhammad, resistant, israël, tawfik, hamid, politique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 01 janvier 2011

Bonne Année 2011

p-phototeque-93.jpg






Salut, السلام , שלום !

A peine né déjà, on aspire à mourir.
Mais vers l'autre côté, il ne faut pas courrir.
Personne n'en étant encore revenu ;
Agissons ici, car là bas, tout est perdu.

Alors à nos lecteurs du monde entier :

AFRIKAANS gelukkige nuwejaar
ALBANAIS Gëzuar vitin e ri
ALLEMAND ein gutes neues Jahr / prost Neujahr
ALSACIEN e glëckliches nëies / güets nëies johr
ANGLAIS happy new year
ARABE aam saiid / sana saiida
ARMÉNIEN shnorhavor nor tari
AZERI yeni iliniz mubarek

BAMBARA bonne année
BAS-SAXON gelükkig nyjaar
BASQUE urte berri on
BENGALI subho nababarsho
BERBÈRE asgwas amegas
BETI mbembe mbu
BIÉLORUSSE З новым годам (Z novym hodam)
BIRMAN hnit thit ku mingalar pa
BOBO bonne année
BOSNIAQUE sretna nova godina
BRETON bloavezh mat / bloavez mad
BULGARE честита нова година (chestita nova godina)

CANTONAIS kung hé fat tsoi
CATALAN bon any nou
CHINOIS xin nian kuai le / xin nian hao
CORÉEN seh heh bok mani bat uh seyo
CORSE pace e salute
CRÉOLE ANTILLAIS bon lanné
CRÉOLE GUADELOUPÉEN bonne année
CRÉOLE GUYANAIS bon nannen / bon lannen
CRÉOLE HAITIEN bònn ané
CRÉOLE MARTINIQUAIS bon lanné / bonanné
CRÉOLE MAURICIEN banané
CRÉOLE RÉUNIONNAIS bone-érèz ané
CRÉOLE SEYCHELLOIS mon swet zot la bonn anen
CROATE sretna nova godina

DANOIS godt nytår

ESPAGNOL feliz año nuevo
ESPÉRANTO felicxan novan jaron
feliæan novan jaron (police Times SudEuro)
ESTONIEN head uut aastat

FÉROÏEN gott nýggjár
FINNOIS onnellista uutta vuotta
FLAMAND gelukkig Nieuwjaar
FRANCIQUE LORRAIN Proscht nei Johr
/ Beschte Wìnsch fer's neije Johr
FRIOULAN bon an

GAÉLIQUE D'ÉCOSSE bliadhna mhath ur
GAÉLIQUE D'IRLANDE ath bhliain faoi mhaise
GALICIEN feliz aninovo
GALLO Bónn anaèy
GALLOIS blwyddyn newydd dda
GÉORGIEN gilotsavt aral tsels
GREC kali chronia / kali xronia
eutichismenos o kainourgios chronos
(nous vous souhaitons une bonne année)
GUARANÍ rogüerohory año nuévo-re

HAWAIIEN hauoli makahiki hou
HÉBREU shana tova
HINDI nav varsh ki subhkamna
HMONG nyob zoo xyoo tshiab
HONGROIS boldog új évet

INDONÉSIEN selamat tahun baru
ISLANDAIS farsælt komandi ár
ITALIEN felice anno nuovo, buon anno

JAPONAIS akemashite omedetô

KABYLE asseguèsse-ameguèsse
KANNADA hosa varshada shubhaashayagalu
KHMER sur sdei chhnam thmei
KIRUNDI umwaka mwiza
KURDE sala we ya nû pîroz be

LANGUEDOCIEN (OCCITAN) bona annada
LAO sabai di pi mai
LATIN felix sit annus novus
LETTON laimīgu Jauno gadu
LINGALA bonana / mbula ya sika elamu na tonbeli yo
LITUANIEN laimingų Naujųjų Metų
LUXEMBOURGEOIS e gudd neit Joër

MACÉDONIEN srekna nova godina
MALAIS selamat tahun baru
MALGACHE arahaba tratry ny taona
MALTAIS sena gdida mimlija risq
MARSEILLAIS bon bout d'an
MAORI kia hari te tau hou
MONGOL shine jiliin bayariin mend hurgeye (Шинэ жилийн баярын мэнд хvргэе
MORÉ wênd na kô-d yuum-songo

NÉERLANDAIS gelukkig Nieuwjaar
NORVÉGIEN godt nytt år

OCCITAN bona annada
OURDOU naya saal mubarik

PERSAN sâle no mobârak
POLONAIS szczęśliwego nowego roku
PORTUGAIS feliz ano novo
PROVENÇAL bòna annada / bono annado (provençal rhodanien)

ROMANI bangi vasilica baxt
ROUMAIN un an nou fericit / la mulţi ani
RUSSE С Новым Годом (S novim godom)

SAMOAN ia manuia le tausaga fou
SANGO nzoni fini ngou
SARDE bonu annu nou
SERBE srecna nova godina
SHONA goredzwa rakanaka
SINDHI nain saal joon wadhayoon
SINHALA suba aluth avuruddak vewa
SLOVAQUE stastlivy novy rok
SLOVÈNE srečno novo leto
SOBOTA dobir leto
SRANAN wan bun nyun yari
SUÉDOIS gott nytt år
SUISSE-ALLEMAND es guets Nöis
SWAHILI mwaka mzuri

TAGALOG manigong bagong taon
TAHITIEN ia orana i te matahiti api
TAMOUL iniya puthandu nalVazhthukkal
TATAR yana yel belen
TCHÈQUE šťastný nový rok
TELUGU nuthana samvathsara subhakankshalu
THAI สวัสดีปีใหม่ (sawatdii pimaï)
TIBÉTAIN tashi délek
TURC yeni yiliniz kutlu olsun

UDMURT Vyľ Aren
UKRAINIEN Z novym rokom

VIETNAMIEN Chúc Mừng Nǎm Mới
/ Cung Chúc Tân Niên / Cung Chúc Tân Xuân

WALLON (orthographe à betchfessîs)
bone annéye / bone annéye èt bone santéye

YIDDISH a gut yohr

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans S/la Lecture noble | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : chayr, blogspirit, voeux 2009 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

vendredi, 31 décembre 2010

Voeux de fin 2010

PapePopeImam.jpgSalut, السلام , שלום !
Voeux de fin d'année 2010

Les religions se ressemblent.
Autour de l'Un, elles babillent.
De mensonges elles L'habillent
Qu'elles meurent toutes ensembles.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans S/la Lecture noble | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : religion, disparaitre, mensonge, dieu | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 30 décembre 2010

Enfer pour les méchants ?

image14.jpg






Salut, السلام , שלום !

Voeux de fin d'année

Aux méchants, qu'ils réflèchissent se repentent et s'amendent,
Aux gentils que leur année soit douce comme l'amande.

Adorons le Seigneur et rivalisons en bonnes oeuvres
Et nous serons comme poisson dans une mer sans pieuvre.

Occupons nous d'autrui, des faibles et de nos proches,
C'est égal si les méchants iront rôtir sur la broche.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : enfer, méchants, oeuvres, catholique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 29 décembre 2010

Doit-on traduire le Qour'an ?

c8a744a74606a167cd800c91b8e258b6.jpgA une affirmation d'un internaute sur nos connaissances de la langue arabe, nous avons répondu :
Nous ne sommes pas "fort en sémantique et liguistique arabe". Détrompez-vous. 

Nous avons seulement fait des études de lettres française et de philo,
puis quand nous avons lu le qour'an et ses traductions, nous avons vite compris qu'il il y avait comme un "blème" (problème). Comme par exemple une quantité très supérieure de mots français face à un texte arabe somme toute rudimentaire. Or, en matière de précision, la langue française n'a rien à envier à l'Arabe. 

Alors, à l'instar de nos ancêtres les gaulois qui avaient peur se prendre le ciel sur la tête, nous qui n'avons peur que de "mourir idiot", nous avons pris 4 années sabatiques pour régléer ce soucis.

Armé de dictionnaires et autres ouvrages, nous avons planché sur la question, à l'abri de tous les pseudos savants de l'islam et avons découvert le monde merveilleux et simple du qour'an, compris que les musulmans nous avaient "enduit d'erreurs" pour nous dissuader d'entreprendre la connaissance de la Parole du Dieu Unique, comme les pécheurs du moyen âge racontaient des histoires de monstres marins pour protéger leurs territoires de pêche.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Un Coran vieux de huit siècles
24-10-2007 | 16h23

LONDRES : Un manuscrit du Coran datant de 1203 et considéré comme le plus ancien exemplaire complet connu à ce jour a été vendu aux enchères pour un montant record de 1 140 500 livres sterling (2,3 millions $ CAN) lors d'une vente organisée à Londres par la maison Christie's.

