dimanche, 05 août 2012

Les chiens et l'islam

LevrierAfghan.jpgC'est bien connu, les musulmans n'aiment pas les chiens ; ce qui l'est moins (connu), c'est que les chiens le leur rendent bien.

Comment peut-on refouler un animal qui est une créature du Dieu Unique et donc un don de Sa part ?

Les musulmans se basent sur la masse des racontards de bouRari et de mouslim qui rapportent 200 ans après la mort du Prophète, que ce dernier n'aimait pas les chiens. Il est évident que leurs propos sont calomnieux, tant à l'égard de Mouhammad que des canidés.

Le meilleur "ami de l'homme" n'a pas usurpé ce titre, tant pour ses qualités de fidélité, que de serviteur de la race humaine. Les bergers comme le Prophète en son enfance, les chasseurs et les amis des bêtes" en savent quelque chose.

Les musulmans aiment à colporter l'idée que le chien ne doit pas entrer dans la maison, ce qui aurait pour effet d'en faire fuir les Anges. A part uriner malicieusement sur leur aubes immaculées, je ne vois pas ce que les médor(s) pourraient faire subir aux séraphins? En effet, le Dieu n'ayant pas doté nos Snoopy d'ailes, ils ne peuvent donc pas déféquer sur les angelots à l'instar des mouettes et autres cormorans qui marquent nos citées portuaires de leurs éclaboussements intempestifs, faisant mentir l'adage selon lequel "tout ce qui vient du ciel est béni".

Dans les pays musulmans, la vue d'un chien déclenche chez l'homo-musulmanus, un "réflexe de Pavlov" qui consiste en une suite de mouvements crispatifs de son visage, suivi d'autres, convulsifs, comme ceux de son brusque accroupissement au sol, destiné au ramassage du premier caillou venu ; et ceux de son bras qui s'empresse de jeter sur l'animal, le minéral transformé en projectile, comme s'il lui brulait les doigts.

En fait, cette haine des chiens leur vient de la nuit des temps, de l'époque des cavernes dont ils ne sont pas encore sortis pour la plupart. A cette époque lointaine, l'animal était sauvage et concurrençait l'homme dans sa recherche de nourriture, tout comme aujourd'hui encore, son cousin le renard, visiteur infatigable des poulaillers.

Caverne ? La sourate a°l kahf (n°18) est la seule qui parle d'un chien dans le qour'an (Coran). Et c'est pour louer ce brave animal qui garde l'entrée d'une la grotte où se sont réfugiés des croyants (chrétiens). Ils sont "endormis" depuis des centaines d'années en ces lieux où ils se sont réfugiés pour échapper aux persécutions du tyran local, protégés qu'ils sont par ce "Rex", placé en travers de l'entrée et prêt à montrer les crocs aux soldats de ce roi mécroyant.

Le mépris de cet animal leur vient aussi de l'esprit de la pensée dictatoriale de l'islam où tout doit être ordonné comme pour une revue des troupes ; et gare à ce qui dépasse ! La vache doit être dans son champ, le chien dans sa niche, la main gauche réservée au torchage des fesses ... et la femme sous son voile. L'ayatoul-lah Khomeiny ayant été en son temps "maître de balais" pour cadencer les faits et gestes du musulman perse. L'islam pense à tout, jusque au moindre geste. Pas question de manger avec la main gauche, celle du chayTan (le diable) !

Cette haine du chien est inculquée dès la plus jeune enfance et il suffit de voir l'air terrorisé d'un jeune musulman à la vue d'un chien déambulant dans une rue pour se convaincre du travail de sape de ses parents à l'égard de l'image de marque de notre compagnon à quatres pattes. Il en est des hommes comme des chiens : il faut se méfier de ceux que l'on ne connait pas, mais non pas les craindre. La peur est mauvaise conseillère et un déni de la bienveillance de notre Seigneur.

[Crédit dessin : Philippe Geluck, le génial créateur du "Chat", un personnage décalé mais philosophe. Un must de l'humour...]

