vendredi, 05 novembre 2010

Relire le Coran

Chatsavant.jpga°s salam 'alaykoum,

le qour'an (Coran, al koran) que les musulmans doivent relire aussi attentivement que moi-même l'ai translittéré et traduit,
ne parle ni "d'Allah", ni de "musulmans", ni de tout ce que débitent les 'oulama, fiq, imam et autres moufti à longueur de journée.

- En effet le mot arabe al lah signifie en français le Dieu. "Allah" n'est pas un nom ! Rien ne peut nommer l'Absolu (a°s amad).
Le Dieu n'a pas 99+1 noms. Ces derniers sont Ses attibuts. "Le Dieu" est un vocable qui désigne Celui Qui n'est pas nomable.

Les femmes et les hommes appartiennent à la classe surpopulée des "Humains". Le Dieu appartient à la classe où il n'y a qu'une seule entitée nommé en français : "Dieu".
C'est pour cela que l'on place l'article a°l en arabe et qu'aussi, je place l'article français le devant Dieu. Car le Dieu n'est pas un dieu, mais le Seul Dieu.  On doit écrire au singulier : le Dieu (le Dieu Unique) et au pluriel : les dieux, des dieux, sans majuscule, ce qui serait un blaphème, le seul blasphème.

- En effet le mot arabe mou-SLiM ne signifie pas "musulman", néolologisme récent de la langue française (XVII°siècle), mais vient de la racine arabe SLM (qui donne SaLaM, la Paix/Sérénité) et signifie "Etre parfait". Un mouslim est un(e) "perfectionniste", "un être qui recherche la Perfection". un(e) "aspirant(e) à la Perfection". Qui le dit ? chayR ? Non, c'est le qour'an lui-même qui le révèle dans la sourate al baqarah en utilisant l'adjectif mou-SaLaMat, parfait(e).

En conclusion, je vous conseille d'abandonner vos classiques mortifères et de raisonner un peu par vous-même, si vous le pouvez. Je sais, c'est difficile.

Si je viens écrire sur les pages de ce blog, ce n'est pas que je sois "musulman", le Dieu m'en garde ! Mais pour donner une vision différente de celle que nous servent invariablement les "commandeurs des crédules" depuis 1400 ans. 

En venant se frotter à la langue française, la doctrine islamique va se régénerer et retrouver son sens originel. Et si je ne suis pas "musulman", j'aspire à être un hanif, un adepte, un pratiquant de la Parole du Dieu, et même si j'en suis encore très loin : un aspirant à la perfection à "l'image" de notre Créateur Qui Lui est Parfait.

# Photo : Chat-yr dans sa bibliothèque :)

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : coran, corane, courane, koran, korane, entité nationale, kourane, marseillaise, qour'an | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Salut,
Tu démontre que le mot Allah n'existe pas et tu admets comme preuve ta connaissance de l'article "al" de la langue arabe, mais en vérité allah dans la langue arabe est un mot entier car on ne peu pas dissocier al de lah car lah n'a pas de sens dans cette langue. Allah est un mot qu'on traduit par le Dieu parceque dans la langue française c'est le mot utilisé pour désigner le Créateur Eternel de l'univers, bien que ce mot à l'origine est une francisation du mot "dzeus".

Il n'existe pas de arabe mou-SLIM, et surtout qu'aucun des sens du moslim ne signifie ou n'approche le sens de perfection. Aslama veut dire se soumpettre, Abraham dit "aslamtou lillèhi rabil aalamin" = je me soumet a mon Dieu seigneur de tous les êtres.
Moslim = Musulman : je préfère que la langue française ne traduit pas Moslim par Musulman, mais puisque Musulman est le mot français qui désigne les Moslim, nous devons admettre cette traduction.

Tu peux suivre la conviction que tu veux, tu es libre, mais à mon humble avis tu ne dois pas avancer les hippothèses ou donner des conseils lorsque tes connaissances ne sont fondées que sur des soupsons et des prétentions ( je n'insulte pas), je constate que tu ne connais rien de l'arabe et pire encore concernant la religion et le coran.

Etre Hanif, ce n'est pas des parole en l'air, on doit avoir une révélation du Dieu pour croire en lui selon les règles qu'il fixe et non selon notre propre désir sinon qui nous dit que le Dieu accepte de nous ce que nous prétendons?.

Écrit par : Touati | samedi, 28 novembre 2009

as Salam 'alayka

tu écris :"en vérité allah dans la langue arabe est un mot entier car on ne peu pas dissocier al de lah car lah n'a pas de sens dans cette langue".

Alors que comprendre du 1° et 2° verset du qour'an
de la sourate n°1 a°l fa°tiha°t
L'Ouverture 7 versets - Pré hég. n° 5
1. bi-(i)°smi-l lahi-r rahma°ni-r rahîmi
Au nom du Dieu, le Clément, le Miséricordieux !
2. (a)°l hamdou li-l lahi rabbi-l ‘a°lamîna
La louange [est] au Dieu, Seigneur des Mondes,

bi-(i)°smi-l lahi ? Pourquoi pas : bi-(i)°smi allahi ?
Désolé, mais si tu si es tunisien arabophone,
je n'en comprend pas moins l'arabe coranique que toi.