Ce manuscrit du XIIIe siècle, qui était estimé à 350 000 livres sterling, a donc atteint mardi soir plus de trois fois sa valeur attendue. Selon Christie's, jamais un exemplaire du Coran ou tout autre manuscrit religieux musulman n'avait été adjugé pour une telle somme.

Lors de cette même vente, un autre exemplaire du livre saint de l'islam, plus ancien que le précédent (datant du Xe siècle) mais pas tout à fait complet, probablement originaire d'Afrique du Nord ou du Proche-Orient, a été vendu pour 916 500 livres sterling (1,86 millions $ CAN).

Les deux exemplaires avaient été mis à la vente par la Hispanic Society of America et ont été acquis par des intermédiaires.

Le Coran du XIIIe siècle, qui est signé d'un certain yahya ibn mouhammad ibn 'oumar, est daté du 17 Ramadan 599 (juin 1203). La calligraphie utilisée pour ce manuscrit est faite d'or surligné de fines lignes noires, tandis que les notes marginales sont écrites en argent, surlignées en rouge.

Photo crédit X : Afrique - jeunes garçons d'une madrassa (école coranique) déchiffrant les versets du Coran sur des tablettes de bois.]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : dieu, traduction, traducteur, al koran, al karim, coran, qour'an | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 28 décembre 2010

Prier dans les rues ?

mosc8.jpgSelon le journal
Le Monde
:

"La vice-présidente du Front national (FN), Marine Le Pen, est revenue, lundi 13 décembre, sur ses propos établissant un parallèle entre les "prières de rue" des musulmans et un état d'"occupation", en estimant qu'ils n'étaient pas "un dérapage" et en contestant avoir comparé "les musulmans aux nazis".

Marine le Pen a dit :

"Mes propos ne constituent en aucune manière un dérapage, mais bien une analyse tout à fait réfléchie" fondée sur "une banale constatation d'une réalité physique et juridique", a expliqué lors d'un point de presse la responsable frontiste. "S'agissant du terme 'occupation', je persiste et je signe", et "ceux qui ont cru pouvoir déformer cette hyperbole, en indiquant que j'aurais comparé les musulmans aux nazis sont […] des menteurs et des manipulateurs", a-t-elle ajouté.

* - * - * - * - * - * - * - * - *

Commentaire : depuis la polémique lancée par la fille du borgne qui faisait un parallèle entre l'utilisation anarchique des musulmans, en France, lors de leur prières du Vendredi, des rues de certaines grandes villes (ex. la rue Myhrra* à 75018 Paris) avec les troupes d'occupation de la dernière guerre mondiale, notre blog se devait d'en dire quelques mots.

Les rues d'une commune de France sont, encore, sous la responsabilité de la Police Punicipale. C'est donc à elle d'en référer avec le Maire pour autoriser ou non, de toute façon de manière temporaire, l'usage privatif de la chaussée. Car tout le monde connait la phrase devenue célébre de nos vigiles en cas d'attroupements : "circulez, circulez, il n'y à rien à voir !"

Elu, le maire d'une commune a des comptes à rendre à ses électeurs qui sont censé, en définitive, prendre la décision de savoir qui peut ou ne peut pas, comment, où et quand, utiliser les rues.

Le point de vue des musulmans :

La raison souvent invoqué par les responsables des salles de prières et autres mosquées, est qu'il n'y a pas assez de place à l'intérieur ; et que cela justifierai leur empiètement intempestif des rues.

Est-ce qu'un restaurateur qui ferait face à un afflux de clientèle serait autorisé à squatter illico la rue où est sis son établissement ?

Comment expliquer que les seuls musulmans débordent dans les rues pour pratiquer leur rites ?

La pratique des autres cultes :

Les Témoins de Jéhovas n'ont-ils pas des "Salles du Royaume" qu'ils financent eux-mêmes ? Les Bouddhistes, les Adventistes, les Mormons, pour ne citer que ceux-la, ne font-ils pas eux-aussi face aux dépenses immobilières nécessitées par leur culte ?

Mendier, gaspiller ou squatter ?

Comment se fait-il que les musulmans qui aiment à claironner qu'ils sont la 2° religion de France avec un effectif d'environ 4 millions de pratiquants, n'ont-ils pas les moyens d'acheter ou de louer des lieux de prière ? 

Au  lieu d'épagner dans le noble but de prier le Dieu Unique,
n'est-il pas vrai qu'une majorité préfère :
- mendier des subsides auprès de pays dits musulmans,
(il y en a qui n'ont pas honte ! Doivent se dirent les fiers arabes sollicités.)
- envoyer le surplus de leur argent au bled,
(a°l bilad, le Pays? Mais de quels pays sont les pratiquants en France ?).
- squatter gratuitement et exclusivelment le bien public,
(la méthode la plus simple : "pousse-toi de là que je m'y mette !")

* - * - * - * - * - * - * - * - * - *

* Myrrha en souvenance de la fille du roi de Chypre, selon la mythologie grecque.

Dans ses Métamorphoses, Ovide a chanté son histoire légendaire : Le roi Cinyras veut marier sa fille qui de son côté l'aime plus que d'un amour filial. Elle pense à se suicider de honte en raison de cet amour tabou. Cependant elle choisit l'action et se glisse subrepticement dans la couche paternelle. Le roi découvrant avec horreur que sa maîtresse est sa propre fille, veut la tuer. Mais Myrrha est enceinte de son amour coupable, elle s'enfuit dans les bois où elle implore les Dieux de la bannir du monde des vivants et de celui des morts. Les Dieux entendent sa prière et la transforment en arbre et son accouchement d'Adonis se fait par une fente de son écorce : la myrrhe serait formée de ses larmes versées lors de sa transformation.

Eh bien si nous ne faisons rien contre ces débordement antirépublicains, ce n'est pas de la myrrhe que nous pleureurons. L'histoire de Myrrha est d'ailleur symptomatique de l'attitude de la majorité des musulmans qui au lieu de penser à mourir de honte, préfèrent se vautrer dans zina sous toutes ses formes.

[Photo crédit X. : demain à Paris ? Non aujourd'hui, un vendredi à Moscou.]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 27 décembre 2010

Traduire, toujours traduire

photo_1293383079130-1-0.jpgArticle : de Yahoo.ca*

"L'Ecole biblique et archéologique française (Ebaf), qui a produit la célèbre Bible de Jérusalem, a fêté dimanche son 120e anniversaire dans la Ville sainte.

Fondée en 1890 par le père dominicain Marie-Joseph Lagrange, un professeur d'histoire ecclésiastique, l'Ebaf réunit aujourd'hui une vingtaine de frères dominicains, dont 15 chercheurs originaires du monde entier, au couvent de Saint-Etienne, près de la porte de Damas, à Jérusalem-Est.

Plus ancien centre de recherche biblique et archéologique de Terre sainte, L'Ebaf s'est faite connaître dans le monde entier par ses études critiques de la Bible, se basant sur la foi, mais aussi sur la raison et le contexte dans lequel les textes ont été écrits.

"Cette lecture critique des textes lui a d'abord valu des réactions négatives des autorités romaines, qui l'ont accusée de "rationalisme caché" et de "néo-protestantisme", a rappelé le directeur de l'Ebaf, le père Hervé Ponsot, lors d'une messe consulaire retransmise en direct à la télévision française, à l'occasion du 120e anniversaire.

Mais désormais, le père Lagrange (1855-1938), qui est enterré à Jérusalem, est reconnu comme un "précurseur" des études bibliques, a souligné le père Ponsot.

Fruit du travail des exégètes de l'Ecole, la Bible de Jérusalem, publiée en 1956 et modèle des bibles modernes, a été traduite en de nombreuses langues.

L'Ebaf conduit des fouilles archéologiques dans tout le Moyen-Orient, notamment dans la bande de Gaza, sous la direction du père Jean-Baptiste Humbert...

Commentaire : A quand l'Ecaf (Ecole coranique et archéologique française) ? Malgré ses lectures critiques du texte du qour'an et les réactions négatives des "autorités" musulmanes françaises et étrangères cet institut ferait preuve d'un peu de rationalisme et fournirait des bases plus sûres que celles omniprésentes de l'islam sunnite et chiite.  

A quand l'autorisation de fouilles de la ville de la Mecque et de Médine ? Mais aussi de Khaibar et de Taïf, pour confirmer ou infirmer certaines affirmations de la Sirah officielle du Prophète ?

Tans que ce travail n'aura pas commencé, l'islam n'aura pas ses lettres de noblesses auprès des croyants de la planète qui mettront toujours en doûte la bonne foi des dirigeants d'une "religion" qui ne veut pas jouer la transparence.

[*coordonnées de l'article de Yahoo.ca :
http://fr-ca.actualites.yahoo.com/lecole-biblique-et-arch...]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ecole, coranique, archeologique, française, coran, bible, fouilles, mecque, medine, rationalité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

dimanche, 26 décembre 2010

Être immortel ?

GiscardlLéteint.jpgQui n'a rêvé d'être immortel ? C'est l'une des promesses communes aux 3 Ecritures Saintes : Torah, Evangile et Coran. Cependant, dans leur impatience, certains hommes ont trouvé le moyen d'accéder à "l'immortalité" ... de leur vivant !

PARIS (AFP) - (extrait) : "Mgr Claude Dagens, évêque d'Angoulême, a été élu à l'Académie française au premier tour de scrutin ... il a obtenu 18 voix contre 2.

Mgr Dagens, 67 ans, évêque d'Angoulême ... est notamment l'auteur de la "Lettre aux catholiques", une réflexion sur la place de l'Eglise dans la société contemporaine.

Depuis la mort du cardinal Jean-Marie Lustiger en août 2007, il n'y avait plus d'ecclésiastique parmi les immortels."

Après monsieur Valéry Giscard dit d'Estaing, ex monsieur de la Tour Fondue (sic), voilà que les évêques veulent aussi goûter (par avance) à l'immortalité. Je suppose que sa "Lettre aux catholiques" est un grand morceau d'anthologie et qu'elle fera bonne figure entre les ouvrages de Châteaubriand et de ceux de Lamartine. 

Pour ce qui concerne notre ex président, si c'était l'épaisseur de sa littérature qui lui avait permis de s'adjuger un fauteuil à l'Académie, aurait-il, pour le coup, eut droit à un simple strapontin et une épée taillée dans une lame de rasoir jetable.

Mais enfin, depuis la création de l'Académie Française en 1635 par Richelieu, ministre de louis XIII, ce n'est pas tous les jours que nos 40 fixateurs, régulateurs et inventeurs de la langue française accueillent un roi de France ... à la retraite.

[Photo crédit X, de monsieur V. Giscard vendant à la criée un moratoire pour l'Europe : résultat, les français ont dit : NON !].

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans S/la Lecture noble | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : claude, dagens, académie, française, giscard, estaing, tour | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 25 décembre 2010

Noël de l'an 496

oldspflc.gifUn texte à lire pour ceux qui veulent comprendre pourquoi les "vrais" français n'accepteront jamais l'idéologie islamique.

"Comme tout se tient dans notre Histoire de France ! Il semble qu'un lien mystique unit tous ceux que [le] Dieu a envoyés pour nous sauver miraculeusement :

- Denis (Saint) Non la ville du 9.3, capitale de l'islam, voisine de celle de la France, mais le saint chrétien qui aurait approché la mère du Sauveur [Jésus],

- Madeleine (ste) inspire à notre pays [la France] un culte tout spécialement confiant à la Vierge qui, en retour, lui marque sa prédilection par ses nombreuses apparitions.

- Geneviève (ste) patrone de la ville de Paris, revivifie le culte de saint Denis ;

- Jeanne d'Arc que [le] Dieu fait naître à Domremy, renouvelle le pacte de Clovis et de saint Remy, et dépose en hommage ses armes à l'Abbaye de Saint Denis, etc...

Comme si chacun d'eux voulait faire toucher du doigt au peuple de France, qu'il n'est qu'un des artisans du même édifice ; qu'il ne fait que continuer l'oeuvre du précédent missionnaire divin ; et cela de par la volonté du Tout-Puissant !

- Clovis, sur le point de succomber sous les forces ennemies à Tolbiac, invoque le Dieu de Clotilde, et promet de se convertir s'il est vainqueur. Il obtient une victoire éclatante contre les Allemands. «C'est dans toute l'exaltation de sa victoire surnaturelle qu'il dicta, dans un magnifique élan de foi et de reconnaissance, le superbe décret, vibrant d'enthousiasme et d'amour, qui voue la France à jamais, aussi longtemps qu'elle existera au règne de Jésus-Christ, exigeant qu'il fût placé comme loi constitutionnelle du Royaume des Francs, la loi salique que complétèrent ses successeurs et dont voici quelques passages :

«LA NATION DES FRANCS, ILLUSTRE, AYANT DIEU POUR FONDATEUR, FORTE SOUS LES ARMES, FERME DANS LES TRAITES DE PAIX, HARDIE, AGILE ET RUDE AU COMBAT, DEPUIS PEU CONVERTIE A LA FOI CATHOLIQUE, LIBRE D'HERESIE. ELLE ETAIT ENCORE SOUS UNE CROYANCE BARBARE. MAIS AVEC L'INSPIRATION DE DIEU, ELLE RECHERCHAIT LA CLE DE LA SCIENCE, SELON LA NATURE DE SES QUALITES, DESIRANT LA JUSTICE, GARDANT LA PIETE. ALORS LA LOI SALIQUE FUT DICTEE PAR LES CHEFS DE CETTE NATION QUI EN CE TEMPS COMMANDAIENT CHEZ ELLE ..... PUIS LORSQUE AVEC L'AIDE DE DIEU, CLODWIGH LE CHEVELU, LE BEAU, L'ILLUSTRE ROI DES FRANCS EUT REÇU, LE PREMIER, LE BAPTEME CATHOLIQUE, TOUT CE QUI DANS CE PACTE ETAIT JUGE PEU CONVENABLE FUT AMENDE AVEC CLARTE PAR LES ILLUSTRES ROIS CLODWIGH, CHILDEBERT ET CLOTAIRE.

«ET AINSI FUT DRESSE CE DECRET :
VIVE LE CHRIST QUI AIME LES FRANCS !
-
QU'IL GARDE LEUR ROYAUME ET REMPLISSE LEURS CHEFS DES LUMIERES DE SA GRACE !
- QU'IL PROTEGE L'ARMEE !
-
QU'IL LEUR ACCORDE DES SIGNES QUI ATTESTENT LEUR FOI,
LEUR JOIE, LA PAIX, LA FELICITE !
- QUE LE SEIGNEUR JESUS-CHRIST DIRIGE
DANS LE CHEMIN DE PIETE CEUX QUI GOUVERNENT
!

CAR CETTE NATION EST CELLE QUI, PETITE EN NOMBRE, MAIS BRAVE ET FORTE, SECOUA DE SA TETE LE DUR JOUG DES ROMAINS ET QUI, APRES AVOIR RECONNU LA SAINTETE DU BAPTEME, ORNA SOMPTUEUSEMENT LES CORPS DES SAINTS MARTYRS QUE LES ROMAINS AVAIENT CONSUMES PAR LE FEU, MUTILES PAR LE FER, OU FAIT DECHIRER PAR LES BETES... »

Voilà notre première Constitution !
Elle repose sur l’Évangile ! Deux phrases la résument :

«VIVE LE CHRIST, QUI EST ROI DE FRANCE !
VIVE LE ROI DE FRANCE, QUI EST LIEU TENANT DU CHRIST.»

Bon après cela, il est normal qu'il manque de place pour les musulmans dont les enfants attendent avec impatience les cadeaux que le père Noël ne manque pas de leur apporter chaque année.

[Photo : médaillon de l'une de nos "Toison d'Or".]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coran, corane, courane, koran, korane, entité nationale, kourane, marseillaise, qour'an, qouran, quuran, qu'ran | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

vendredi, 24 décembre 2010

Langue de bois

4772bef8e1dd6d3dc2ed904dcc5d3d0f.jpgPoint n'est besoin de savoir couper du bois
pour en pratiquer la langue
.

Mais sachez que les hommes politiques ont cependant pris des cours pour pouvoir dire tout et n'importe quoi, tout en confiant à leurs proches que leurs promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. Ce qui est pour le moins, le comble du cynisme.

Alors, pour faire un beau discours en langue de bois :

A/ Prenez n'importe quelle phrase de la liste 1.

B/ Ajoutez n'importe quelle phrase de la liste 2.

C/ Continuez avec n'importe quelle phrase de la liste 3.

D/ Et finissez par n'importe quelle phrase de la liste 4.

E/ Redressez le buste, parlez assez fort, soyez convaincant

F/ et n'oubliez pas de saluer et de sourire quand on vous applaudit.


Mesdames, messieurs,

1. a -Je reste fondamentalement persuadé que

b - Dès lors, sachez que je me battrai pour faire admettre que

c - Et c’est en toute conscience que je déclare avec conviction que

d - Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que

e - J’ai depuis longtemps (ai-je besoin de vous le rappeler ?), défendu l’idée que

f - Et ce n’est certainement pas vous, mes chers amis, qui me contredirez si je vous dis que

g - Par ailleurs, c’est en toute connaissance de cause que je peux affirmer aujourd’hui que

2. a - la conjoncture actuelle

b - la volonté farouche de sortir de la crise

c - le particularisme dû à notre histoire unique

d - l’acuité des problèmes de la vie quotidienne

e - l’aspiration plus que légitime de chacun au progrès social

f - la situation d’exclusion que certains d’entre vous connaissent

g - la nécessité de répondre à votre inquiétude journalière, que vous soyez jeunes ou âgés,

3. a - doit s’intégrer à la finalisation globale

b - doit nous amener au choix réellement impératif

c - oblige à la prise en compte encore plus effective

d - a pour conséquence obligatoire l’urgente nécessité

e - conforte mon désir incontestable d’aller dans le sens

f - doit prendre en compte les préoccupations de la population de base dans l’élaboration

g - interpelle l'homme que je suis et nous oblige tous à aller de l’avant dans la voie

i - entraîne une mission somme toute des plus exaltantes pour moi : l’élaboration

4. a - d’un processus allant vers plus d’égalité.

b - d’un avenir s’orientant vers plus de progrès et plus de justice.

c - d’une valorisation sans concession de nos caractères spécifiques.

d - d’un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun.

e - d’une restructuration dans laquelle chacun pourra enfin retrouver sa dignité.

f - d’un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun.

g - de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires.

Hallucinant, non ?

Votre discours est-il creux ? D'accord, mais vous faites aussi bien, si ce n'est mieux que nos hommes politiques qui connaissent très bien ce texte pour l'avoir appris alors qu'ils étaient à l'E.N.A. (sic).

Pourtant ces personnes vous promettent :
Progrès, liberté, solidarité, égalité, mieux être, fraternité...

Et les Saintes Ecritures sont elles écrites en langue de bois ?
La Promesse d'une Vie Eternelle dans un Paradis,
à la condition de l'adoration du Dieu Unique
et de notre combat en bonnes oeuvres,
est elle la Parole d'un "Menteur" ?

Merci de votre réponse en vos commentaires.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : langue, bois, promesse, homme, politique, vie, éternelle | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 23 décembre 2010

a°l baqarah

a5e73b4da0c9a01cfe4d91adb028783f.jpgsourat a°l baqarah
Sourate n° 2, La Vache.

Traduction chayR a°bou riya°D
286 versets - Post hég. n° 87

b. i°smi-l lah a°l rahmani a°l rahim
B(énédiction) sur le Dieu, (le) Clément, (le) Miséricordieux

1. a° l m
Alif, Lam, Mim.

2. za°lika-l kita°bou
Voici les Ecritures, 
la° rayba fî-hi
aucun doute sur Elles :
houda°n li-l-moutaqîna
[Elles sont] une Direction pour les craintifs [du Dieu] ;

3. (a)°l lazîna youminoûna bi-l Raybi
ceux qui croient en l'invisible
wa youqîmoûna-s Salaw°ta

et accomplissent la Prière,
wa mimma° razaq-na°-Houm younfikoûna
et de ce que Nous leur avons procuré, dépensent.

4. wa-l lazîna yoûminoûna
Et ceux qui croient
bi-ma° ou°nzila i°lay-ka
à ce qui est descendu sur toi,
wa ma° ou°nzila min qabli-ka
et [à] ce qui est descendu avant toi ;
wa bi°-l a°Rirati
et de la [vie] dernière,
Houm yoûqinoûna
ils [sont] convaincus.

5. oû°la°ika 'alâ° Houda°m mir rabbi-Him
Ceux-là [sont] en Direction de leur Seigneur
wa oû°la°ika Houmou-l mouflihoûna
et ceux-là [sont] ceux qui réussissent.

6. i°nna-l lazîna kafaroû°
En vérité, ceux qui mécroient,
sawa°oun 'alay-Him a°nzarta-Houm
[c’est] égal pour eux [que] tu les avertisses.
a°m lam tounzir-Houm la° yoûminoûna
[Que oui] ou non, tu les avertisses, ils ne croiront pas !

7. Ratama-l lahou 'alâ° qouloûbi-Him wa 'alâ° sam'i-Him
le Dieu scelle leurs cœurs et leurs oreilles ;
wa 'alâ abSa°ri-Him Richa°watoun
et sur leurs regards [il y a/est] un bandeau ;
wa la-Houm 'aza°boun 'aZîmoun
et pour eux [il y aura] un châtiment énorme.

8. wa mina-n nasi man yaqoûlou
Et parmi les gens [il y a] ceux qui disent :
a°manna° bi-l lahi wa bi-l yawmi-l a°Riri
Nous croyons au Dieu et au Jour dernier ;
wa ma° Houm bi-moûminîna
et [en fait] ils ne [sont] pas croyants !

9. youRa°di'oûna-l laha wa-l lazîna a°manoû°
Ils {cherchent à tromper} le Dieu et ceux qui croient,
wa ma° yaRda'oûna i°lla° a°nfousa-Houm
et ne trompent qu'eux-mêmes
wa ma° yach'ouroûna
et n'[en] sont pas conscients.

10. fi qouloûbi-Him maraDoun
Dans leur cœur [il y a] une maladie,
fa-za°da-Houmou-l lahou maraDa°n
aussi leur accroît, le Dieu, [cette] maladie,
wa la-Houm 'aza°boun a°lîmoun
et pour eux [il y a] un châtiment douloureux,
bi-ma° ka°noû° yakziboûna
parce qu'ils étaient menteurs.

11. wa i°za° qîla la-Houm
Et quand il leur fut dit :
la° toufsidoû° fi-l a°rDi
Ne {semez pas la corruption} sur terre,
qa°loû° i°nna-ma° nahnou mouSlihoûna
ils dirent : En vérité, nous [sommes] des réformateurs !

12. a°la° i°nna-Houm Houmou-l moufsidoûna
Ne [sont-]ils pas, en vérité, les corrupteurs ?
wa la°kin la° yach'ouroûna
Et certainement, ne s'[en] rendent-ils pas compte !

13. wa i°za° qîla la-Houm
Et quand on leur a dit :
a°minoû° kama° a°mana-n na°sou
Croyez comme ont cru les gens !
qa°loû° a°-noûminou
Ils [répon]dirent : Croirons-nous,
kama° a°mana-s soufaHa°ou°
comme croient les faibles d'esprit ?
a°la° i°nna-Houmou-s soufaHa°ou°
Ne [sont-]ils pas, en vérité, les faibles d'esprit ?
wa la°kin la° ya'lamoûna
Et certainement, ne [le] savent-ils pas !

14. wa i°za° laqoû°-l lazîna a°manoû°
Et quand ils rencontrent ceux qui croient ;
qa°loû° a°manna°
ils disent : Nous croyons !
wa i°za° Ralaw° i°lâ chaya°Tîni-Him
Et quand ils {sont en tête-à-tête} avec leurs diables,
qa°loû° i°nna° ma'a-koum
ils disent : En vérité, nous [sommes] à vos cotés !
i°nna-ma° nahnou moustaHzi-oûna
En vérité, nous nous moquions [d'eux].

15. (a)°l lahou yastaHziyou bi-Him
Le Dieu se moque d'eux,
wa yamouddou-Houm fi TouRya°ni-Him
et les prolonge dans leur débordement.
ya'ma-Hoûna
Il les circonviendra/englobera [tous].

16. oûla°ika-°l lazîna (a)°chtarawou°-D
Ceux là [sont] ceux qui ont troqué/vendu
Dala°lata bi-l Houdâ
l'égarement contre la Direction.
fa-ma° rabihat tija°ratou-Houm
Aussi, n'a pas profité leur négoce,
wa ma° ka°noû° mouHtadîna
et ne sont-ils pas les [bien] guidés.

17. machalou-Houm ka-machali-l
Ils paraissent (comme) semblables
lazî (a)°stawqada nara°n
à celui qui allume un feu.
fa-lamma° a°Da°a°t ma° hawla-hou
Alors, lorsque [c’]est illuminé autour de lui,
zaHouwa-l lahou bi-noûri-Him
a fait disparaître le Dieu, leur lumière,
wa taraka-Houm fî Zoulouma°tin
et les a [dé]laissés dans des ténèbres :
la° youbSiroûna
ils ne voient rien.

18. Soumoun boukmoun 'oumyoun
Sourds, muets, aveugles,
fa-Houm la° yarji'oûna
aussi ne sauraient-ils revenir [à Lui].

19. a°w ka-Sayyibin mina-s sama°i°
Ou [c’est] comme une nuée en provenance du ciel,
fî-hi Zouloumatoun wa ra'doun barqoun
où [il y a] des ténèbres et du tonnerre, des éclairs.
yaj'aloûna a°Sabi'a-Houm fi a°za°ni-Him
Ils mettent leurs doigts dans leurs oreilles,
mina-s Sawa°'iqi
contre [le fracas de] la foudre.
hazara-l mawti
Ils craignent la mort
wa-l lahou mouhîTou(m) bi-l ka°firîn(a)
et le Dieu [est Celui Qui] cerne les mécroyants.

20. yaka°dou-l barqou yaRTafou a°baSa°ra-Houm
Presque, l'éclair ravit leur vue.
koullama° aDa°a° la-Houm machaw° fi-hi
Chaque fois qu'il les illumine, ils avancent vers lui.
wa i°za° a°Zlama 'alay-Him qa°moû°
Et quand il fait obscur autour d'eux, {ils sont à l’arrêt}.
wa law cha°a-l lahou
Et si le voulait le Dieu,
la-zaHaba bi-sam'i-Him wa a°bSa°ri-Him
assurément, Il leur enlèverait leur ouïe et leur vue,
i°nna-l laha 'alâ koulli chayi°n qadîroun
En vérité le Dieu, de toute chose, [est] Capable.

21. ya°-a°yyou-ha-n na°sou
Ô vous les hommes !
(a)°'boudoû° rabba-koumou-l
Adorez votre Seigneur !
lazî Ralaqa-koum
Celui Qui vous a créés,
wa-l lazîna man qabli-koum
et ceux qui étaient avant vous.
la-'alla-koum tattaqoûna
Peut-être craindrez-vous [le Dieu] !

22. (a)°lazî ja'ala la-koumou-l a°rDa fira°cha°n
Celui-ci a fait pour vous de la terre (comme) un lit,
wa-s sama°a bi-na°a°n
et du ciel (comme) un toit ;
wa a°nzala mina-s sama°i° ma°a°n
et fait tomber du ciel une eau,
fa°-a°Rraja bi-hi
[et] alors Il a fait surgir par elle,
mina-ç çamara°ti rizqa°n la-koum
des fruits, comme nourriture pour vous.
fa-la° taj'aloû° li-l lahi a°nda°da°n
Aussi n’attribuez/faites pas au Dieu des égaux,
wa a°ntoum ta'lamoûna
alors que vous savez [cela].

23. wa i°n kountoum fi raybim
Et si vous êtes dans le/un doute
mimma° nazzal-na° 'alâ 'abdina°
sur ce que Nous avons fait descendre sur Notre serviteur,
fa-(a)°toû° bi-soûratin min miçli-hi
alors apportez une sourate semblable à elle !
wa (a)°d'ou° chouHada°a-koum min doûni-l lahi
Et appelez vos témoins [adorés] en dehors du Dieu,
i°n kountoum Sa°diqîna
si vous êtes véridiques !

24. fa-i°n lam taf'aloû°
Aussi, si vous n'y parvenez pas
wa lan taf'aloû°
et jamais vous n'y parviendrez,
fa-(a)°ttaqoû°-n na°ra a°llatî waqoûdou-Ha°-n nasou
alors craignez le feu dont l’/son aliment [sera] les hommes
wa-l hijara°tou ou'iddat li-l ka°firîna
et les pierres [seront] réservées aux mécroyants.

25. wa bachiri-l lazîna a°manoû°
Et annoncez à ceux qui croient
wa 'amiloû°-s Sa°liha°ti
et pratiquent le bien,
a°nna la-Houm janna°tin
que pour eux [il y aura] des Jardins
tajrî min tatiHa°-l a°nHa°rou
sous lesquels coulent les ruisseaux.
koullama° rouziqoû° min-Ha
Chaque fois ils seront gratifiés avec cela,
min çamaratin rizqa°n
d'un fruit en [guise de] gratification.
qa°lou° Ha°za-l lazî rouziq-na° min qablou
Ils diront : C'[est] ce dont on nous avait gratifiés auparavant,
wa outoû° bi-hi moustachi° bi-Ha°n
et on a apporté avec ceci, [une chose] semblable à cela.
wa la-Houm fî-Hi a°zwa°joum mouTaHHaratoun
Et pour eux [il y aura] là, des épouses pures,
wa Houm fi-Hi Ra°lidoûna
et ils s'y éterniseront.

26. i°nna-l laha la° yastahî a°n yaDriba maçala°n
En vérité le Dieu ne se gêne pas de citer en exemple
ma° ba'ouData°n
quelque moustique (?),
fa-ma° fawka-Ha°
[et] aussi ce qui [est] au-dessus de lui.
fa°-a°mma°-l lazîna a°manoû° fa-ya'lamoûna
Alors quant à ceux qui croient : aussi savent-ils
a°nna-hou-l haqqou mir rabbi-Him
qu'il s'agit de la Vérité [venant] de leur Seigneur.
wa a°mma°-l lazîna kafaroû°
Et quant à ceux qui mécroient,
fa-yaqouloûna
- aussi se disent-ils :
ma°za° a°ra°da-l lahou bi-Ha°za° maçala°n
Qu'a voulu dire le Dieu avec cet exemple ? -
youDillou bi-hi kaçîra°n
Il [en] égare par cela beaucoup,
wa yaHdî bi-hi kaçîra°n
et Il [en] guide par cela beaucoup.
wa ma° youDillou bi-hi a°la°-l fa°siqîn(a)
Et Il n'égare avec cela que les pervers :

27. (a)°l lazîna yabqouDoûna
ceux qui ont rompu
'aHda-l lahi
le pacte du Dieu
min ba'di mîç°qi-hi
après sa conclusion,
wa yaqTa'oûna
et ont coupé
ma° a°mara-l lahou bi-hi a°n yoûSala
ce qu'a ordonné le Dieu d'unir avec lui,
wa youfsidoûna fi-l a°rDi
et sèment la corruption sur terre :
oû°la°ika-Houmou-l Ra°siroûn(a)
ce sont ceux-là les perdants.

28. kayfa yakfouroûna bi-l lahi
Comment mécroire au Dieu
wa kountoum a°mwa°ta°n
(et) [tandis que] vous étiez (un) mort ?
fa-a°hy-koum
alors Il vous {a donné la vie} ;
çoumma youmîtou-koum
ensuite Il vous fera mourir ;
çoumma youmîy-koum
ensuite Il vous fera revivre ;
çoumma i°lay-hi tourja'ouna
ensuite vers Lui vous retournerez.

29. Houwa- lazî Ralaqa la-koum
C'[est] Lui qui a créé pour vous,
ma° fî-l a°rDi jamî'a°na°
l'ensemble ce qui [est] sur la terre.
çoumma (i)°stawâ i°la°-l sa°ma°i°
Ensuite, Il S’établit vers les cieux,
fa-sawwa°-Hounna sab'a sama°wa°tin
[et] alors les façonna en sept cieux.
wa Houwa bi-koulli chayin 'alîmoun
Et Celui-ci, en toute chose, [est] Savant.

30. wa i°z qa°la rabbou-ka li-l mala°i°kati
Et quand dit Ton Seigneur aux anges:
i°nnî ja°'iloun fi-l a°rDi Ralîfata°n
En vérité, Je vais placer sur la terre un remplaçant.
qa°loû° a°-taj'alou fi-Ha°
Ils dirent : Vas-Tu y placer
min youfsidou fi-Ha°
un de ceux qui y sèmeront le désordre
wa yasfikou-d dima°a wa nahnou
et répandra le sang ? Et [tandis que] nous,
nousabbihou bi-hamdi-ka wa nouqaddisou-laka
nous célèbrons Ta louange et nous Te sanctifions !
qa°la i°nnî a°’lamou
Il dit : En vérité, Je sais
ma° la° ta'lamoûna
ce que vous ne savez pas !

31. wa ‘allama a°da°ma-l a°sma°a koulla-Ha°
Et Il apprit à Adam les noms de chaque [chose].
çoumma 'araDa-Houm 'alâ-l mala°i°kati fa-qa°la
Ensuite Il les présenta aux anges et Il dit :
a°mbioû°nî bi-a°sma°i Ha°woula°i
Informez-Moi des noms de celles-là,
i°n kountoum Sa°diqîna
si vous êtes véridiques !

32. qaloû° soubha°na-ka
Ils dirent : Gloire à Toi !
la° 'ilma lana°
Aucun savoir nous n'avons,
i°lla° ma° 'allamta-na°
excepté ce que Tu nous a appris !
i°nna-ka a°nta-l 'alîmou°-l hakîmou
En vérité, c'[est] Toi le Savant, le Sage.