 

00:05 Écrit par Bonnes Nouvelles dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : chien, islam, maison, ablutions, chasse, gardien, troupeaux, coran, corane, courane, koran, quuran, kouraane | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

"Il est évident que leurs propos sont calomnieux, tant à l'égard de Mouhammad que des canidés."


C'est bien le prophète de l'islam qui a donné certaines instructions concernant le chien :

http://www.imanway.com/fr/showthread.php?1067-Le-chien-dans-l-Islam

Vous trouverez facilement d'autres sites musulmans qui certifient de cela.

Écrit par : Rec | jeudi, 15 avril 2010

as Salam,
comme je le précisais, ce n'est pas Mouhammad, mais ses successeurs les imams autoproclamés BouRari et Mouslim ainsi que ce musulman contemporain qui font répondre le Prophète à la question :

"Comment juger la lecture du Coran dans une maison qui abrite un chien ?"

"REPONSE: Louange à Allah
Il n’y a aucun inconvénient à le faire. Mais il faut faire sortir le chien et ne pas le conserver dans la maison, car on ne peut l’y garder que pour l’une des trois utilisations : la chasse, la garde de champs ou de troupeaux, en vertu des propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui):
« Quiconque se procure un chien qui ne soit pas utilisé dans la chasse, la garde des champs ou des troupeaux, provoquera, à cause de la présence du chien chez lui, la diminution de sa récompense, à raison de deux carats chaque jour» (rapporté par al-Boukhari et Mouslim).
Allah est celui qui assure l’assistance."

Faut-il rappeler pour une énième fois que le Dieu s'est engagé à protéger Sa Parole, le Qour'an, mais que je ne connais personne d'authorisé qui se soit engagé à protéger les paroles attribuées au Prophète.

La notion de carat est inexistante dans le Qour'an.
Mouhammad n'était pas joailler et le Dieu ne monnaye pas, que je sache, Ses faveurs au compte goutte.

Pauvres musulmans embourbés dans la tourbe visqueuse de la sounnah où ne pousse que des (r)hadiths amers.

Au travers des Paroles rapportées par Mouhammad, le Dieu a parlé. Qui ose ajouter, ne serait-ce qu'un carat, à Sa Parole ?

as Salam 'alaykoum wa rahmatou-l lahi wa barakatou-hou.
chayR.

P.S. Mon chien étant un excellent chien de garde et pour me conformer au "hadiç du prophète, je vais le reconvertir :
- dans la garde des champs envahis pas la mauvaise herbe de l'islam antisocial,
- des troupeaux de moutons musulmans qui suivent en bêlant leurs imams analphabètes,
- et à la chasse au gibier islamiste qui corrompt nos territoires...
...et faire ainsi d'une pierre, trois coups.

Écrit par : chayR | jeudi, 15 avril 2010

salam
moi aussi je possede un chien il etait abandonne et devait aller a l aspa
quand je me suis convertie a l islam je nai pas pu abandonner mon chien que j ai maintenant depuis 11 ans al hamdoulilah
qu Allah me pardonne mais si je mets mon chien dehors alors je le condamne et Allah Le Tres Haut le sait nous ne sommes pas il y a des annees ou les voitures et autres fourrieres n existaient pas!bref c est Allah qui a cree le chien et quel compagnon c est vrai un chien est pas tres propre mais il y a des gens certainement moins hygienique qu un chien

je pense et j espere que Dieu me recompensera pour lui avoir apporte de l affection de la nourriture et de la voir protege de l exterieur
un chien ressend vit certains musulmans nonbt pas de coeur vraiment.....Dieu voit
par contre quand mon toutou sen ira le plus tar possible inchAllah il est vrai que j attendrai d avoir un jardin pour accueillir un chien errant abandonne...mais on nabandonne pas une bete
Louanges A Dieu
je conjectur dans le meilleur senbs comme Allah nous l a appris...
Amine

Écrit par : amine | samedi, 28 mai 2011

Écrire un commentaire