jeudi, 29 avril 2010

Crucifixion ou crucifiction

k0686230.jpgJésus fut-il crucifié sur une croix, c'est à dire un ensemble de 2 pièces de bois disposées en croix ?

Les éxégètes de la Bible en grec, nous expliquent que les mots "pieu" et "bois", désignent une croix.

Ne pas suivre aveuglément les anciens : Le christianisme enseigne que Jésus est mort sur une croix qui est aussi le symbole profane de ce qui fut largement utilisé par nombre de religions païennes. Les paroles prétées à Jésus lui-même nous mettent en garde de ce que nous ne suivions pas aveuglément la tradition des hommes (Mc 7: 6-7) et donc ne pas faire de suppositions. Il est à remarquer que cette même prévention à été écrite dans le qour'an.

1. Les Evangiles, affirment que Jésus a été cloué sur une croix. Le mot grec utilisé pour croix est "stauros" qui signifie : pieu, poteau, poteau dressé ou croix.

2. D'autres passages disent que Jésus a été cloué à un arbre (I Pi 2: 24 ; Ac 5: 30, 10: 39, 13: 29). Le mot grec utilisé dans ces versets est "xulon" qui signifie : bois, bâton, arbre et autres objets en bois.

Cruci-fiction romaine : Autrefois, les soldats romains avaient pour habitude de crucifier les gens à des structures de bois de formes variées. Parfois ils utilisaient des poteaux dressés ou des pieux. Parfois ils utilisaient des croix en bois, attachant le travers sur le dessus ou juste en dessous de l’extrémité supérieure selon une forme appelée "tau" (en fait, semblable à la lettre T)

La Bible ne spécifie pas la forme exacte du "stauros" ou du "xulon" sur lequel Jésus aurait été crucifié.
Si cela avait été important, cela aurait écrit dans la Bible ou le Qour'an afin d’éliminer toute sorte de doute.

Est-ce important de savoir que Jésus fut cloué sur une croix ou un pieu ?
 
Il est important de relativiser le mot croix dans la mort de Jésus, car les romains n'étaient pas enclins, en matière de châtiment, à verser dans la menuiserie d'art : un arbre, une poutre faisaient bien l'affaire pour exécuter la sentence. Et même si Jésus fut charpentier, il dût avoir droit à une vulgaire poutre.

L'origine de cette crois serait plutôt à chercher dans la Rome pré-chrétienne où pullulaient les religions "exotiques", dont celles issues de l'Egypte ancienne qui connurent bien le symbole de la croix.

Ceci explique les dérives de la Parole du Dieu rapportée par Jésus, durant les 400 ans qui suivirent sa mort, avant l'officialisation de la religion du Christ. Et ce n'est que vers l'an 400 que l'Empereur "vit" une croix dans le ciel le fameux Labium, signe, selon ses dires, de sa victoire prochaine.

A remarquer aussi que les premiers chrétiens n'avaient pas la croix, mais un poisson pour signe de ralliement

Autres références :

Le mot grec rendu par “croix” dans de nombreuses traductions modernes de la Bible (“poteau de supplice” dans MN) est stauros. En grec classique, ce terme désignait simplement un poteau dressé, ou pieu. Plus tard, il en est venu à s’appliquer aussi à un poteau d’exécution muni d’une barre transversale. C’est ce que reconnaît un dictionnaire biblique en ces termes:

Stauros : “Le mot grec "stauros" que l’on traduit par croix, signifie à proprement parler un poteau; c’est à dire un pieu dressé, ou palis, auquel on pouvait pendre quelque chose, ou qui pouvait servir à clôturer un terrain. (...) Même chez les Romains, la crux (dont dérive notre mot croix) devait être à l’origine un poteau droit.” - The Imperial Bible Dictionary (Londres, 1874) de P. Fairbairn, tome I, p. 376.

Xulon : Quel fut l’instrument utilisé pour l’exécution présumée de Jésus ? On notera avec intérêt que les Écritures le désignent parfois par le mot "xulon", qu’un lexique grec-anglais (Greek-English Lexicon de Liddell et Scott) définit ainsi :

“Bois coupé et prêt à être utilisé, bois de chauffage, bois de construction, etc. (...), pièce de bois, bûche, poutre, pieu, (...) gourdin, bâton, (...) poteau sur lequel les criminels étaient empalés, (...) bois sur pied, arbre.” Il ajoute “dans le N.T. "croix” et cite l’exemple d’Actes 5:30 et 10:39 (Oxford, 1968, pp. 1191, 1192). Toutefois, dans ces versets TOB, Md, Da et Sg traduisent "xulon" par “bois”. (Comparer cette traduction avec Galates 3:13 et Deutéronome 21:22, 23.)

