mardi, 22 février 2011

Mariage mixte ?

3bbea8c11b139556d49bb0f16379cea0.jpgQuestion sur Yahoo Q/R :

Quelles sont les possiblilités de mariage mixte entre une musulmane et un non musulman ?
Est-ce que le Coran ou la sounnah interdisent explicitement le mariage mixte entre une musulmane et un croyant d'une autre religion (chrétien/juif) ?

Réponse choisie par le demandeur :

Salut !

Si tu remplaces "musulman" (de l'arabe : mouslim)
par sa VRAIE traduction : 
Celui qui recherche la perfection,
tu constateras que la question n' plus de sens.

Celui qui respecte le Dieu de la Thora,
de l'Evangile et de la Lecture (qour'an)
est, à notre avis, un vrai croyant et un Soumis au Dieu Unique :
il/elle peut donc épouser qui il/elle veut.

chayR (B.N.)


---------- A LIRE SI VOUS CHERCHEZ VRAIMENT ---

ISLAM / SOUMISSION

"Islam" et "musulman" sont des néologismes (mot nouveaux) que les chrétiens, traducteurs du qour'an, ont forgés pour sur la base de l'arabe "mouslim". Si l'on se souvient de nos leçons d'histoire, on se rappelera qu'en 1799, Napoléon est parti en Egypte à la rencontre des Mahométans pratiquants du Mahométanisme. Les termes "musulman" et "islam" ne faisait pas parti du vovabulaire de cet homme politique d'il y a 200 ans !

Or, il se trouve que le français est une langue au moins aussi riche que la langue l'arabe, pour ne pas dire plus, et ce afin de ne pas blesser la fierté légitime de nos amis arabophones.
En français, donc, le mot : Perfectionniste (adepte de la recherche de la perfection) rend parfaitement le mot arabe : mouslim. Celui là même qui est employé dans le texte original qour'an, Parole du Dieu Unique.

Donc point n'était besoin de créer un mot nouveau, si ce n'était pour semer le doute et la confusion dans l'esprit de gens. En effet quand on veut stigmatiser un groupe, on le dénomine différemment.

Quand il est dit que :
[seul l'islam est la "religion" agréée par le Dieu],
il en résulte que les seuls musulmans peuvent agréer cette affirmation.

Si l'on restitue le terme véritable : Perfection ; alors : "la (recherche de la) Perfection est la seule Loi agrée par le Dieu".
ALors, tous, juifs, chrétiens et "musulmans", tous monothéïstes, tous croyants sincères au Dieu Unique, seront ... d'accords.

01114efc2f450987675a56ce70f829e4.jpgDEJA PUBLIE (commentaires) :

# Bonjour chayR !
Complètement d'accord avec toi ! Je n'y avais jamais pensé avant. En employant le mot musulman, on a l'impression que seule une catégorie de gens sont concernés, alors que le Coran a une portée universelle.
Merci, Chxxxxxxxx
Ecrit par : Chxxxx | jeudi, 15 novembre 2007

# Mot n'est pas chose. Mot ment. Mot piège. Mot blesse. Mot tue
Ecrit par : chayR | jeudi, 15 novembre 2007

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mariage, mixte, chrétien, juif, musulman, soumis | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Pour moi, il n'y a pas d'ambiguité. Si elle ou il (Soumis/se) aime le Dieu Unique et aime aussi le dernier de Ses prophètes, c'est pour le meilleur et pour le pire qu'ils s'engageront. Sinon, il y aura des problèmes de pratiques religieuses.

Écrit par : dziria | vendredi, 02 mai 2008

Bonjour à tous.

Je souhaite témoigner de mon ascendance en évoquant la mixité du couple dont je suis issu. Et oui, mon papa était un homme et ma maman était une femme. Je suis donc issu d'une union mixte. Rien de plus normal me direz-vous. Pourtant, il n'en va pas de soi pour tout le monde.

Or, s'il l'on se penche sur une hypothétique question de mixité (à tout le moins en France), l'Histoire récente nous apprend que le débat se cristalisa à l'Ecole dans la séparation des élèves selon leur genre (masculin/féminin). La question étant close, il a peut être fallu trouver d'autres sujets de séparation, de cloisonmement, de compartimentage, ségrégation... DIVISION (merci Jules).

Chacun sait que les mots tuent davantage que les armes. Si l'on souhaite avilir autrui on ne s'y prendrait pas autrement. Alors, on s'ingénie à stigmatiser l'Autre et pour s'assurer de son identification sociale grégaire ou paria, on lui colle une étiquette: l'étoile jaune, sur le plastron, ça ne vous rappelle rien ? Le processus fondemental demeure toujours le même. Seule la forme varie selon les époques.

Aussi, pour reprendre le propos de chayR, qu'importe l'identité du conjoint. Ou alors, il faudrait également se poser la question de la couleur de la peau ou des yeux, de la nationalité, de l'adresse de chacun/e avant le mariage, de l'appartenance sociale, de la taille des personnes, du nom, .... et j'en passe. Et l'Amour dans tout ça ? Parce que c'est bien de cela qu'il est question dans les enseignements du Dieu. Si je ne m'abuse...

Seule prévaut l'intention qui réside dans le siège nos coeurs. Et le Dieu seul sait vraiment.

À bon entendeur.

Kikou

Écrit par : Kikou | mardi, 22 février 2011

Écrire un commentaire