33. qa°la ya°-a°damou a°mbi°-Houm bi-a°sma°i°-Him
Il dit : Ô Adam, informe-les de leurs noms.
fa-lamma° a°mbaa°-Houm bi-a°sma°i-Him
Alors lorsqu’il les eut informés de leurs noms,
qa°la a°-lam a°qoul la-koum
Il dit : Ne vous ai-Je pas dit :
i°nnî a°'lamou
En vérité, Moi Je connais
Rayba-s sama°wa°ti wa-l a°rDi
le mystère des cieux et de la terre,
wa a°’lamou ma° toubdoûna
et Je sais ce que vous divulguez
wa ma° kountoum yaktoumoûna
et ce que vous avez caché !

34. wa i°z qoul-na° li-l mala°i°kati
Et quand Nous avons demandé aux Anges
(a)°sjoudoû° li-a°dama
de se prosterner devant Adam,
fa-sajadoû°
Alors ils s'inclinèrent,
i°lla° i°blîsa a°baâ
excepté Iblis [qui] refusa,
wa (a)°stakbara
et s'enorgueillit
wa ka°na mina-l ka°firîna
et devint [un] parmi les mécroyants.

35. wa qoul-na° ya-°a°damou (a)°skoun
Et Nous dîmes : Ô Adam ! Réside,
a°nta wa zawjou-ka-l jannata
toi et ton épouse, au paradis
wa koula° min-Ha° raRada°n
et mangez de cela à votre aise,
hayçou chi°touma°
tout ce que vous voulez,
wa la° taqraba° Hazi-hi-ch chajarata
et n’approchez pas de cet arbre-ci !
fa-takoûna° mina-z Za°limîna
Alors, vous deviendriez/seriez au nombre des injustes.

36. fa-a°zalla-Houma°-ch chayTa°nou 'an-Ha°
Aussi, les fit glisser, Satan, de là.
fa-a°Rarja-Houma° mimma° ka°na° fî-hi
Alors, il les fit sortir de là où ils étaient.
wa qoul-na° (a)°HbiToû° ba'Dou-koum li-ba'Din 'adouwwoun
Et Nous dîmes : Descendez [du Paradis],
ba'Dou-koum li-ba'Din 'adouwwoun
les uns des autres ennemis !
wa la-koum fi-l a°rDi moustaqarroun
Et pour vous, sur la terre (il y aura) un reposoir
wa mata'oun i°lâ hînin
et un usufruit pour un temps.

37. fa-talaqqâ a°damou mir rabbi-hi kalima°tin
Alors reçut Adam de son Seigneur des paroles :
fa-ta°b 'alay-hi
aussi l'accueillit-Il au repentir.
i°nna-hou Houwa-t
En vérité, C'[est] Lui,
tawwa°bou-r rahîmou
l'Acceuillant au repentir, le Miséricordieux.

38. qoul-na° (a)HbiToû° min-Ha° jamî'a°n
Nous dîmes : descendez d'ici, [tous] ensembles !
fa-i°mma° ya°tiyanna-koum minnî Houdâ°n
Alors, chaque fois, Je vous enverrai de Ma part, un guide.
fa-man tabi'a Houda°
Aussi ceux qui suivront le guide
a°-fa-la° Rawfoun 'alay-Him
alors n'auront pas de crainte en eux
wa la° Houm yahzanoûna
et ils ne seront pas affligés.

39. wa-l lazîna kafaroû° wa kazzaboû° bi-aya°tina°
Et ceux qui mécroient
wa kazzaboû° bi-aya°ti-na°
et traitent de mensonge Nos versets/signes,
oûlai°ka a°Sha°bou-n na°ri Houm fî-Ha° Ra°lidoûna
Ceux-là [sont] les gens du feu où ils s'éterniseront.

40. ya°-banî i°sra°îla
Ô enfants d'Israël ! 
(a)°zkouroû° ni'matiya-l
Rappelez-vous Mon bienfait
latî a°n'amtou 'alay-koum wa a°wfoû° bi-'aHdî
dont Je vous ai comblés ! Et Je tiens mon engagement ;
ou°wfi bi-'aHdi-koum
[aussi], tenez votre engagement !
wa i°yya°ya fa-(a)°rHaboûni
Et Moi, alors, redoutez-Moi !

41. wa a°minoû° bi-ma° a°nzaltou
Et croyez à ce que J'ai fait descendre,
mouSaddiqa°n li-ma° ma'a-koum
confirmant ce qui [était] [déjà] à vos cotés.
wa la° takoûnoû° a°wwala ka°fîrin bi-hi
et ne soyez pas les premiers mécroyants de cela.
wa la° tachtaroû° bi-aya°tî çamana°n qalîla°n
Et n'échangez pas Mes versets [contre] un prix médiocre,
wa i°yya°ya fa-(a)°ttaqoûni
et Moi, alors craignez-Moi !

42. wa la° talbisoû°-l haqqa bi-l ba°Tili
Et ne mêlez pas la Vérité avec le faux !
wa taktoumoû°-l haqqa
Et ne cachez pas la Vérité,
wa a°ntoum ta'lamoûna
(et) [tandis que] vous savez !

43. wa a°qîmoû°-s Salaw°ta wa a°toû°-z zakaw°ta
Et accomplissez la Prière et acquittez la Dîme,
wa (a)°rka'oû° ma'a-r ra°ki'îna
et inclinez-vous aux côtés des prosternés.

44. a°-ta°mouroûna-n nasa bi-l birri
Commandez-vous aux gens la charité,
wa tansawna a°nfousa-koum
Et [tandis que] vous[l']oubliez vous-même,
wa antoum tatloûna-l kita°ba
(et) [que] vous récitez les Ecritures ?
a°-fa-la° ta'qiloûna
Aussi, ne raisonnez-vous pas ?

45. wa (a)°sta'înoû° bi-s Sabri wa-s Salaw°ti
Et cherchez refuge dans l’endurance et la Prière.
wa i°nna-Ha° la-kabîratoun
Et en vérité, elles [sont] assurément une charge,
i°llâ ‘alâ Ra°chi'îna
excepté pour les humbles,

46. (a)°l lazîna yaZounnoûna a°nna-Houm moula°qoû° rabbi-Him
ceux qui pensent qu’ils vont rencontrer leur Seigneur
wa a°nna-Houm i°lay-hi ra°ji'ouna
et qu’ils vont retourner à Lui.

47. ya°-banî i°sra°i°la
Ô enfants d'Israël !
(a)°zkouroû° ni'matâ
Rappelez-vous Mon bienfait
(a)°llatî a°n'amtou 'alay-koum
dont Je vous ai comblé,
wa a°nnî faDDaltou-koum alâ-l 'a°lamîna
et que Je vous ai favorisé sur les mondes.

48. wa (a)°ttaqoû° yawma°n la° tajzî
Et redoutez le Jour [où] rien ne satisfera,
nafsoun 'an nafsin chaya°n
une âme à une [autre] âme [en quelque] chose [que ce soit].
wa la° youqbalou min-Ha° chafa°'atoun
Et on n'acceptera pas d'elle, d’intercession,
wa la° yoûRizou min-Ha° 'adloun
et on ne recevra d'elle (auc)une compensation.
wa la° Houm youSaroûna
Et ils ne seront point secourus.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : baqarah, vache, génisse, youtube, jeux, mapaquest, tva | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 22 décembre 2010

a°t takkya ?

3aa86e28e63e5fa17d9ab610254b715a.jpgIl ne faut pas confondre la taqiyya, avec l'hypocrisie, le tartuffisme, le double langage, la langue de bois et le mensonge.

Français : la dissimulation, a°t taqiyya
Synonyme: la tartufferie, le "pieux"mensonge.
Cf. dualité, hypocrisie, zandakat.

Définition # Fait de manifester un sentiment envers une croyance (ou qqn.), alors que dans son for intérieur on croit et garde un autre sentiment, dans le but d'être à l'abri de certaines nuisances ou agressivités.

Exemple de pratiquant volontaires de la taqiyya :

Druzes* # De a°d darazi, l'un des fondateurs, ils sont monothéistes, kabbalistes et mystiques qui considéraient
le calife fatimide a°l hakim comme une incarnation divine et un certain Hamzé comme son prophète.

Exemple de pratiquants contraints à la taqiyya :

Marrannes # Ce sont des juifs espagnols qui furent convertis de force au catholicisme et pratiquaient clandestinement leur religion.

*DRUZES

Arabe : a°l dourzî, les druzes.