Forme de la croix de Jésus ? J. Parsons a écrit ce qui suit: “Dans le grec original, pas un seul des nombreux livres du Nouveau Testament ne contient la moindre phrase prouvant même indirectement que le "stauros" utilisé pour Jésus était autre chose qu’un "stauros" ordinaire; rien ne prouve, à plus forte raison, qu’il se composait non pas d’une, mais de deux pièces de bois clouées ensemble en forme de croix. Ce n’est pas chose insignifiante que nos instructeurs nous trompent lorsque, traduisant les textes grecs de l’Église dans notre langue maternelle, ils rendent le mot "stauros" par "croix" et qu’ils récidivent en faisant correspondre "croix" à "stauros" dans nos lexiques, sans prendre le soin d’expliquer que ce n’était en aucun cas la signification de ce mot aux temps apostoliques, que ce terme n’a revêtu ce sens principal, si tant est qu’il l’ait eu, que longtemps après, et encore parce que, sans preuves valables, on a supposé pour une raison quelconque que le "stauros" sur lequel Jésus aurait été exécuté avait cette forme particulière.” - The Non-Christian Cross, pp. 23, 24; voir aussi The Companion Bible (Londres, 1896), appendice no 162.

Ainsi, un faisceau de preuves indique que Jésus serait mort sur un poteau dressé, et non sur une croix, comme le veut la tradition.

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : croix, coran, corane, courane, koran, kouraane, couraane, korane, entité nationale | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

J'apprécie votre article, je vous remercie pour ces conseils et je suis entièrement d'accord avec vous. Bref voilà tout est dit, votre site est sincèrement excellent, je bookmarke votre blog de ce pas. NB : J'attends avec impatience la suite !

Écrit par : poele a granules | mardi, 19 octobre 2010

Le plus important n'a pas été abordé dans cet article c'est que le Q[o]ur'an (Coran) confirme la mort du Messie et sa résurrection.

Sourate 4:157 :

157. et à cause de leur parole : « nous avons vraiment tué le christ, jésus, fils de marie, le messager d'allah » ... or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié ; mais cela leur est apparu ainsi ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué.

Issa fut élevé après sa MORT. C’est le sens ici de :

ils ne l’ont certainement pas tué MAIS Dieu l’a élevé vers Lui. Et Dieu est Puissant et Sage/Judicieux.

Cette Sourate 4:155-158, donc reproche en réalité aux Juifs plusieurs choses :

1. De briser l’alliance qu’ils ont faite avec Dieu.

2. De leur manque de foi ou incrédulité aux révélations de Dieu.

3. De leur meurtre injustifié des prophètes. (Voir Luc. 13:34)

4. De leur incrédulité et de leur calomnie contre Marie (Mariam).

5. De se vanter par leurs propos d'avoir tué de leur propre pouvoir [ou puissance] le Messie, de l'avoir crucifié.

Les Sourates 3:55 et 5:117 attestent que Jésus est mort :

55. (Rappelle-toi) quand Dieu dit : "Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre [i°nnî mutawaffî-ka] t'élever [en d'autres termes : ressusciter] vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru et mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c'est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez.

La Sourate. 5:117 dit que Jésus est mort et est ressuscité :

117. Je [Jésus] ne leur ai dit que ce Tu [Allah] m'avais commandé, (à savoir) : "Adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur". Et Je fus témoin contre eux aussi longtemps que je fus parmi eux. Alors, lorsque Tu m'as rappelé/fait recueillir [le mot est tawaffaytanî], Tu fus Toi, leur Observateur. Et Toi, de toute chose, [Tu es] témoin.


Ainsi Le Coran appui le témoignage des évangiles et de la Thorah.

CQFD.

Écrit par : Boanergès | mercredi, 27 octobre 2010

Très intéressant!
Effectivement, poteau ou croix? Quelle importance?
Le véritable mystère reste la résurrection (ou non) et donc la mort (ou non) du messie Issa, personnage central du Quran.
Mais dans votre démonstration, la distinction entre résurrection et élévation de Jésus vers Dieu ne me semble pas très claire....
Si l'élévation représente sa mort, alors à quoi se réfère sa "résurrection"? Et si résurrection il y a, que se passe t-'il après?

Écrit par : Starf | mercredi, 27 octobre 2010

@ Starf,

L'Islam Hadithique a introduit une interprétation qui est en conflit avec le Coran, de même qu'avec l'Écriture.