De plus, tu ne sembles pas avoir saisi la porté théoloqique de l'article (al) devant le mot (lah) qui désigne notre Créateur.
Allah n'est pas un nom. Allah n'est pas Son nom, Lui Qui ne saurait être nommé comme un vulgaire humain. Il ne S'appelle pas sidi Allah.
"Lah" désigne la classe à laquelle Il appartient. Cette classe se nomme la classe, la catégorie : Dieu ; et elle ne compte qu'une seule et unique entité : le Dieu, Qui n'est pas UN Dieu parmi d'autres. Contrairement à la classe humaine qui se compte par milliards d'individus.

"Le Dieu" est l'expression parfaite de son unicité. "Dieu" n'a aucune signification, c'est une expression indéfinie, sauf chez les chrétiens qui l'ont défini en 3 personnes.

Et je ne voudrais pas te vexez en te rappellant l'origine sémitique de "lah" que l'on retrouve dans la tawrat avec elohim...;)

chayR

Pour "mou-SLim", c'est presque trop facile. De plus l'explication du mot se trouve dans la sourate al baquarah
quand le Dieu demande une vache mou-SaLaMat : parfaite, exempte de défaut. La définition de Soumis, Soumission, à laquelle j'ai moi-même longtemps cru, ne tien pas la route à part si l'on veut faireun rapporchement entre Paix (SaLaM) et Soumission, ce qui reviendrait à dire que selon l'islam, il ne peux y avoir de paix que dans la soumission des peuples. C'est révélateur de la vision guerrière de Paix de l'islam.

Le drame de la langue arabe, c'est qu'elle vient du Qour'an et qu'elle a été manipulée pour signifier ce qu'une multitude de califats pervers ont voulu lui faire dire.

De plus l'absence de signes diacritiques a conduit à des contresens innombrables, comme celui, terrible du chérif de la Mecque qui avait reçu l'ordre d'égorger tous les artistes de la ville et qui rappela, mais trop tard, ses sbires, quand un scribe lui affirma, qu'à un signe diacritique près, le même mot "égorger", pouvait signifier "recenser". Pour leur coup, sa tâche de recensement lui fut facilitée.

Écrit par : chayR | samedi, 28 novembre 2009

mousallamaton la chiata fiha, n'a rien à voir avec mouslim.
La langue arabe a atteint sa perfection avant l'Islam avec "souk okadh" festival annuel de la poésie et de la prose.
Toute autre prétention est contraire à la vérité.

Écrit par : Touati | samedi, 28 novembre 2009

as Salam 'alayka

De même que les gaulois ont toujours eu la peur que le ciel ne leur tombe sur la tête, personellement ma crainte métaphyqique serait plutôt de mourir idiot :
Alors, pour m'éviter ce désagrément, veuille me citer un texte (présent sur internet) en "arabe pur" qui aurait été écrit avant le Qour'an, que j'en puisse apprécier tout le sel.
chayR.

Écrit par : chayR | samedi, 28 novembre 2009

Je ne parle pas d'allah et de Bismilleh, ce sont des trascription de l'arabe en français mais je vais écrire plusieurs phrases en arabe et les lecteur verront que le mot "الله" est toujours invariable quelque soit sa position dans la phrase.
بسم الله الرحمن الؤحيم
سبحان الله و بحمده
رمضان شهر الله
اعبد الله كأنك تراه
الله خالق كل شىء
maintenant à toi de me donner des phrases en arabe avec "lah".

Écrit par : Touati | samedi, 28 novembre 2009

Les textes qui datent d'avant l'Islam existent en pagaille, je ne te siterai aucun d'eux maintenant avant de démontrer ton ignorance de la langue arabe et aussi pas avant d'avoir une reconnaissance de ta part que tu ne connais pas la langue arabe alors que je la maitrise parfaitement.

Écrit par : Touati | samedi, 28 novembre 2009

as Salam 'alayka

Bon, mon petit, je ne suis pas là pour que tu joues avec moi au maître d'école.

La retranscription que j'ai faite des deux premiers versets du Qour'an sont strictement identiques à la version arabe, signes diacritiques compris.

Alors ne vient pas nous embrouiller avec tes exercices d'enfants de classes primaires.

De plus tu affirmes que Allah est invariable !
On croit rêver. Chez toi l'arabe a perdu ses déclinaisons et ses signes diactiques :
al lahou laha lahi.

"bi-smi-l lahi" est noté en noir sur blanc,
tu nous prends vraiment pour des attardés.

Tu utilises l'arabe moderne, celui qui ne mentionne pas les voyelles (là, tu nous prends pour des cons)
Alors retourne à l'école et ne vient plus nous les briser menu.

De plus ici ce n'est pas un cours de grammaire tunisienne, mais un blog sur la Parole du Dieu telle que l'on peut la lire dans le Qour'an, tu sais, ce petit Livre vert que les musulmans de ton espèce brandissent à tout bout de champs, qu'ils récitent comme des péroquets du Gabon, mais que malgré tous les nombreux voyages, ils ne comprennent toujours pas ?

Pas de littérature pré-islamique donc,
alors dégage de ce blog où tu n'as rien à faire.
Ici on est là pour échanger du savoir, pas pour jour les petits chefs !

as Salamou 'alaykoum wa rahmatou-l LAHI wa barakatou-hou
chayR
qui n'aime pas les guignols mal poli.

Écrit par : chayR | samedi, 28 novembre 2009

Touati - Chayr :
3/6 - 2/6 - 0/6
jeux et match Chayr !

Écrit par : Fadila | dimanche, 30 janvier 2011

Écrire un commentaire