vendredi, 24 décembre 2010

Langue de bois

4772bef8e1dd6d3dc2ed904dcc5d3d0f.jpgPoint n'est besoin de savoir couper du bois
pour en pratiquer la langue
.

Mais sachez que les hommes politiques ont cependant pris des cours pour pouvoir dire tout et n'importe quoi, tout en confiant à leurs proches que leurs promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. Ce qui est pour le moins, le comble du cynisme.

Alors, pour faire un beau discours en langue de bois :

A/ Prenez n'importe quelle phrase de la liste 1.

B/ Ajoutez n'importe quelle phrase de la liste 2.

C/ Continuez avec n'importe quelle phrase de la liste 3.

D/ Et finissez par n'importe quelle phrase de la liste 4.

E/ Redressez le buste, parlez assez fort, soyez convaincant

F/ et n'oubliez pas de saluer et de sourire quand on vous applaudit.


Mesdames, messieurs,

1. a -Je reste fondamentalement persuadé que

b - Dès lors, sachez que je me battrai pour faire admettre que

c - Et c’est en toute conscience que je déclare avec conviction que

d - Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que

e - J’ai depuis longtemps (ai-je besoin de vous le rappeler ?), défendu l’idée que

f - Et ce n’est certainement pas vous, mes chers amis, qui me contredirez si je vous dis que

g - Par ailleurs, c’est en toute connaissance de cause que je peux affirmer aujourd’hui que

2. a - la conjoncture actuelle

b - la volonté farouche de sortir de la crise

c - le particularisme dû à notre histoire unique

d - l’acuité des problèmes de la vie quotidienne

e - l’aspiration plus que légitime de chacun au progrès social

f - la situation d’exclusion que certains d’entre vous connaissent

g - la nécessité de répondre à votre inquiétude journalière, que vous soyez jeunes ou âgés,

3. a - doit s’intégrer à la finalisation globale

b - doit nous amener au choix réellement impératif

c - oblige à la prise en compte encore plus effective

d - a pour conséquence obligatoire l’urgente nécessité

e - conforte mon désir incontestable d’aller dans le sens

f - doit prendre en compte les préoccupations de la population de base dans l’élaboration

g - interpelle l'homme que je suis et nous oblige tous à aller de l’avant dans la voie

i - entraîne une mission somme toute des plus exaltantes pour moi : l’élaboration

4. a - d’un processus allant vers plus d’égalité.

b - d’un avenir s’orientant vers plus de progrès et plus de justice.

c - d’une valorisation sans concession de nos caractères spécifiques.

d - d’un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun.

e - d’une restructuration dans laquelle chacun pourra enfin retrouver sa dignité.

f - d’un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun.

g - de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires.

Hallucinant, non ?

Votre discours est-il creux ? D'accord, mais vous faites aussi bien, si ce n'est mieux que nos hommes politiques qui connaissent très bien ce texte pour l'avoir appris alors qu'ils étaient à l'E.N.A. (sic).

Pourtant ces personnes vous promettent :
Progrès, liberté, solidarité, égalité, mieux être, fraternité...

Et les Saintes Ecritures sont elles écrites en langue de bois ?
La Promesse d'une Vie Eternelle dans un Paradis,
à la condition de l'adoration du Dieu Unique
et de notre combat en bonnes oeuvres,
est elle la Parole d'un "Menteur" ?

Merci de votre réponse en vos commentaires.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : langue, bois, promesse, homme, politique, vie, éternelle | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Salut,
Je ne comprend pas trop l'intérêt de cette question en fait...
Vous avez écrit plusieurs articles pour démontrer que la religion doit rester distinct de la politique, et que l'Islam peut même être dangereux s'il devient institutionnalisé.
Et maintenant, vous nous dites que les politiciens ne sont que des pros de la langue de bois.
J'en conclue donc que même en matière de politique, il faut s'en référer à la parole de Dieu. Dieu qui se suffit à lui même et qui devient donc la seule autorité en laquelle l'homme peut avoir totalement confiance.

Écrit par : Starf | lundi, 14 décembre 2009

@ Starf
Bonsoir,
Le soucis avec les politiciens, c'est qu'ils ont confisqué le pouvoir au profit des dirigeants des groupes financiers qui ont financé leurs campagnes électorales relayées par une presse aux ordres.

L'ennui avec les électeurs, c'est qu'ils sont peu informés des objectifs réels poursuivis par les dirigants qu'ils croient avoir élus démocratiquement et qu'ils pratiquent la politique des 3 singes : "j'ai rien vu, j'ai rien entendu, j'ai rien dit face aux outrances des élus." L'idéogramme japonais qui signifie "confiance" est le même que celui qui veut dire "vérifier". A méditer.

Qui paye la scéance des guignols de la politique ? N'est-ce pas le citoyen de base, avec ses impôts, sa force de travail payée sous rémunérée, sa santé de moins en moins remboursée ou ses dépenses de consomation de produits confectionnés dans des pays à bas coûts ?

La spiritualité - désolé, je n'aime pas les religions - est à la disposition des humains pour les INSPIRER, les guider, leur suggérer la bonne attitude, le bon comportement ; mais en aucun cas pour prendre le pouvoir et s'occuper de politique, d'économie et de social : il y a des sciences pour cela, que ni la Bible, ni le Qour'an ne sauraient remplacer.
chayR.

Écrit par : chayr | lundi, 14 décembre 2009

Écrire un commentaire