La Sourate 5:117 démontre clairement que Issa dialogue (analysez le temps de la narration) avec Dieu :

117. Je [Jésus] ne leur ai dit que ce que Tu [Allah] m'avais commandé, (à savoir) : "Adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur". Et Je fus témoin contre eux aussi longtemps que je [Issa] fus parmi eux. Alors, lorsque Tu m'as rappelé/fait recueillir [le mot est tawaffaytanî], Tu [Allah] fus Toi, leur Observateur. Et Toi, de toute chose, [Tu es] témoin.


(Notez ici que Issa [Yahoshua] dit que Allah est Son Seigneur et Dieu. Par conséquent, La doctrine de la Trinité est une hérésie totale. D'ailleurs, La Trinité n'existe pas dans l'Écriture et c'est ce que confirme le Coran.)

Lorsque la Foi a été attaquée à la fois par les Trinitaires et les Juifs en Arabie, le prophète, appelé "Mouhammad", a été suscité en Arabie à partir des Chrétiens Unitaires là-bas, pour faire face aux fausses doctrines qui attaquaient l'unicité de Dieu et aux fausses pratiques des Trinitaires introduites.

Voilà donc pourquoi Issa est le personnage central du Qour'an, comme vous l'avez bien souligné.

Aucune personne ne peut prétendre être un disciple de l'Islam et ignorer les enseignements de la Bible, comme l’indique les paroles du Coran lui-même dans la Sourate 10:64.

Par conséquent, le message du Coran doit être interprété dans le contexte de l'Écriture.

Et l'Écriture révèle le pourquoi de la mort et la résurrection du Messie.

Lorsqu'il est pris et lu d'une façon isolée, le Coran, comme le Nouveau Testament, peut être déformé et il est ainsi inévitablement devenu une source de division, de haine, de persécution et de guerre. Quand les trois livres sont lus ensemble, comme ils devraient l'être, la compréhension est possible et un plan complet du salut émerge qui ne peut pas être mal interprété.

Écrit par : Boanergès | jeudi, 28 octobre 2010

Merci pour votre réponse.
Mais la trinité est une chose, la mort de Jésus en est une autre.
De plus, sachez que je ne rejète absolument pas l'idée d'une utilisation de la Bible et de la Thora comme outils d'analyse et de compréhension du Quran. Et je ne m'intéresse absolument pas aux récits "hadithiques" (sauf si j'ai envie de me marrer un bon coup).
Simplement, je continue de penser que cette idée de mort et de résurrection reste très nébuleuse. Les versets du Quran que vous utilisez pour appuyer vos dire me font plutôt penser à la non-mort de Jésus. Une élévation vers le Créateur, certes, mais sans passer par la procédure habituelle.
Ensuite, je ne saisis pas ce que vous entendez par sa "résurrection".
J'espère que vous comprenez à quel niveau se situe mon incompréhension.
Bonne journée.

Écrit par : Starf | jeudi, 28 octobre 2010

Si vous ne voulez plus que cela soit nébuleuse dans votre pensée, sachez que la résurrection de Issa [Yahoshua] le Messie est exposée dans les évangiles. Examinez-les.

Vous dîtes : "Une élévation vers le Créateur, certes, mais sans passer par la procédure habituelle."

Il faut un fondement Scriptural pour affirmer cela.

Or, le Coran [Qour'an] affirme que l'Injil [les évangiles] est Lumière et Guide de l’humanité, ils décrivent amplement le processus de l'élévation du Messie vers le [Son] Créateur.

Ainsi, l'interprétation de ces ayats doit être fondée sur l'Écriture. C'est d'ailleurs l'exhortation du Prophète Mouhammad qui dit :

Sourate 29:46 : Et ne disputez que de la belle façon avec les gens du Livre. Sauf avec ceux d'entre eux qui prévariquent. Et dites : "Nous croyons en ce qu'on a fait descendre vers nous et DESCENDRE VERS VOUS ..." (l'emphase est ajoutée)

Sourates 2:136: Dites : "Nous croyons en Dieu et en ce qu'on nous a fait descendre, et EN CE QU'ON A FAIT DESCENDRE VERS Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et EN CE QUI A ÉTÉ DONNÉ à Moïse et A JESUS, et en ce qui a été donné aux prophètes de la part de leur Seigneur: nous ne faisons de différence entre aucun d'eux. Et à Lui nous sommes Soumis." (l'emphase est ajoutée)

Ainsi, le Coran atteste les récits de l'Écriture qui disent que le Messie Issa, fils de Mariam (Marie) est passé par la mort durant trois jours et trois nuits en entier, et a été ressuscité d'entre les morts par Son Dieu.