Etymologie : 2 origines possibles
1. dariza (verbe), jouir des biens de la vie
2. a°d darazat, les tailleurs, gens de la plus basse classe.

Définition :
Secte monothéise ayant un rite particulier relatif à la Soumission : la taqiyya.

Fondateurs :
hamza i°bn a°li i°bn a°hmed
& mouhammad i°bn 'ismail a°d Darazi

Géographie # Villes libanaises de :
Aley, Baabda, Baaqline (Chouf), Hasbayat, Rachaya...
Il existe aussi des communautés druzes en Syrie
(djebel druze d'Hauran et villes de Qounaytra, Saouayda...)
et en Israël (Baqaya).

En conclusion, une petite citation très juste de ...
« Que seraient-ils sans la politique ? des pauvres types et des ratés. La politique n'est-elle pas le lieu de rassemblement de tous ceux qui n'ont pas réussi ailleurs ?
Pour toutes les professions, il faut des compétences et des diplômes. En politique, n'importe quel minable ayant la langue bien pendue peut faire carrière et se propulser au premier rang… »
... Adolphe Hitler.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : takkya, takia, marannes, juif, espagnol, druze, tartuffe | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 21 décembre 2010

Gourmandise, le pire des péchés ?

14a9a39b27df89b8ba7439f933b1ceda.jpgDialogue :

Quelque part dans une petite église d'Amérique du Sud,
entre un pénitent et un curé dans son confessionnal :

Le curé :
Alors, vous avez bien un péché à me confesser, mon fils ?

Le pénitent :
La gourmandise est-elle un gros péché, mon père ?

Le curé :
Non, mon fils, quand même, faut pas exagérer !

Le pénitent :
A bon mon père ? Alors, c'est même pas grave !

Le curé :
Si, si, mon fils, c'est quand même un des 7 péchés capitaux !

le Pénitent :
Alors mon père, vais-je aller en enfer ?

Le curé :
Non mon fils, pas si tu te repends de ta faute !

Le pénitent :
Ouf ! J'ai eu peur, mon père !

Le curé :
Oh là ! Tu me fais peur mon fils !
Etait-il si gros que ça ton oeuf de Pâques ?

Le pénitent :
Mais, mon père, ce n'est pas un oeuf de Pâques !
C'est un explorateur que j'ai mangé ce matin !

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pâques, paque, péché, capital, capitaux, gourmandise, enfer | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 20 décembre 2010

Versets sataniques ?

moulincafe.jpgQuestion :

Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire de versets sataniques (ayatou-l chaytaniya) ?

Réponse :

Dans sa période mecquoise, le Prophète aurait récité, à la kaba'a, les derniers versets qui lui auraient été révélés et qui concernaient entre autres, les 3 principales déesses des polythéistes mecquois :

- a°l lat (déesse du soleil)
- a°l manaat (déesse des mânes - du foyer)
- a°l 'ouzzâ (la déesse de l'amour)

Selon les sources musulmanes, sa langue fourchant, les auditeurs l'auraient entendu dire que le Dieu Unique (Allah/a°l lah) aurait agréé ces dames.

Tout joyeux, ils se seraient répandu dans les rues de la Mecque pour annoncer que le Prophète aurait enfin accepté de mettre les 3 divinités préférées des polythéistes sur le même pied d'égalité que le Seul Dieu, a°l lah.

C'était la principale pierre d'achopement entre le nouveau culte et ceux des polythéistes mecquois. De nombreuses et importantes conséquences en découlaient. Par exemple, les dates fixes des foires commerciales de la péninsule arabique étaient désormais perturbées par la célébration de Ramadan à des périodes chaques années différentes. Il en découlait une perte de chiffre d'affaire pour les commerçants qui avaient l'habitude d'un calendrier fixe. Pare exemple, ils ne pouvaient être présents en deux endroits différents, lorsque les dates des foires de Taïf chevauchaient celles de la Mecque.

Mis au courant de sa bourde, Mouhammad aurait rectifié dès le lendemain, sa récitation du verset incriminé et confirmé que les 3 déesses N' ETAIENT PAS agrées par le Dieu Unique et que de les invoquer, constituait une association inadmissible à l'unité du Seul Dieu.
Mais le mal était fait.

Satan aurait fait fourcher la langue du prophète mouhammad (pbsl) d'où le nom de versets sataniques.

Cet incident eut de longues répercussions sur la perception de la probité, l'honorabilité et la fiabilité de Mouhammad : et ce, aussi bien chez les polythéistes que dans les rangs des soumis (mouslim) eux-mêmes.

C'était la 1° fois que le Prophète, un homme, était pris en flagrant délit de double langage. Un jour oui, un jour non. Et même si c'était une faute involontaire, on connait l'adage qui dit : Malheur à ceux qui se trompent.

Salman Rusdie a profité de cette anecdote pour faire ses choux gras, ce qui lui a valu une fatwa (un avis religieux, en l'occurence une condamnation à mort, de la part de certains musulmans.

Comme tout le monde, je me suis renseigné sur les "versets sataniques" pour en savoir plus sur cette "énorme affaire" et j'en ai conclu que la montagne avait, encore une fois, accouchée d'une souris.

Tout ce foin pour si peu : en rappellant un détail de l'histoire, Rusdie s'est fait des cacahuètes en or sur le dos de millions de gogos qui n'ont même pas lu son livre. Bravo !

Le Prophète se serait-il trompé ? Qui n'a jamais fourché dans son discours ? De là à créer une polémique qui dure depuis plus de 1.450 ans, il n'y a que le diable et ses associés pour se nourrir des bavures des grands hommes.

Quel est l'intêret de connaitre le fin mot de cette histoire par des hadiç bidons ou des rapports de savants authentiques ? Le sujet n'est pas plus passionnnant que le menu des repas de mouhamad.

Qu'est-ce ce que cela change dans notre appréciation de la Parole du Dieu ? A ceux qui sont amateurs de tempêtes dans un verre d'eau, alors bon voyage dans leur bol de soupe.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : versets, satanique, salman, rusdie, flles, dieu | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

dimanche, 19 décembre 2010

A propos de la Palestine

image15.jpgSalut, السلام , שלום !

Qu'enfin ils se comportent en êtres humains
Au lieu de juifs ou de palestiniens.
Les étiquettes (le Dieu n'aime guère)
ne mènent qu'aux conflits et aux guerres.

Avez vous trouvé la différence
Entre un enfant juif et un musulman ?
Adultes, ils meurent en macabres danses,
Leurs cadavres retournent à leur maman.

qour'an sourat loqman §S.31/33.

ya°-a°yyou-Ha°-n na°sou (a)°ttaqoû° rabba-koum
Ô hommes ! Craignez votre Seigneur !

wa (a)°Rchaw° yawma°n
Et redoutez un Jour

la° yajzî wa°lidoun ’an waladi-hi
[où] ne répondra pas un parent de son enfant

wa la° mawloûdoun Houwa ja°zin ‘an wa°lidi-Hi chaya°n
et ni l’enfant ne sera celui qui répond de son parent

chaya°n
en [qq] chose [que ce soit] !

i°nna wa’da-l lahi haqqoun
En vérité, la promesse du Dieu [est] Vérité.

fa-la° taRourranna-koumou-l hayaw°tou-d dounya°
Aussi, [que] ne vous trompe pas la vie proche,

wa la° yaRourranna-koum bi-l lahi
et [que] ne vous trompe pas, au sujet du Dieu,

a°l Raroûrou
le Trompeur !

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : palestine, gaza, juif, palestinien, bébé, cadavre | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 18 décembre 2010

soufi = musulman ?

Brechna22.jpgQuestion sur Yahoo Q/R : Pourquoi lorsque je propose des sagesses en disant qu'elles sont musulmanes elles sont appréciées par les Musulmans mais ...
dès lors je dis que ces mêmes sagesses sont soufies.... (j'ai fait plusieurs fois ici l'expérience) certains musulmans littéralistes me disent qu'ils les exècrent (détestent), évoquent l'égarement, etc ? Alors que le soufisme n'est rien d'autre que la version mystique de l'islam (il s'agit d'un qualificatif exprimant des colorations ou tendances diverses de l'islam du même ordre que sunnisme, chiisme, salafisme, wahabisme).

Réponse : La difficulté majeure de "l'islam soufi", c'est qu'il dit être la voie mystique de l'islam.
Or le qour'an se déclare lui-même un ouvrage clair (bayan) et évident (moubin).

Mouhammad a présenté de façon exotérique la Parole du Dieu Unique.
Le prophète a révélé la Loi du Dieu Unique, il ne l'a pas caché.
Il n'y a pas de place pour l'ésotérisme dans les pages du qour'an.
Que les Soufis apprécient le qour'an, normal, c'est une expression de la Vérité.
Mais, les soufis, pour respectables qu'ils soient, n'ont rien de commun avec l'exotérisme coranique qui invite à la clarification et nie le caché (batin).

