dimanche, 15 août 2010

Relations extraconjugales

drapeaufrancais.jpgQuestion :
"A tous les musulmans qui plus au moins maitrisent le Coran ? Voulez-vous m'expliquer svp ce passage dans le Coran :

"ma malakat aymanouhoum"

alors que le coran interdit toute relation sexuelle extra conjugale, donnez moi de vraies réponses svp c'est important.

Réponse :

Je suppose que tes 3 mots du qour'an sont extraits de la sourate §S.4 a°n nisa° (Les Femmes) et plus particulièrement du verset n° 3

voici donc ce verset :

wa i°n Riftoum a°lla° touqsiToû° fî-l ya°mamâ
Et si vous craigniez de ne pas être juste avec les orphelins
fa (a)°nkihoû° ma Ta°ba la-koum mina-n na°si
aussi épousez qui vous plait d'entre les femmes
maçnâ wa çoula°ça wa rouba'a
deux ou trois ou quatres
fa i°n Riftoum a°lla° ta'diloû°
Alors si vous craigniez de ne pas être équitable,
fa wahidatin
alors une seule.
a°w ma° malakat a°yma°nou-koum
ou celles qui sont entre vos mains*.
za°lika a°dnâ a°lla° ta'oûloû°
C'[est] mieux pour ne pas [être] impartial."

* en votre possession, esclaves.

Ce verset rappelle que la polygamie qui étaient pratiquée dans le monde entier à cette époque, ne pouvait se perpétuer que dans des conditions bien précises.

C'est en vue de donner un protecteur aux orphelins de pères suite aux guerres, combats, maladies, mort naturelles, que le Soumis au Seul Dieu pouvait et devait épouser jusqu'à quatre épouses qui lui étaient donc LEGITIMES.

Le Qour'an rappelle que le nombre de 4 est subordonné au fait de les traiter toutes selon la JUSTICE, c'est à dire de leur prodiguer un traitement impeccables, à toutes et sans partialité.
D'où le conseil de n'en prendre qu'une, pour ceux qui se savent incapables, financièrement ou moralement, de satisfaire à la Parole du Dieu Unique.

Enfin, les femmes peuvent être choisies parmi celles qui plaisent à son futur, qu'elles soient de condition libre ou esclave. Dans le cas du choix d'une esclave, le mari la retire donc du servage et la place sur le même plan que ses autres épouses. Elle devient donc de fait une femme libre.

Cette dispostion du Qour'an met donc fin à une pratique courante de l'époque et qui se perpétue dans certains pays, comme quoi les esclaves (ou les femmes de services) sont livrées au bon plaisir de leur maitre ou "employeur".

Il n'y a donc pas de relation sexuelle extra conjugale comme le suggère ta question.

Les extraits des taductions sont de chayR abou riyaD

[Dessin crédit X : le rêve français des partisans de l'islam.]

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : femme, al qour'an al karim, al koran | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire