mardi, 01 mars 2011

Qour'an §S.6/59

DieuTeBenisse.jpgqour'an, sourate n° 6
a°l a°n'am, verset n° 59
traduction, translitération & copyright chayR a°bou riya°D.

wa 'inda-hou mafa°tihou-l Raybi
et auprès de Lui [sont] les clefs de l'Inconnaissable :

la° ya'lamou-Ha° i°lla° Houwa
[Personne] ne les connaît, excepté Lui.

wa ya'lamou ma° fî-l barri wa-l bahri
Et Il connait ce qui [est] sur la {terre ferme} et en mer.

wa ma° tasqouTou min waraqatin i°lla ya'lamou-Ha°
Et [il] ne tombe pas de feuille sans qu'Il ne sache cela.

wa la° habbatin fî Zoulouma°ti-l a°rDi
Et pas une graine dans les ténèbres de la terre

wa la° raTbin wa la° ya°bisin
et rien de frais (1) et ni de sec

i°lla° fî kita°bim moubînin
qui ne [soit] [inscrit] dans un écrit (2) explicite.

Notes :

(1) Les légumes, cf. §S.2/61
(2) kitabin, un écrit, ici un livre de compte,
pas le qour'an, aussi désigné par le mot kitab
(exemple : a°l kitab a°l karim, le Livre/lecture Noble) ;
ce livre de compte est aussi mentionné en :
§S.17/13.14 - S.18/49 - S.35/11
S.50/4 - §S.57/22 - S.83/8.9 et 18.20

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : les animaux, coran, qour'an, allah, korane, inconnaissable, terre | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

salam et merci, donc l'homme et toi aviez raison...

Écrit par : talout77 | lundi, 05 novembre 2007

Comme je te l'ai écrit, je ne cherche pas à avoir raison et je remercie tout autant les appréciations que les critiques de mes erreurs que je suis tout à fait prêt à rectifier. C'est pourquoi, j'ai translitéré la totalité du Qour'an de façon à ce que même un francophone qui ne sait pas lire l'arabe, puisse poser à un "savant", la question de savoir si tel ou tel mot est retranscrit correctement en français. Autre façon de démontrer aux opposants au fait de traduire la Parole du Dieu Unique que cela est possible et même nécessaire pour combattre près de 1400 années d'obscurantisme, entrecoupées de si peu de lumières.

Écrit par : chayR | mardi, 06 novembre 2007

Salam mon frère à tu traduis entièrement le Qu'an?
Si oui la tu mis en vente? et ou puis-je me le proccurer?
Et les hadits mon frère, quand pense tu?

Écrit par : talout77 | mardi, 06 novembre 2007

as salam 'alayka ya aRi
Oui, j'ai eu le privilège de pouvoir traduire l'intégralité du Qour'an. Je l'ai déposé avec d'autres ouvrages à la SGLDF (Société des Gens de lettres de France).
Non, il n'est pas à la vente. Je ne veux pas gagner d'argent avec la Parole du Dieu Unique. Il existe cependant une version sur CD que tu peux te procurer à prix coûtant et bientôt un e-book. Contacte mon association à mon e-mail chayr@free.fr

Écrit par : chayR | jeudi, 08 novembre 2007

Je trouve que c’est un bon essai de traduction.

Cependant j’ai une remarque relative la traduction de "el Rayb" par "L’inconnaissable"

En français, "L’inconnaissable", muni de l’article défini « L’ », relève de ce qui n’est pas susceptibles d’être acquis en savoir dans le SENS ABSOLU, c'est-à-dire ni aujourd’hui ni demain.

Quant à "el Rayb" en arabe, il relève de ce qui n’est pas susceptibles d’être acquis en savoir, dans le SENS RELATIF, c'est-à-dire qu’il relève aussi de ce qui est susceptible d’être acquis en savoir demain ou plutôt dans la minute qui va suivre.

Exemple simple, j’ai un billet d’avion pour le vol de demain.
Aujourd’hui, mon «n° de siége dans l’avion » fait partie du "el Rayb". Mais le lendemain, juste après l’enregistrement ce fameux n° ne fait plus partie du "el Rayb"

Par contre en français, "L’inconnaissable" (muni de l’article défini L’) ne s’appliquant pas à ce genre de situation, ne pourra, à lui seul, refléter le sens profond de "el Rayb" en arabe dans ce verset.

En d’autres termes, dans ce cas précis d’essai de traduction le mot "el Rayb" par "L’inconnaissable" ne peut refléter, fidèlement, la parole de Dieu dans le coran.

Dans les essais de traduction du coran qui existent aujourd’hui, on trouve souvent ce genre d’imperfection. Ceci est dû essentiellement à cette tendance de vouloir traduire du mot à mot. Alors que la meilleure façon de faire comprendre la parole de Dieu aux francophones c’est justement d’éviter cette manière de faire.

Ce serait plutôt plus profitable d’expliquer le Coran en français, c'est-à-dire que si pour mieux comprendre un verset d’une (01) ligne en arabe on le fera expliquer par quatre (04) lignes en français, il ne faut se gêner de le faire.

L’essentiel c’est d’essayer de rester le plus fidèle possible au sens voulu par Allah.

Écrit par : extra t | dimanche, 13 avril 2008

Voici quelques traductions (ordre alphabétique) :
1 - Les clefs de l'Inconnaissable (Blachère)
2 - Les clefs de l'inconnaissable (Fadh)
3 - Les clefs de l'invisible (Hamidullah)
4 - Les clefs des choses cachées (Kazimirski)
5 - Les clefs de l'avenir (Savary)
Je vois que chayR s'est ralié à celle de Régis Blachère et du Complexe du roi Fadh.
Bien à vous, Akila.

Écrit par : Akila | lundi, 14 avril 2008

Non je ne pense pas qu'il s'est simplement rallié.
Sinon il suffirait alors de rassembler les quelques ouvrages déjà sortis et imiter celui-ci dans cela et à celui-là dans ceci.
Je ne pense que c’est ce genre de mission que chayr s’est chargé de s’acquitter.

Je pense qu’il doit avoir son mot à dire dans le choix du terme et un bon argumentaire pour justifier ce choix.

Car dire que je me rallie à celui-là dans ceci ou dans cela, ne ressemble guère un argument, ça ressemble plutôt à l’argument des peuples qui disaient à leurs prophètes « nous avons trouvé nos grands père ainsi et nous les suivons ».

Écrit par : extra t | mardi, 15 avril 2008

Nice, I like this kind of post! Keep it on like this.

Écrit par : Buenos Aires travel | mardi, 02 mars 2010

Écrire un commentaire