Écrit par : Boanergès | jeudi, 28 octobre 2010

Merci pour cette précision.
N'hésitez pas à mettre des extraits de l'Evangile en parallèle dans vos commentaires la prochaine fois.
Vos démonstrations n'en seront que plus clairs.

Écrit par : Starf | jeudi, 28 octobre 2010

Matthieu 27:62-65 : 62 Le lendemain, qui était le jour après la préparation, les principaux sacrificateurs et les pharisiens allèrent ensemble auprès de Pilate, 63 et dirent : Seigneur, nous nous souvenons que cet imposteur a dit, quand il vivait encore : Après trois jours je ressusciterai. 64 Ordonne donc que le sépulcre soit gardé jusqu’au troisième jour, afin que ses disciples ne viennent pas dérober le corps, et dire au peuple : Il est ressuscité des morts. Cette dernière imposture serait pire que la première. 65 Pilate leur dit : Vous avez une garde ; allez, gardez-le comme vous l’entendrez. 66 Ils s’en allèrent, et s’assurèrent du sépulcre au moyen de la garde, après avoir scellé la pierre. (Version LSG)

Matthieu 28:11-15 : […] quelques hommes de la garde entrèrent dans la ville, et annoncèrent aux principaux sacrificateurs tout ce qui était arrivé. 12 Ceux-ci, après s’être assemblés avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme d’argent, 13 en disant : Dites : Ses disciples sont venus de nuit le dérober, pendant que nous dormions. 14 Et si le gouverneur l’apprend, nous l’apaiserons, et nous vous tirerons de peine. 15 Les soldats prirent l’argent, et suivirent les instructions qui leur furent données. Et ce bruit s’est répandu parmi les Juifs, jusqu’à ce jour. (LSG)


Quand Issa (Yahoshua) fut ressuscité du sépulcre, les Juifs furent vraiment dans le doute, dans l’embarras (Sourate 4:157), voyant que son corps avait disparu.

La mécréance [du verbe mécroire = refuser de croire] des Juifs, c'est d'avoir cru avoir mis Jésus à mort et qu'il ne ressusciterait pas du séjour des morts, et le fait qu’ils n’ont pas cru à sa résurrection. Ils ne croyaient pas aux Écritures Saintes, au fait qu’Allah, le Seul Vrai Dieu, appelé, Eloah en Hébreu, est Celui qui a prédit et prédestiné dans les Saintes Écritures que le Messie allait mourir et ressusciter. Eloah a alors scellé leurs cœurs [5] et leur a donné un esprit d’assoupissement, des yeux pour ne point voir, et des oreilles pour ne point entendre, Jusqu’à ce jour [6] comme dit le verset 155.

[5] Voir le ayat 155 de la Sourate 4.
[6] Romains 11:7-12.


Actes 3 :13-18 :

13 Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, que vous avez livré et renié devant Pilate, qui était d’avis qu’on le relâchât. 14 Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accordât la grâce d’un meurtrier. 15 Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts ; nous en sommes témoins. 16 C’est par la foi en son nom que son nom a raffermi celui que vous voyez et connaissez ; c’est la foi en lui qui a donné à cet homme cette entière guérison, en présence de vous tous. 17 Et maintenant, frères, je sais que vous avez agi par ignorance, ainsi que vos chefs. 18 Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu’il avait annoncé d’avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir.

Le sens du ayat "ils ne l’ont certainement pas tué MAIS Dieu l’a élevé vers Lui. Et Dieu est Puissant et Sage/Judicieux." est que le Christ a dit à ses disciples, juste avant de mourir : "Si Dieu a été glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera en lui–même, et il le glorifiera bientôt." (Jean 13:32)

La Sourate dit que Dieu est Puissant et Sage, même pour ressusciter les morts (Hébreux 11:19).

Hébreux 11:19 Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts ; aussi le recouvra–t–il par une sorte de résurrection.

Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères dans la Foi, a glorifié son serviteur Jésus. Allah a élevé le Christ vers Lui en le ressuscitant des morts et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au–dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Allah a tout mis sous ses pieds, et Il l’a donné pour chef à l’Eclesia.

Si Allah met tout sous les pieds du Messie ; il va s'en dire que Allah est plus grand que lui.

Écrit par : Boanergès | vendredi, 29 octobre 2010

Matthieu 27:62-65 : 62 Le lendemain, qui était le jour après la préparation, les principaux sacrificateurs et les pharisiens allèrent ensemble auprès de Pilate, 63 et dirent : Seigneur, nous nous souvenons que cet imposteur a dit, quand il vivait encore : Après trois jours je ressusciterai. 64 Ordonne donc que le sépulcre soit gardé jusqu’au troisième jour, afin que ses disciples ne viennent pas dérober le corps, et dire au peuple : Il est ressuscité des morts. Cette dernière imposture serait pire que la première. 65 Pilate leur dit : Vous avez une garde ; allez, gardez-le comme vous l’entendrez. 66 Ils s’en allèrent, et s’assurèrent du sépulcre au moyen de la garde, après avoir scellé la pierre. (Version LSG)

Matthieu 28:11-15 : […] quelques hommes de la garde entrèrent dans la ville, et annoncèrent aux principaux sacrificateurs tout ce qui était arrivé. 12 Ceux-ci, après s’être assemblés avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme d’argent, 13 en disant : Dites : Ses disciples sont venus de nuit le dérober, pendant que nous dormions. 14 Et si le gouverneur l’apprend, nous l’apaiserons, et nous vous tirerons de peine. 15 Les soldats prirent l’argent, et suivirent les instructions qui leur furent données. Et ce bruit s’est répandu parmi les Juifs, jusqu’à ce jour. (LSG)


Quand Issa (Yahoshua) fut ressuscité du sépulcre, les Juifs furent vraiment dans le doute, dans l’embarras (Sourate 4:157), voyant que son corps avait disparu.

La mécréance [du verbe mécroire = refuser de croire] des Juifs, c'est d'avoir cru avoir mis Jésus à mort et qu'il ne ressusciterait pas du séjour des morts, et le fait qu’ils n’ont pas cru à sa résurrection. Ils ne croyaient pas aux Écritures Saintes, au fait qu’Allah, le Seul Vrai Dieu, appelé, Eloah en Hébreu, est Celui qui a prédit et prédestiné dans les Saintes Écritures que le Messie allait mourir et ressusciter. Eloah a alors scellé leurs cœurs [5] et leur a donné un esprit d’assoupissement, des yeux pour ne point voir, et des oreilles pour ne point entendre, Jusqu’à ce jour [6] comme dit le verset 155.

[5] Voir le ayat 155 de la Sourate 4.
[6] Romains 11:7-12.


Actes 3 :13-18 :

13 Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, que vous avez livré et renié devant Pilate, qui était d’avis qu’on le relâchât. 14 Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accordât la grâce d’un meurtrier. 15 Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts ; nous en sommes témoins. 16 C’est par la foi en son nom que son nom a raffermi celui que vous voyez et connaissez ; c’est la foi en lui qui a donné à cet homme cette entière guérison, en présence de vous tous. 17 Et maintenant, frères, je sais que vous avez agi par ignorance, ainsi que vos chefs. 18 Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu’il avait annoncé d’avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir.

Le sens du ayat "ils ne l’ont certainement pas tué MAIS Dieu l’a élevé vers Lui. Et Dieu est Puissant et Sage/Judicieux." est que le Christ a dit à ses disciples, juste avant de mourir : "Si Dieu a été glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera en lui–même, et il le glorifiera bientôt." (Jean 13:32)

La Sourate dit que Dieu est Puissant et Sage, même pour ressusciter les morts (Hébreux 11:19).

Hébreux 11:19 Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts ; aussi le recouvra–t–il par une sorte de résurrection.

Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères dans la Foi, a glorifié son serviteur Jésus. Allah a élevé le Christ vers Lui en le ressuscitant des morts et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au–dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Allah a tout mis sous ses pieds, et Il l’a donné pour chef à l’Eclesia.

Si Allah met tout sous les pieds du Messie ; il va s'en dire que Allah est plus grand que lui.

Écrit par : Boanergès | vendredi, 29 octobre 2010

Pardonnez-moi de la gêne occasionnée. Ce n'était pas intentionnelle d'écrire deux fois mon commentaire.

Écrit par : Boanergès | vendredi, 29 octobre 2010

Bon article.
Mais je ne partage pas du tout le fait que les versets coraniques suscités confirment la mort et la résurrection de Jésus, au contraire. ‘‘L’élévation’’ vers Dieu ne signifie pas la mort. Jésus a été élevé corps et âme vers Dieu, c'est ce qu'explique le Coran.

Écrit par : Catalina | mercredi, 04 juillet 2012

Écrire un commentaire