Les Soufis n'ont rien à gagner à se déclarer musulmans.
Souffres tu qu'on te sussure : "tu es Soufi" ? Ton sage savoir ne te suffit-il pas ?

@Tntn qui dit : "pour moi le soufisme c'est l'Islam dans son Essence."
Oui, c'est bien ce que pensent les islamistes qui veulent les carboniser en enfer.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : soufi, musulman, esotérique, exotérique, révélé, caché | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

vendredi, 17 décembre 2010

Exercice de conversion

12840b1dae7900bf8a51c253e14c5257.jpgQuestion sur Yahoo Q/R du 06.05.08

Est-ce qu'un chrétien peut se convertir se convertir à l'islam ?

Réponse :

Oui, bien sûr, il peut le faire, mais ...

...il n'a rien compris à la Bible, ni au qour'an.
Idem pour un "musulman" qui se convertit au christianisme.

1° Le qour'an précise en §S.9/111
que la Promesse du Dieu est inscrite dans la Thora, l'Evangile et la Lecture (qour'an).

wa'dan 'alay-hi haqqa°n
une promesse véridique de Sa part

fî-t tawrati wa-l i°njîli wa-l qour'ani
dans la Thora, l'Evangile et la Lecture.

Alors pourquoi aller chercher dans une pseudo Loi,
que l'on va inventer (l'islam), ce que l'on déjà chez soi*

* très bien illustré par la pub des Pâtes Panzani :
Léon, reviens ! J'ai les mêmes à la maison !

2° Ce n'est pas l'homme qui se convertit,
c'est le Dieu qui appelle l'homme
ou le laisse sur le bord du chemin**

**très bien illustré par la chanson de Renaud :
"C'est pas l'homme qui prend la mer.
C'est la mer qui prend l'homme, Tatatin...
Moi la mer elle m'a pris.
Je m' souviens, un Vendredi"

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : al koran, al karim, el korane, el kerim, dieu, musulman, relevant | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 16 décembre 2010

God Bless

DieuTeBenisse.jpgSont bénis tous ce qui rendent hommage au Dieu
à tous les croyants et les mécroyants sincères
qui cherchent à connaître d'où ils viennent,
qu'elle attitude ils doivent adopter en ce monde,
qui recherchent le bien d'autrui avant le leur
et quel sera leur meilleur futur, dans l'au-delà.

Pour cela, il y a 4 preuves à rechercher :

- la preuve littérale : celle des Ecritures Saintes (toutes)
- la preuve raisonée : celle qui provient de la sagesse.
- la preuve du coeur : celle de la conscience.
- la preuve actuelle : celle de la vie de tous les jours.

En résumé :

Pour réussir sa vie, il faut adopter un beau comportement

~ ~ ~ ~ ~ une belle attitude ~ ~ ~ ~ ~

. qui soit en accord avec les Ecritures (Torah, Evangiles, Qour'an, Sutras...)
. que l'on passe et repasse à l'enclume de la raison,
. que l'on sait être en accord avec sa conscience, et
. qui se vérifie CHAQUE JOUR.

Si l'une des 4 preuves n'est pas au rendez-vous
la rechercher d'urgence, il y a comme un erreur...

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sagesse, raison, foi, dieu, preuve | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 15 décembre 2010

Laïcité & islam

Niputesnsoumises.jpgDialogue extrait d'un débat sur SaphirNews.com

41. Posté par @Fuad le 19/12/2009 20:23

Nous échangeons avec vous (et d'autres encore plus que moi) depuis quelques temps.

Pourtant ce "pseudo "combat" [...] n'a pas lieu d'être.

Vivez comme bon vous semble, mon cher François, cela ne gênera nullement mon quotidien.

Il en est ainsi en France comme l'a très bien décrit @T. ci dessus.

Néanmoins, ce sont des personnes comme vous qui veulent légiférer pour instaurer dorénavant des lois discriminatoires dans notre belle république.

Libre à vous d'être athée, catholique, et que sais-je, mais vous savez très bien qu'une religion se vit 24h sur 24. Ce n'est pas en sortant de chez moi que je cesse d'être musulman.

Enlevons nos oeillères, le christianisme dans le monde en général souffre une crise identitaire. Il n'est presque plus visible en France au niveau des personnes. Vos pseudo lois laïques ne visent que l'Islam.

Non contents de propager une propagande haineuse dans vos médias, qui n'a pu servir vos desseins, endiguer la progression dans les coeurs de la religion de justice, vous essayez une autre tactique, passer par la loi.

Quel est votre réel problème, et quel est le problème de ceux qui ont manifestement votre profil, qui derrière de grands mots, ne cachent finalement qu'une incompréhensible haine en mélangeant tous les domaines: religieux, sociaux, et j'en passe?

Je ne comprendrai jamais votre point de vue, mais néanmoins, quel qu'il soit, même si je sais le mépris et la haine qui vous habite peut être vis à vis des musulmans et/ou de l'Islam, je ne vous hais point.

Allez en paix, c'est tout ce que je puis souhaiter à mon contemporain.

Réponse de François à @Fuad.

J'échange avec vous et d'autres encore depuis quelques temps et ne combat personne, sachez le, comprenez le, mais je lutte contre vos des idées.

Musulma(ne) est un être humain, vivant, susceptible de joies et de souffrances. L'islam est une idéologie, tandis que vous prétendez que c'est une religion. C'est un recueil de dogmes, de lois, de partis pris. L'islam n'est pas un être humain, n'est pas fait de chair et de sang, c'est une idée abstraite qui ne saurait prendre du plaisir ou de la peine.

Il y n'y a pas de combat contre les personnes, mais contre les idées.

Vivez vous aussi comme bon vous semble dans la mesure où cela ne gênera nullement le quotidien des citoyens français : "La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres". Il en est ainsi en France.

Les personnes comme moi, conseillent les élus du peuple qui légifèrent pour instaurer des lois de protection de la liberté, de l'égalité et de la fraternité dans notre belle république.

Libre à vous de vivre votre religion 24h/24h et de ne cesser d'être musulman, à condition que l'exercice de votre foi n'empiète pas sur le domaine public qui est ouvert à tous, selon les règles de la laïcité.

Le christianisme ? Libre à vous de le considérer comme souffrant une crise identitaire. Je ne partage pas du tout votre avis. Mais il faut reconnaître que s'il est moins visible en France qu'autrefois, c'est grâce aux bienfaits des lois laïques qui l'ont prié de regagner ses églises et cathédrales et qu'elles en prient désormais l'islam de faire de même.

Les médias appartiennent à des groupes de droite comme de gauche dont je ne suis pas responsable et qui ne servent pas les desseins des Français mais les intérêts partisans de financiers ou d'idéologues.  La Presse influence sûrement la politique, mais ne l'a fait point : ce sont les membres du gouvernement élus par les Français qui déterminent l'action de la France.

Quant à  "endiguer la progression dans les coeurs de la religion de justice" je suppose que vous faites allusion à l'islam qui, ne vous en déplaise, me semble non seulement mal placé pour y prétendre, mais fortemement concurrencé par des spiritualités qui me paraissent plus authentiques.

Mr de S..., n'a plus de problèmes depuis longtemps, il aurait même quelques solutions; c'est pour cela qu'il est régulièrement consulté et même rémunéré : il dit notamment que vous êtes bien placés pour parler de haine car c'est vous qui mélangez tous les domaines: religieux, sociaux, et j'en passe. Le reproche principal que je fais à l'islam, c'est qu'il reprend l'ancienne idéologie chrétienne qui ne veut pas séparer le POUVOIR temporel du POUVOIR spirituel.

Tant que l'idéologie islamique ne renoncera pas à sa volonté d'hégémonie sur la France et à ses pratiques répréhensibles par la Loi (on en parle qu'en vous le voulez), les français ne partagerons pas vos points de vue sur la femme, la polygamie, la famille, l'héritage, les punitions, la peine de mort...etc.

Allez en paix, monsieur Fuad et exercez, dans le respect des lois de la République Française, votre foi en un Dieu compatissant. Adorez le, croyez en Lui et rivalisez avec nos concitoyens en bonnes oeuvres. Ce me semble un programme agréé par Dieu et les hommes.

[Photo d'un dessin humoristique, crédit X]
Lien : http://www.saphirnews.com/Qu-est-ce-que,-pour-vous,-etre-...

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : coran, corane, courane, koran, kouraane, couraane, korane, entité nationale, kourane | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook